Le gardien, la mégère et la magicienne » Axelle Colau

Editeur : Evidence éditions

Livre : ICI

Un dragon garde depuis des années la grotte d’une magicienne. Il s’ennuie beaucoup, jusqu’au jour où une petite fille tente d’y pénétrer.

Lire la suite de « Le gardien, la mégère et la magicienne » Axelle Colau »

La chasse aux fées » Axelle Colau

Editeur : Evidence éditions

Livre : ICI

Soraya emménage dans une nouvelle maison et ça ne la ravit pas. La découverte d’un carnet mystérieux dans le grenier la distraira de sa colère et lui ouvrira les portes d’un monde féerique.

Lire la suite de « La chasse aux fées » Axelle Colau »

Les PsychoAgents #1 – La disparition » Axelle Colau

Editeur : RRoyZZ Editions

Livre : AmazonBoutique RRoyZZ

Dans les années 1980, les Améliorés, ces gens avec des pouvoirs, se sont révélés au monde. Depuis, chaque pays a pris son parti. La France a créé l’Agence qui rassemble ces humains un peu spéciaux devenus des PsychoAgents.

Septembre 2063, Raphaël entre au Collège, établissement formant les futurs PsychoAgents. Son pouvoir particulier l’empêche de s’intégrer dans son nouvel environnement, mais ses amis de toujours, Younès, Alyssa et Malaury, l’aident à se sentir moins seul. Après avoir déjoué un vol, Raphaël devient le Fantôme, un être plein de mystère pour les Collégiens. Sa nouvelle renommée l’aidera-t-elle à se mêler aux autres ? Arrivera-t-il à accepter son pouvoir ? Et qu’en est-il de ces mystérieuses disparitions ? Les quatre amis vont devoir faire preuve d’astuce et de courage.

Lire la suite de « Les PsychoAgents #1 – La disparition » Axelle Colau »

Les livres de… Axelle Colau

 

Ce RDV remplace celui que je postais précédemment « La biblio de », catégorie que je dois remettre à jour.

« Les livres de » est donc le nouveau nom mais rien ne change à part cela, sauf que ce n’est plus une fois par semaine, mais bien un samedi sur deux.

Cette semaine, ce sont les parutions de Axelle Colau que je vous propose de découvrir, si ce n’est pas déjà fait.

Lire la suite de « Les livres de… Axelle Colau »