Brouillard d’ondes » Iris Rivaldi

Editeur : BoD

Livre : ICI

Un champ d’éoliennes. Des cendres. Les vestiges d’une tragédie. Un résultat d’enquête peu concluant et voilà que notre cher Grogneux et sa fidèle collaboratrice sont envoyés à Caen pour reprendre en main les investigations sur la fin mystérieuse d’une jeune femme qui n’avait que trop souffert. Aucun refuge ne semblait pouvoir apaiser son mal. N’avait-elle pas d’autre issue ? Nos enquêteurs en arrivent à une certitude : ils ont affaire à un meurtre maquillé en suicide dont les motivations restent bien floues. Une énigme de plus à résoudre pour notre inséparable duo. Mais un trouble-fête s’invite dans cette traque à l’assassin. Vont-ils déjouer ses sinistres plans ?

 

⭐⭐⭐⭐

Nouvelle enquête pour le Grogneux et sa tendre moitié.

Bien que les différentes enquêtes peuvent se lire indépendamment, personnellement, je vous conseille de les lire dans l’ordre car certaines  informations sont dans les tomes précédents, ainsi que l’évolution de la vie du couple. Donc oui, vous pouvez très bien lire ce nouvel opus sans les précédents, cela ne vous empêchera pas de comprendre, cela ne vous laissera pas avec un goût de manque de détails, mais néanmoins je vous conseille de le faire dans l’ordre.

Le Grogneux n’est pas encore prêt à savourer sa retraite, pourtant bien méritée, mais depuis qu’il est censé être en retraite, il est envoyé sur des cas sans issues, des enquêtes qui piétinent. Son goût du travail bien fait n’y est pas pour rien, lorsqu’il s’implique dans une enquête, c’est jusqu’au bout, pas moyen qu’il lâche l’affaire avant de trouver la solution. Son surnom, il ne l’a pas pour rien depuis des années après tout !

Comme à chaque tome, je trouve que l’auteure gère sans problème, elle maîtrise le sujet, on sent réellement le boulot qui se cache derrière chacun d’eux. Mine de rien, j’aprends chaque fois quelque chose, et déjà rien que pour ça, je ne peux que poursuivre cette série. Mais attention que cela ne s’arrête pas uniquement à cela, personnellement j’adore le Grogneux, son caractère, sa manière d’être, tout en lui ne peut que plaire finalement. Et si au départ je n’accrochais pas trop à sa chère Emilie, force m’est de constater que j’avais tort, elle le complète assez bien et j’ai maintenant du mal à l’imaginer sans elle.

Comme quoi, les premières impressions ne sont pas forcément les bonnes !

Encore une enquête où le fantastique s’en mêle, mais de manière cohérente. En bref, eh bien j’adore et j’attends la prochaine enquête du Grogneux avec impatience 🙂

Presque à mon insu, je m’étais métamorphosé en détective des causes perdues, le seul capable de résoudre des affaires que d’autres se seraient empressés de reléguer aux oubliettes.

Merci aux éditions BoD.

Retrouvez mes avis sur les tomes précédents :
#1 Le Grogneux
#2 Le Grogneux rempile
#3 Le Grogneux face à l’inexplicable
#4 Vilaine petite grenouille
#5 La mare au faon
#6 Intrication infernale
#7 Drôle de nébuleuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *