Fantastique/Fantasy, Jeunesse, Sagas

La Quête du Renard blanc #1 – La pierre mystérieuse » Chen Jiatong

Editeur : Casterman

Livre : ICI

Avant de mourir, la mère de Dilah lui révèle un grand secret. Le jeune renard doit trouver le trésor d’Ullah dont la magie puissante lui permettra de réaliser son rêve : se transformer en humain. Pour l’aider dans sa quête, elle lui remet une pierre de lune mais, hélas, Dilah ne sait pas comment s’en servir. Cette pierre mystérieuse suscite aussi la convoitise du clan des renards bleus, également à la recherche du trésor. Sur sa route, Dilah va se faire des amis qui lui permettront d’échapper aux renards bleus et de poursuivre son aventure : un phoque, une tortue sage, une fouine rusée, le clan des chevaux sauvages…
Une quête commence pour Dilah, remplie de dangers et de mystères à résoudre.

 

Bien que ce ne soit pas le première chronique que je publie cette année, ce fut pourtant bien ma toute première lecture de 2021. Et franchement, je suis ravie d’avoir débuté avec cette parution jeunesse qui, non seulement m’a fait voyager, mais qui véhicule de très belles valeurs.

C’est un événement tragique qui débute l’aventure que vivre Dilah, la mort de ses parents, la révélation de sa maman juste avant qu’elle s’endorme pour toujours. Il est très loin de savoir ce qui l’attend sur sa route, mais il sait qu’il veut aller au bout de cette quête, il est prêt à affronter tout les dangers qui se dresseront devant lui. Mais est-il réellement prêt à tout entendre ?

Sur son chemin, il fera de magnifiques rencontres, d’autres beaucoup moins, et le danger reste omniprésent tout au long de sa route, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais au fil des jours, des semaines, des mois qui passent, il ne sera plus seul, il va grandir au fil des épreuves auxquelles il va devoir faire face.

C’est clairement un livre destiné aux plus jeunes, pourtant, je n’ai pas boudé mon plaisir, au contraire, j’ai adoré ce premier tome. Je me suis sentie en complète osmose avec le renardeau qui si jeune doit affronter la vie et l’influence de l’homme sur la nature. Ses émotions sont devenues les miennes, ses peurs, ses craintes, heureusement il y a également des moments de purs bonheurs et d’espoir.

Pour être totalement franche avec vous, j’ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises. Déjà dans les premières pages lorsque Dilah perd ses parents, mes émotions étaient en ébullition. Comment ne pas s’attacher à cette boule de poil, comment ne pas avoir envie de l’aider dans ce voyage aux multiples dangers, comment ne pas avoir envie de faire face aux dangers et de l’en protéger ?

L’humain est très peu présent dans le récit en lui-même, pourtant, son ombre n’est jamais très loin, sa cruauté flotte à travers les pages que nous parcourons.

Ce premier tome est tout simplement magique, j’ai hâte de pouvoir retrouver Dilah, il va falloir que je sois patiente pourtant, la parution est prévue vers la fin de cette année seulement. Je serai au rendez-vous !

Merci aux éditions Casterman.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *