Les assiettes cassées » Emilie Riger

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Qui est cette mystérieuse femme ? Nathan est hypnotisé par un vieux portrait en noir et blanc trouvé par hasard. Lassé de devoir lutter contre ce qui devient une obsession, il se lance : il prend la plume et écrit à cette inconnue dont le regard le fascine. De lettre en lettre, Nathan et Rose se dévoilent, se cherchent, se bousculent. Ils s’ouvrent l’un à l’autre avant de se refermer prudemment, puis de reprendre leur exploration. Quel sera l’impact de cette découverte, capable de tout balayer sur son passage malgré le regard des autres, les tabous, les normes que la société impose ? Les assiettes cassées une invitation hors du temps à un tango épistolaire où l’intimité de l’écriture offre le trésor d’une rencontre authentique. Par-delà les différences.

 

❤️❤️❤️❤️❤️

En débutant ma lecture, je n’attendais rien de vraiment particulier, c’était pour moi, une lecture qui me permettait de découvrir une plume que je n’avais pas encore lue, même si j’ai certains des livres d’Emilie dans ma PAL et d’autres encore dans ma WL. C’était donc une lecture découverte qui me fait regretter de ne pas m’être lancée bien avant, mais il n’est jamais trop tard pour enfin s’y mettre 😊

Que dire sur Les assiettes cassées ? Tout simplement que déjà par sa structure ce livre se démarque, nous n’avons pas réellement de chapitres, nous apprenons à connaître Nathan et Rose à travers un échange de lettres. Un échange qui commence par Rose découvrant une lettre d’une personne qu’elle ne connait absolument pas.

Qui est ce Nathan ? Que lui veut-il ? Que cache cet homme derrière cette lettre ? Doit-elle prendre le risque de lui répondre ? A l’heure d’internet, qui envoie encore une lettre manuscrite ?

Malgré tout un tas de questions, Rose va lui répondre, de là va débuter un échange de lettre. Nathan et Rose vont apprendre à se connaître. Nathan, tout ce qu’il a au départ, c’est une photo de Rose, il ne la connaît pas, pourquoi cette envie de plus ? Un manque dans sa propre vie ?

Au fil des lettres qu’ils s’envoient, ils apprennent à se connaître, ils entrent petit à petit dans la vie de l’autre, un lien spécial commence à se créer, chacun fini par attendre la réponse de l’autre avec impatience.

Comment un simple échange de lettre peut-il changer la vie d’une personne ? Comment un sentiment aussi fort que l’amour peut-il naître à travers des lettres ?

J’ai été captivée par cet échange de lettres, je n’ai pu reposer ma liseuse avant la fin. Je vous préviens cependant, soyez prêt à en prendre plein les yeux, préparez quelques mouchoirs qui seront nécessaires. En terminant ma lecture, du moins en tentant de lire la fin à travers un déluge de larmes, j’ai eu envie de hurler de frustration, envie de revenir au départ et de refaire le voyage.

J’ai eu un gros coup de coeur pour ce livre, impossible qu’il en soit autrement. Si vous aimez les belles histoires à la structure originale, ne cherchez pas plus loin !

Tu es mon voyage, Rose, mon continent à explorer. Pas un aller-retour en TGV.

Merci à Emilie pour sa proposition de service presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *