Kinnections #3 – Le pouvoir de la séduction > Jennifer Probst

La vie de Geneviève MacKenzie a toujours été réglée comme du papier à musique : interne à l’hôpital, elle s’apprête à épouser son collègue David, chef-chirurgien. Mais cet avenir tracé au bistouri finit pourtant par lui donner le vertige. Le jour J, plutôt que de prêter sermon, Geneviève panique et prend la fuite par la fenêtre de l’église. Tel un ange tombé du ciel, la voilà qui atterrit littéralement dans les bras de son meilleur ami, Wolfe ! Ce dernier l’emmène passer quelques jours loin de tout, afin qu’elle fasse le point sur sa vie. Or, au fil des jours, un diagnostic inattendu se dessine : Geneviève éprouverait-elle des sentiments à l’égard de son séduisant sauveur ?

Paru le 6 décembre 2017 aux éditions J'AI LU POUR ELLE.


L’avis de Marlène – Note 4/5

Nous retrouvons la saga Kinnections avec l’histoire de Geneviève et Wolfe ! Je m’étais déjà fait un avis sur notre héroïne dans l’opus précédent, il faut dire que son fiancé David m’avait passablement énervée et franchement je n’avais pas compris pourquoi elle voulait se marier avec un mec aussi imbuvable ! Mais vous savez ce qu’on dit, l’amour rend aveugle, ou dans ce cas précis, et bien c’est surtout que Geneviève n’avait pas totalement compris qu’elle n’étais pas faite pour un homme aussi odieux que David, il ne mérite d’ailleurs pas que les femmes lui accordent la moindre attention.

Ce roman commence sur les chapeaux de roue avec une Geneviève qui s’enfuit le jour de son mariage ^^ J’avoue que j’aime cette configuration pleine d’impulsivité qui entraîne tout un tas de rebondissements pour le moins divertissants. En s’échappant, Geneviève tombe sur Wolfe, son meilleur ami… Bien sûr, il lui propose son aide pour s’enfuir quelques jours le temps que la situation se tasse, mais surtout le temps pour Geneviève de savoir comment elle va gérer son retour à la réalité, car si David était son fiancé, il s’avère être aussi son chef à l’hôpital où elle effectue son internat d’infirmière. Cela fait énormément de choses à digérer pour notre héroïne, elle se retrouve vraiment dans une impasse, perdue émotionnellement parlant !

Loin de tout aux côtés de Wolfe, Geneviève va se poser les bonnes questions… Ouvrir les yeux sur sa relation toxique avec David et essayer de reprendre sa vie en main, mais que faire quand on s’aperçoit que l’on commence à avoir des sentiments pour son meilleur ami ?

Ce tome est un des plus complexes de la saga, l’auteure nous propose une romance très addictive avec des personnages haut en couleur. Geneviève est une jeune femme que j’avais apprécié dans le tome précédent, son tempérament m’avait plu et j’étais curieuse d’en découvrir plus sur elle. Evidemment, on la retrouve en situation de crise, on va vivre beaucoup de choses à ses côtés. C’est une héroïne très agréable, elle a un caractère doux et sensible. Elle s’est faite manipuler par David qui a réussi à briser pas mal de choses en elle, mais elle a ouvert les yeux au bon moment, pourtant elle n’est pas au bout de ses surprises et elle va devoir affronter de sacrés obstacles. Geneviève m’a émue, elle m’a aussi souvent fait sourire car c’est comme si elle découvrait la vie. Un nouveau monde s’offre à elle et elle entend bien découvrir chaque facette de celui-ci. Wolfe est un héros plein de charisme, son côté mauvais garçon risque bien de vous séduire car au-delà de son physique ravageur se cache un homme attentionné et très loyal. Mais son histoire est compliquée, son passé définit plus ou moins ce qu’il s’autorise à vivre et une chose est sûr il ne se trouve pas digne d’être aimé ! Wolfe est un ami fidèle et Geneviève pourra compter sur lui. C’est un personnage qui m’a intrigué, car derrière ses airs de grand costaud se cache un homme vulnérable. Il vous réserve des surprises et vous ne pourrez que craquer pour lui. Au fil des pages, on découvre son passé déchirant et je n’ai eu qu’une envie, l’aider à aller de l’avant.

Les personnages secondaires sont très intéressants. David, le fiancé, le sale type par excellence ! Mais mon dieu il m’a donné des envies de meurtre ! C’est un personnage calculateur, froid et méchant doté d’une intelligence hors norme pour manipuler tout et tout le monde. C’est clair qu’il m’a rendue folle ! On retrouve Kate, Kennedy et Arilyn de l’agence matrimoniale Kinnections. Ces trois femmes sont adorables et font de très bonnes amies pour Geneviève. La petite touche de magie est toujours là et c’est ce qui caractérise si bien cette saga. L’amour n’est jamais loin mais ici l’intrigue s’articule davantage sur le destin de nos deux héros. Sur la vie qu’ils ont eu dans le passé et ce que l’avenir pourrait leur offrir. J’ai aimé la tonalité de cet opus, plus grave et en même temps plein d’espoir. Jennifer Probst nous offre aussi des scènes pleines d’humour et des côtés très sexy qui donnent un bel équilibre à l’ensemble.

Ce tome souffre néanmoins de quelques longueurs et la seule chose que je reproche à cette série c’est que les dynamiques amoureuses suivent toutes plus ou moins le même schéma. Mais ici étant donné que l’intrigue est riche en rebondissements et en réflexion, je n’en tiens que très peu rigeur. La plume et le style de l’auteure me plaisent toujours autant et j’aime que chaque histoire ouvre sur la suivante. J’ai hâte de me concentrer sur le personnage d’Arilyn et quelque chose me dit que cela ne va pas être triste et qu’elle nous réserve elle-aussi son lot de surprise.

En bref, malgré quelques longueurs, j’ai passé un excellent moment avec Geneviève et Wolfe. Le récit a un côté dramatique très bien géré par l’auteure, elle nous offre des constantes dans une saga que je prends toujours autant de plaisir à lire !


Extrait 

« Il avait commis une énorme erreur.

Wolfe garda la main fermement serrée dans la sienne pendant qu’elle dormait. Les paroles de Gen s’insinuaient sous sa peau et se nichaient dans ses muscles, ses veines, son coeur. Bien entendu, il savait ce qu’elle voulait dire par là. Elle l’aimait en tant qu’ami, protecteur, parce que c’était lui qui l’avait sauvée d’une erreur de toute une vie. Néanmoins, il n’avait répondu à ces mots que deux fois dans son existence : une à Sawyer, l’autre à Julietta.

Jamais à une femme qui n’appartenait pas à sa famille.

Mais il le pensait. Il l’aimait sincèrement. Elle était plus précieuse que n’importe quelle autre copine, et il espérait qu’il n’avait pas tout foutu en l’air entre eux en ajoutant un désir sexuel qui démangeait toujours son pénis. Cet amour était plus profond et plus pur que toutes les conneries de son passé… »

Je remercie Myriam et les éditions J’ai Lu pour cette lecture. 

2 commentaires sur « Kinnections #3 – Le pouvoir de la séduction > Jennifer Probst »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *