No ordinary love > Jessica Sorensen

Rien ne va plus pour Ashlynn. En une journée, Queeny, la reine du lycée qui était jusque là sa meilleure amie, fait de sa vie un enfer. Sous prétexte qu’elle lui aurait volé un petit copain, elle met fin à leur amitié et fait tout pour se venger. Devenue une paria, Ashlynn subit insultes et railleries. Jusqu’à ce que Maxon, le garçon pour qui elle craque en secret, l’invite à rejoindre sa bande de geeks. Ashlynn tombe immédiatement amoureuse de ce passionné de sciences qui ne cherche pas à plaire à tout le monde. Elle n’est pas pour autant à l’abri des représailles de Queeny qui menace maintenant de rendre public son pire secret. Une révélation qui pourrait mettre en péril la relation d’Ashlynn avec le séduisant Maxon…

Paru le 23 août 2017 aux éditions Dreamland.


L’avis de Marlène – Note 4/5

Une fois de plus, j’ai craqué pour une des parutions des éditions Dreamland. Ici je me suis surtout fié à l’auteure. En découvrant le résumé, j’étais convaincue du potentiel de ce roman. Et cela n’a pas loupé, j’ai passé un agréable moment avec les personnages et le contexte de l’histoire.

Ce roman est davantage dédié aux jeunes lecteurs, cependant cela ne m’a pas empêché d’apprécié ma lecture. L’univers de cette histoire parlera à tous les adolescents, avec facilité et simplicité on s’immerge dans la vie d’Ashlynn, notre héroïne. On la découvre au présent ainsi qu’au passé. Elle nous révèle toutes les facettes de sa personnalité. C’est une jeune fille douce et très enjouée. Elle est drôle et pleine d’autodérision, ce qui contraste énormément avec ce qu’elle a pu être avant que son monde se retrouve sans dessus dessous. Et oui, Queeny, l’ancienne meilleure amie d’Ashlynn a décidé de faire de sa vie un enfer, étant persuadée que notre héroïne lui a volé un petit copain… Jusqu’à là on pourrait croire que l’histoire est assez puérile et simple… Mais l’auteure nous réserve des surprises, quand Maxon l’invite à rejoindre à sa bande de geek… C’est à ce niveau que le roman tire son originalité. Ashlynn craque secrètement pour Maxon, ce n’est pas le garçon le plus populaire, mais auprès de lui, elle va retrouver une certaine stabilité, malgré cela elle n’est pas à l’abri des coups bas de Queeny qui compte bien révéler le moindre de ses secrets…

Ce roman plaira assurément aux jeunes lectrices. J’ai adoré l’ambiance et les personnages. On s’attache très vite à eux grâce à des descriptions simples qui se fondent dans la narration et les dialogues. La dynamique amoureuse est toute mignonne et pour une fois c’est la fille qui mène la danse. Ashlynn a de l’assurance malgré ce qu’elle va vivre, et elle va savourer son histoire avec Maxon. J’ai aimé notre héroïne avec ses forces et ses faiblesses. Elle a commis bon nombre d’erreurs qu’elle entend bien réparer, mais est-ce suffisant ? 

La plume de Jessica Sorensen est idéale pour ce genre de récit, elle emporte facilement le lecteur dans une intrigue qui mêle habilement toutes les émotions que l’on peut ressentir dans les situations que nos personnages vont vivre. Les thèmes abordés sont modernes et d’actualité. L’auteure aborde les problématiques rencontrés par les adolescents, elle traite aussi le harcèlement avec beaucoup de finesse, incluant ce sujet à bon escient dans son histoire. Les lecteurs ne manqueront pas de s’identifier aux personnages et à leur quotidien rythmé par les cours, les relations entre les élèves et leurs problèmes. L’amitié est aussi au centre de cette histoire, c’est un aspect intéressant et qui fait réfléchir à cette notion parfois un peu galvaudée !

En bref, [No ordinary love] est un roman destiné aux jeunes lecteurs. Qui saura séduire son public grâce à ses personnages attachants et à son histoire digne d’intérêt ! J’ai adoré notre héroïne, Ashlynn plaira aux lectrices, c’est très facile de s’identifier à elle, de mettre le doigts sur ses failles et d’apprécier son évolution. La dynamique amoureuse ne manque pas d’originalité avec Maxon, ce geek sexy qui fera battre le cœur des jeunes filles. Une romance douce dans un contexte qui captivera facilement les lecteurs.


Extrait

« Je hais cette Queeny. Je hais cette chemise déchirée. Je n’aurais jamais dû la mettre ce matin ; je ne sais pas ce qui m’a pris, alors que je savais bien que Queeny m’en voulait à mort.

Bon en fait, je sais ce qui m’a pris ; il m’a pris que j’espérais qu’elle se rende compte de l’erreur qu’elle faisais en m’accusant. Je pensais qu’elle me croirait, moi, plutôt que les mensonges des autres.

Mais que je suis bête ! Quelle imbécile de première ! »

Je remercie Marilyne et les éditions Dreamland pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *