Unexpected love #2 – A l’infini > Mila Jensen

PARU LE 6 NOVEMBRE 2019 AUX EDITIONS CITY – EDEN ROMANCE

LIEN D’ACHAT – ICI

Callie a eu le coup de foudre pour Daniel, son beau et jeune prof de maths avec qui elle a pris des cours – très – particuliers… Depuis, le couple file le parfait amour, au point qu’ils attendent un enfant. Mais leur bonheur est de courte durée, car quelqu’un envoie à Callie des photos dérangeantes. Ce qui, au début, semblait être une simple farce, se transforme rapidement en cauchemar. Quelqu’un en veut à la jeune femme, mais qui ? Le harceleur aux clichés pervers ? L’ex de Daniel qui fait son grand retour ? Une chose est sûre : le karma semble s’acharner sur les futurs parents. Ils vont devoir écarter définitivement cette menace qui plane sur leur amour… et sur leurs vies.

Ils s’aiment à la folie. Mais une menace plane sur leurs vies…

❤❤❤❤❤

UN JOLI COUP DE CŒUR POUR CETTE SUITE DRÔLE ET TOUCHANTE ! 

Mila Jensen revient en force avec ce second opus qui se solde avec un joli coup de cœur pour moi. Cette romance, c’est de l’humour, des sentiments passionnés, des émotions touchantes et euphorisantes. C’est des moments cocasses à n’en plus finir, c’est une famille soudée et des amitiés loyales !

On retrouve Callie et Daniel après l’épilogue du premier opus qui m’avait laissée totalement démunie. Un an… il a fallut attendre un an pour découvrir cette pépite qu’est cette suite.

— Il a dit que j’avais cruellement assassiné sa libido. Je suis une meurtrière. Une tueuse de zizis, voilà ce que je suis.

Je pourrais vous dire que Mila Jensen est notre Helena Hunting à la française mais cela serait minimiser son talent et sa singularité d’autrice. Mila Jensen se démarque par sa plume moderne, unique et son audace. Elle va loin avec un humour parfois borderline et hilarant, mais les sentiments et les émotions ont une place de choix dans la vie de notre Callie nationale. Elle a choisi un axe très intéressant pour sa romance et que dire du final qui a fait exploser mon cœur.

DES PERSONNAGES HAUTS EN COULEUR…

Dans cette suite, nous retrouvons nos héros après une terrible épreuve… Callie et Daniel vont devoir se relever et avancer. Notre Callie est fidèle à elle, cette jeune femme généreuse et un peu fêlée du bocal. Callie est un exemple, elle représente l’héroïne de mes rêves, et ce, pour plusieurs raisons. Comme je le disais dans mon avis sur le premier tome, Callie est le reflet des femmes d’aujourd’hui, bon le côté déjanté est totalement unique chez elle. Mais c’est une femme qui nous permet de s’identifier facilement. Callie c’est une perle, mon Dieu, vous allez mourir de rire avec elle.

— Je peux savoir ce qui lui prend ?!

Je glousse devant la mine décontenancée de Sinen. La bouche ouverte, les yeux exorbités, il observe Callie lever la jambe dans un semblant de coup de pied circulaire, avant d’enchaîner par quelques crochets droite-gauche en direction du monstre.

— On s’est fait un marathon Bruce Lee, hier soir, dis-je en guise d’explication.

Daniel… *Soupire* Que dire ? Si ce n’est qu’il est la perfection incarnée. Il est la moitié de Callie, le seul qui pouvait se fondre en elle. Daniel est adorable, sexy et il aime notre Callie plus que sa propre vie. Daniel s’adapte à la folie de sa bien-aimée, il est génial et je peux vous dire qu’il vous réserve des passages aussi drôles que sexy.

On retrouve tous les personnages secondaires et ce fut un bonheur ! Gros coup de cœur pour Tom et Véronique mdr ! Je ne pourrais que penser à elle et à Callie en allant faire mes emplettes au sex-shop !

UNE INTRIGUE MYSTÉRIEUSE, PLEINE D’HUMOUR ET DE BONS SENTIMENTS ! 

Ce roman, c’est une succession de fous rires, de ceux qui vous donner les larmes aux yeux et des crampes à l’estomac. L’intrigue donne un côté mystérieux à l’histoire, et même à ce niveau, Mila Jensen a choisi de prendre des risques.

L’humour c’est un peu la marque de fabrique de l’autrice, elle nous offre un récit moderne, drôle et plein de bons sentiments. L’histoire est tellement addictive, touchante par moment, loufoque et très très sexy.

Mila Jensen ne pouvait pas me combler plus qu’avec ce second tome. J’ai tout aimé, du début à la fin.

J’ai commencé par le prologue qui m’a mis une claque dans la gueule, faut dire ce qui est ! Des larmes, des larmes et des larmes. J’étais fébrile, désœuvrée et j’ai pensé à tous les fous rires que j’allais avoir, et ce fut le cas ! J’ai rigolé, aux larmes ! J’ai été attendrie par certains passages, j’ai adoré toutes les interactions entre les héros et les personnages secondaires.

Je suis dans un sex-shop. Avec ma mère. Elle appelle le vendeur par son petit nom. Parce qu’elle le connaît. Parce qu’elle est déjà venue. Et ensemble, nous allons choisir un sex-toy pour son mari – mon père, donc ! – et mon fiancé.

Tout est PARFAITEMENT normal.

Pourquoi ne suis-je pas déjà morte ?

J’aime ce genre de romans car c’est une véritable évasion. On devrait rire au moins une fois par jour, mais rire vraiment comme avec ce roman. Prendre la vie du bon côté, vivre avec les épreuves que l’on traverse en restant optimiste et bienveillant.

Mila Jensen a réussi son pari, cette duologie est une pure merveille, à la française s’il vous plaît ! L’autrice offre à ses lecteurs ses prises de risque, son naturel et son grain de folie. Lire ce roman c’est se rendre compte de ce que la vie peut nous offrir, ce n’est pas seulement une succession de scènes rigolotes, c’est bel et bien, le reflet de ce que doit être la vie. Avec ses joies et ses peines.

L’autrice fait aussi passer de beaux messages, elle montre du doigts certains problèmes de notre société, elle a regard vraiment bienveillant sur des sujets d’actualité.

EN BREF :

Une fois de plus, je n’ai pas eu besoin de faire de sport grâce à ce roman qui a fait travailler mes abdos tant j’ai ri ! Mila Jensen nous offre une suite explosive, drôle et sexy. Elle se démarque avec un dénouement des plus surprenant. L’autrice a su me combler avec cette duologie qui sort du lot. Elle prend place sur le devant de la scène avec brio et n’a rien à envier au plus grands noms de la romance. La duologie  [Unexpected love] est incontournable, un vrai remède contre la déprime et la morosité. Une duologie un peu barrée grâce à une héroïne totalement déjantée, une petite douceur sucrée et affriolante. J’ai tellement aimé cette histoire que j’espère que vous allez vous jeter dessus si ce n’est pas déjà fait.

— Dan, viens voir. Je crois qu’un mystérieux admirateur m’a envoyé la photo de son zizi.

— Quoi ?!

Je m’empare de la photo et plisse les yeux à mon tour. L’image a été agrandie pour en faire un gros plan, ce qui la rend de mauvaise qualité. Il n’y a néanmoins aucun doute possible : c’est bien un sexe d’homme.

Un dégénéré vient d’envoyer une photo de sa queue à ma femme.

— Alors, mon poussin, lui demande son oncle Pierre sur le ton de la confidence, c’est quoi ton vœu ? Qu’est-ce que tu souhaites plus que tout ?

Attendris, nous regardons tous Tom, curieux de sa réponse.

— Tu sais, moi, je veux bander fort comme…

Vous connaissez cette sensation de tomber pendant le sommeil ? D’un coup, nos muscles se contractent si violemment que nous finissons par nous réveiller le cœur au bord des lèvres. C’est exactement ce que je ressens.

Je chute.

Mes doigts crispés sur la nappe, j’ai l’impression que de l’acide circule dans mes veines et glace chaque partie de mon corps. Je ferme les yeux, priant pour que le temps s’arrête ou qu’un miracle se produise.

— … papa !

Tel un ballon de baudruche, je me dégonfle dans un long soupir de soulagement pour le moins audible. Toutefois, personne ne me prête attention. La bombe que vient de lancer Tom jette un froid sur l’assemblée. Seule Callie prend sa déclaration avec humour ; elle pouffe, la main sur la bouche. Les autres sont horrifiés. Sylvie semble hésiter entre brandir son crucifix pour exorciser le démon en lui ou s’enfuir à toutes jambes.

Véronique sort enfin de sa torpeur :

— Qu’est-ce que tu racontes, ma crevette ?

— Quand j’étais caché sous la table, t’as dit à papa que tu voulais lui faire plein plein de bisous, parce que t’aimes bien quand il bande fort, explique-t-il naturellement.

Je remercie les éditions City pour cette lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *