L’Appel du renard #2 – Trahi » Charly Reinhardt

Editeur : Milady

Kindle : ICI

Parution papier le 23/01 : Précommande

Les métamorphes ont beaucoup de secrets… parfois propices aux pires trahisons !

Lorsqu’il était tout jeune, Tyler Collins a été accusé du viol d’une fillette et banni de la meute de renards de Red Oak Hollow. Ty n’a aucun souvenir de cet acte atroce. Persuadé de ne pas l’avoir commis, il a erré dans le monde avant que ses pas le ramènent vers la terre de son passé… où tous l’ont renié, même son ami d’enfance, Solas, désormais chaman.

Pourtant, l’autre soir, Ty n’a pas hésité une seconde à lui sauver la vie, en risquant la sienne. Malgré cet acte courageux, sa seule chance de réintégrer la meute est de s’innocenter, et pour ça Ty va découvrir qu’il n’est plus seul. Solas marche de nouveau à ses côtés, sur les routes terrestres comme sur celles des rêves et des souvenirs déformés, pour rétablir enfin la vérité.

Sur quelles sombres révélations ces deux-là vont-ils tomber… ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Cette suite de L’appel du renard, je l’attendais avec impatience, j’avais hâte de retrouver la meute de Red Oak Hollow, il faut dire que nous les avions laissé dans des circonstances un peu mouvementées et funestes. Le problème, c’est que maintenant, eh bien j’ai encore plus hâte de les retrouver dans le troisième opus.

Avant de vous faire part de mon ressenti sur cette suite, j’aimerais juste faire un petit rappel de ma première chronique, eh oui, je me retrouve exactement dans le même état avec le second tome !

Voici une petit passage où je m'adresse à Charly Reinhardt :
Est-ce que par hasard tes oreilles n’auraient pas eu quelques sifflements avant-hier et hier ? Si oui, je te rassure, ce n’est que normal, je t’ai juste traité de tout les noms d’oiseaux que je connais … 😉 Déjà au départ, comment j’aurais pu faire pour résister à ce premier tome ? Charly y réuni plusieurs choses que j’aime, à savoir la romance, la romance érotique, la bit-lit, et surtout des hommes qui feraient fondre la banquise !

Ce second opus est tout autant addictif que le premier, j’irais même jusqu’à dire qu’il est encore plus, l’intrigue est plus que bien menée, nous avançons en même temps que la meute et découvrons certaines choses de leur passé qui ne sont pas forcément de jolies choses, notamment concernant l’ancien alpha, avant Lloyd.

Dans le premier tome, nous rencontrons Ty et Solas, l’un a été banni de la meute il y a une soixantaine d’années, l’autre est le chaman de cette même meute. Il y a toujours eu une attirance flagrante entre les deux hommes, déjà du temps de leurs adolescence. Ensuite, Ty a été banni pour une faute commise dont il ne se souvient même pas, il a beau clamer son innocence, personne ne l’a cru, après tout s’il ne se souvenait de rien, cela ne voulait pas dire qu’il n’était pas coupable. Depuis, soixante années se sont écoulées, Ty est revenu en ville, il a sauver la vie de Solas lors des événements du premier tome, pour autant, il n’est toujours pas le bienvenu dans la meute. Entre Ty et Solas, l’attirance est toujours aussi flagrante, nos deux hommes ne se sont jamais oubliés, bien que tout cela a donné place à énormément de non-dits. A un moment, l’abcès devra être percé, mais quelles en seront les conséquences pour eux et leurs futurs ?

D’un autre côté, nous assistons à la descente aux enfers de Lloyd, l’alpha, après la perte de sa femme, Céleste, il ne s’en remet pas, il sombre sous les bouteilles d’alcool. La meute a pourtant besoin de son alpha, c’est vital pour eux, mais comment faire pour surmonter cette perte, comment passer au-dessus de toute cette peine sans sombrer ? Il en est arrivé au point qu’il n’en a plus rien à foutre de rien, même pas de ses responsabilités envers sa meute, des personnes dont il est responsable.

Concernant Solas et Ty, notre chaman a prit la décision de comprendre et découvrir ce qu’il c’est réellement passé il y a soixante ans, il veut savoir pourquoi Ty a été banni, il veut comprendre pourquoi cet homme qu’il aime lui a été arraché alors qu’ils n’étaient que des adolescents. Ce ne sera pas un chemin facile, mais sa décision est prise.

J’ai adoré le fait que ce second tome ne se concentre pas uniquement sur Solas et Ty, nous retrouvons Will et Sanders, nous voyons leur relation poursuivre son évolution. Nous vivons la vie de la meute, tout simplement. Une vie mouvementée et souvent compliqué, mais j’adore vivre ces moments en leur compagnie. L’auteure nous offre ici des moments assez intense, d’autres où j’aurais voulu l’étriper, d’autres qui m’ont fait sourire et rire, d’autres qui m’ont donné envie de tout balancer tellement ils ont eu le don de me mettre en colère.

Un second tome à la hauteur, et même plus, de ce que j’en attendais, de ce que le premier tome nous promettait. Une auteure qui a réussi à me faire plonger dans cet univers addictif, cet univers dont je n’avais pas envie de sortir. Vivement le moment où la suite sera enfin entre mes mains !

– Il est défendu au chaman de s’engager… émotionnellement auprès d’un autre métamorphe, Taanan ou non. Le lien qui se crée entre deux êtres ou avec l’autre monde, c’est quelque chose de physique. Ce n’est pas qu’une vue de l’esprit. Il est tangible, si tu préfères. Le hic, c’est qu’il n’y a de la place que pour un seul… nœud dans notre vie. Si un chaman choisit de se lier avec quelqu’un plutôt qu’avec le songe, son pouvoir meurt. De notre… exclusivité (il grimaça en prononçant le terme) dépend la solidité de notre connexion avec le songe. Pour nous, il n’est de plus grand tabou que celui-ci. Accepter la charge de chaman, c’est comme… épouser la meute et elle seule.

Merci aux éditions Milady pour leur confiance.

Retrouvez mon avis sur le tome précédent : 
#1 Traqué

Un commentaire sur « L’Appel du renard #2 – Trahi » Charly Reinhardt »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *