La mouette rieuse » Clara Delange

Editeur : Editions Chèvre-Feuille étoilée

Livre : ICI

Il se reflète sur ce recueil de poèmes un halo arc-en-ciel qui réfracte toutes les couleurs des vers de Clara Delange. Pas de construction obscure, pas de messages abscons chez Clara, mais une langue claire et simple, pure et cette pureté, sa signifiance à fleur d’émotion, nous transporte, symboliquement et presque physiquement, dans un corps à corps avec l’effacement et la présence, la captivité et la liberté, la détresse et la célébration de la vie. Clara jette sur la page les maux de la douleur et du chagrin, mais aussi les mots des joies de l’amour partagé et de l’amour donné aux autres, tous les autres. On est éclaboussé par l’éclat incandescent des sensations, des jeux de mots, de clins d’œil, de ce qui plane au-dessus et dans le réel. Une sensibilité éperdue où l’on devine sous des vers épurés, la révolte, le cri des femmes et ce on ne sait quoi qui ressemble à de la ferveur. Clara Delange est aussi la poète qui franchit les frontières. Dans son petit coin de silence, de solitude et d’écriture, elle ne quitte pas l’âme du monde, la poésie l’y ramène sans cesse. Ses poèmes laissent derrière eux une traînée de lumière.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Je le dis à chaque fois, mais clairement, je ne lis pas assez de poésie, alors que j’aime énormément. Je trouve que c’est, avec les nouvelles, le meilleur moyen pour savoir ce dont un auteur est capable. Que ce soit dans les nouvelles ou la poésie, il faut que le lecteur puisse ressentir autant d’émotions que dans un roman où l’histoire prend le temps de se mettre en place. Avec la poésie c’est un peu différent, ce n’est pas un récit, mais bien des textes courts, parfois même simplement quelques phrases, et pourtant, chaque poème doit pouvoir nous émouvoir, au même titre qu’un roman. Je trouve juste que dans un poème il y a plus de sensibilité, mais c’est assez personnel.

Tout comme lorsque je donne un avis sur un roman, un avis sur des poèmes est encore plus personnel, personne ne ressentira les textes de la même manière que moi, personne n’a mon vécu, et donc personne ne peut avoir les mêmes émotions au même moment sur le même texte. Pas même l’auteur au moment où ils ont été écrits, ni même l’éditeur lorsqu’il a prit la décision de les publier. Cependant, les émotions peuvent être différentes, mais ressenties avec autant d’intensité.

En ce qui concerne de recueil de Clara Delange, eh bien j’ai débuté ma lecture en ne sachant pas vraiement à quoi m’attendre, je ne connaissais absolument pas cette auteure, ni même l’éditeur. Je peux maintenant vous dire que c’est une double belle découverte, tant l’auteure qui a su me faire ressentir un tas d’émotions tout au long de ma lecture, que l’éditeur qui a publié ce recueil et qui l’a proposé lors d’une masse critique sur Babélio.

Je trouve que Clara Delange nous donne ici des poèmes pour tout les goûts, que ce soit dans l’émotion pure des sentiments exprimés, que ce soit dans la détresse que j’ai pu ressentir dans certains textes, parfois même de la colère. Ce qui est certain, c’est qu’aucun, j’ai bien dit AUCUN des poèmes de ce livre ne peut laisser totalement indifférent, peu importe votre vécu ou votre état d’esprit, vous ressentirez obligatoirement quelque chose.

Un très beau recueil et une auteure que je vous encourage à découvrir. Peut-être même l’éditeur si comme moi vous ne le connaissiez pas.


Merci à Babélio et aux éditions Chèvre-Feuille étoilée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *