Sangs Éternels #3 – La Loi du Sang » Florence Barnaud

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Un dilemme terrible. Et si la mort était au tournant ?

« Me voilà face à un choix terrifiant : sauver ma descendance et prendre le risque de périr ou la regarder mourir ? Évidemment, mon Senseï a déjà choisi pour moi. Me laissera-t-il expérimenter selon ma conscience ? »

Les événements s’enchaînent et la sécurité de chacun est lourdement menacée. Entre colère et frustration, Ismérie va devoir collaborer et mobiliser tout son savoir pour déjouer cette machination contre le clan Duroy.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

J’ai l’impression de me répéter, mais voici ce que je disais pour débuter ma chronique du tome 2 :

Je peux vous certifier que j’étais impatiente de découvrir enfin cette suite, mais en tant qu’auteure faisant partie de ma liste d’auteurs sadiques, Florence Barnaud réitère et maintenant, j’ai encore plus envie que précédemment d’avoir le troisième tome sous la main !!!

Eh bien je suis dans le même état en fin de troisième tome ! Parce que bon, c’est quoi cette fin de folie ? Cela va changer énormément de choses dans le clan Duroy, et je ne suis pas certaine de faire preuve d’assez de patience pour lire la suite ! Je suis un peu comme Ismérie et Eiirin, sous le choc de cette révélation ! Le sang-froid du Senseï risque de voler en éclat, moi je vous le dis !

Si eux ne s’attendaient pas à ce retournement de situation, je vous assure que je n’ai rien vu arriver moi non plus ! Bonne chose ou mauvaise chose ? Je n’en ai pas la moindre idée, mais cela va faire des vagues, à n’en pas douter.

Entre cette fin et le danger toujours omniprésent autour du clan Duroy, le prochain tome risque d’être quelque peu mouvementé. Après la menace du tome précédent, en voilà une autre qui risque de faire pas mal de dégâts, plus que ce n’est déjà le cas actuellement. Surtout si les deux s’allient comme cela semble être le cas. Les protections misent en place seront-elles suffisantes ? D’après moi, non, mais que faire de plus ? Là aussi c’est une excellente question.

Un troisième opus toujours à la hauteur de mes attentes, et même plus, une addictivité qui l’est tout autant, et une auteure sadique à souhait qui ne ménage absolument personne.

Un vampire décapité était allongé non loin. Il reposait, les jambes serrées, sa tête posée sur son ventre, maintenue par ses mains attachées. En regardant de plus près, je vis que ses poignets étaient liés par un lacet de ses chaussures.

Merci à Florence Barnaud.

Retrouvez mes avis sur les tomes précédents :
#1 La reconnaissance
#2 L’éveil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *