Young adult

L’année après toi > Nina De Pass

PARU LE 9 JANVIER 2020 AUX EDITIONS HUGO NEW WAY

LIEN D’ACHAT – ICI

San Francisco, le soir du nouvel an. Cara survit miraculeusement à un tragique accident de voiture. Mais sa meilleure amie, Georgina, n’a pas la même chance…

Après cette terrible nuit, Cara est consumée par le chagrin. Ses parents l’envoient alors dans un lycée international en Suisse pour qu’elle puisse se reconstruire. Au cœur des montagnes, l’ancienne vie de Cara semble bien loin derrière elle. Pourtant, Georgina et la culpabilité restent présentes à chaque instant.

Ici, personne ne connaît l’histoire de Cara et elle compte bien qu’il en soit ainsi. Même si ses nouveaux amis Ren et Hector font tout pour la soutenir et l’aider à avancer. Surtout Hector, qui semble étrangement comprendre le deuil comme personne…

Cara sait pertinemment qu’il faut laisser le passé derrière soi et s’ouvrir aux autres pour que la vie puisse enfin continuer. Saura-t-elle accepter qu’elle mérite une deuxième chance ?

⭐⭐⭐⭐

UN YOUNG ADULT QUI SAURA TRANSMETTRE UN MESSAGE A TOUS LES LECTEURS !

Avec les parutions Hugo new way, j’y vais souvent à l’aveugle, c’est pour cela que je n’avais pas lu le résumé avant de débuter ma lecture. [L’année après toi] est un roman YA qui saura transmettre un message à tous les lecteurs.

Peu importe votre sensibilité, Nina De Pass, a su nous offrir une histoire très touchante. Alors, ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai trouvé l’ensemble percutant. L’autrice met en relief des thèmes sensibles, elle nous dresse le portrait d’une héroïne qui doit faire face à la perte de sa meilleure amie, elle doit non seulement se reconstruire mais aussi surmonter sa culpabilité… Celle du survivant ! Car elle vit alors que son amie est morte.

Nina De Pass m’a embarqué dans un récit doux et amer ! Une histoire dont on ne soupçonne pas tout de suite le potentiel. Elle n’enjolive pas les choses, j’ai aimé la singularité du décor… Cette école en Suisse est assez unique en son genre, j’ai aimé l’ambiance et les personnages.

Cette lecture m’a davantage fait réfléchir aux actes de nos héros, à leurs failles, leurs forces et leurs faiblesses. L’autrice confronte ses personnages à des choix cruciaux, ils apprennent la vie tout simplement. Ils mesurent avec dureté les conséquences de leurs actes.

L’amitié est au centre du récit. La notion d’amitié est décortiquée, à travers des situations très imagées, j’ai trouvé cela inspirant et cela aide énormément nos héros à avancer dans leur vie. Notre héroïne est bien entourée, elle a su trouver refuge auprès de Ren, Hector et Fred. J’ai aimé ces personnages, ces personnalités différentes qui constituent un groupe soudé malgré les obstacles.

J’ai tout de suite accroché avec la plume de l’autrice malgré un début un peu lent à se mettre en place, et puis l’intensité s’est invitée dans l’histoire pour me mener à une fin apaisante et représentative du chemin effectuée par nos héros.

Cara est confronté à toutes sortes d’émotions. La tristesse, la douleur, l’accablement, la culpabilité ainsi que la honte. Cara doit survivre à sa meilleure amie sans savoir comment faire son deuil. Le cheminement de l’histoire soulève d’autres secrets, les révélations sont parfois dures et amères mais elles contribuent au message que délivre ce roman. J’ai aimé les liens qui se sont tissés entre les personnages. Les sentiments se mêlent avec facilité dans un contexte particulier.

En bref, j’ai aimé la singularité de ce roman Young adult qui met en scène des personnages imparfaits qui se construisent après des épreuves difficiles. Nina De Pass a su me faire passer un bon moment, me faire méditer sur des thèmes qui m’ont touché en m’ayant laissé le loisir d’interpréter les choses par rapport à mon propre vécu.

Je pleure pour rattraper ces mois sans larmes.

Je pleure car il reste tant de non-dits.

Je pleure sur le vide qu’a laissé G dans mon cœur.

Je pleure à en perdre toute notion du temps.

Je pleure jusqu’à ne plus rien voir à travers mes larmes.

Jusqu’à m’en rendre malade.

Jusqu’à ne plus pouvoir respirer.

Jusqu’à m’effondrer.

Je remercie les éditions Hugo & Cie pour cette lecture.

About Author

MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *