Jeunesse

Aro, tireur de pousse-pousse » Lénie Plume

Editeur : Nats Editions

Livre : ICI

Aro, un jeune Malgache, est le fils d’un tireur de pousse-pousse. C’est un brillant élève qui aspire à devenir médecin, mais il met ses études entre parenthèses afin d’aider son père qui s’est blessé. Devra-t-il renoncer définitivement à son rêve ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Une bien jolie parution pour les plus jeune que celle-ci !

Comment ne pas fondre devant Aro, ce jeune garçon a tout pour plaire. Je parle principalement de sa manière d’être, de mettre ses propres envies et ambitions au second plan afin de venir en aide à sa famille.

Qui, à l’heure actuelle, se comporte de cette manière ? Même parmi les personnes adultes, qui est encore présent pour aider les autres ? Peu de monde, c’est une certitude, et lorsque nous croisons se genre de personne, bien souvent le monde profite de leur bonté !

Alors qu’il va manquer un mois l’école, le dernier mois de l’année scolaire, Aro n’hésitera pas une seconde à ne plus suivre les cours et suivre son père pour l’aider dans son travail après que celui-ci se soit foulé le pied et qu’il est dans l’incapacité de tirer le pousse-pousse qu’il loue afin de faire vivre sa famille. Heureusement pour lui, son professeur va l’aider d’une autre manière. Aro travaille très bien à l’école, il lui proposera donc de lui donner quelques cours durant les vacances afin qu’il puisse poursuivre son apprentissage.

A ce moment-là, le jeune garçon ne sait pas encore qu’il fera une magnifique rencontre, une de celle qui change votre vie sans que vous ne le voyiez venir.

L’histoire d’Aro est juste magnifique, elle est remplie de bonté et j’en suis ressortie le sourire au lèvres et les yeux qui brillent.

Merci à Merry et aux éditions Nats pour leur confiance.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *