Bande Dessinée

Black Squaw #1 – Night Hawk » Yann & Henriet

Editeur : Dupuis

Album : ICI

États-Unis des années 20, au coeur de la Prohibition : Bessie Coleman, jeune métisse aux origines Cherokee et afro-américaines, se rêve aviatrice depuis l’enfance. Mais les écoles de pilotage sont un luxe inaccessible lorsque l’on naît femme, pauvre et noire dans l’Amérique de la ségrégation raciale et du Ku Klux Klan… Farouchement déterminée, Bessie rejoint le monde du crime organisé, des distilleries clandestines et des importations illégales : puisque l’époque est propice à tous les trafics, c’est au sein de la pègre et recrutée par Al Capone en personne qu’elle exercera ses talents. « Le balafré » cherche un aviateur n’ayant pas froid aux yeux pour assurer la liaison avec les îles Saint-Pierre et Miquelon, territoire français situé au large du Canada et devenu une véritable plaque tournante de la contrebande d’alcool. Une mission de plus en plus dangereuse au regard des conditions de vol suicidaires et des risques de se faire mitrailler par les gardes-côtes, ou lyncher par les sinistres encagoulés du KKK…

 

Le décor est clairement planté !

Etre une femme au temps de la ségrégation raciale n’était pas ce qu’il y avait de mieux, si en plus d’être noire de peau, vous êtes à moitié cherokee, vous êtes bonne pour vous faire « jeter » par pas mal de monde !

Mais Bessie a un rêve, et elle mettra tout en oeuvre pour le réaliser. Les flashbacks nous permettent d’ailleurs d’en apprendre beaucoup sur elle, sur son passé, sur son rêve, sur ce qu’elle a vécu, sur la manière dont le KKK est entré dans sa vie lorsqu’elle n’était encore qu’une enfant.

Je suis arrivée bien trop vite à la fin, mais j’ai cependant appris quelques petites choses grâce au bonus disponible en fin de bande dessinée. Non seulement sur Bessie elle-même, mais également sur le Ku Klux Klan.

Il faut quand même savoir que cette BD est tirée d’une histoire vraie, ce qui fait que j’ai eu envie de la découvrir, mais c’est l’avis de Marlène qui m’a définitivement convaincue. Lorsque j’ai eu la possibilité de l’emprunter sur mon lieu de travail, je n’ai même pas hésiter dix secondes ! Je l’ai d’ailleurs dévorée le soir-même !

Le dessin en lui-même est superbement exécuté, il est d’une finesse et d’une justesse telles, que l’on ressent chacune des émotions de Bessie ainsi que des autres personnages. Les couleurs sont différentes lorsque nous voyageons dans le passé de Bessie, même si c’est difficile de ne pas comprendre que nous sommes dans le passé, je trouve que ce changement est bienvenu, il donne de la couleur au récit.

Une jolie découverte, j’ai hâte de pouvoir poursuivre !

Retrouvez l’avis de Marlène :

#1 – Night Hawk

En images

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *