Other Girls » Solène T.B.

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Qui sont ces autres filles ? On raconte qu’elles ne sont pas belles. Qu’aucun homme n’en veut. Qu’il serait dommage d’être comme elles. Comme si c’était un échec. Mais qui les connaît vraiment ? Qui prétend les reconnaître au premier regard à cause d’un sweat trop large, ou d’une coupe courte ? Louise a dix-neuf ans et sort tout juste du lycée. Elle se rêve en romancière mais lorsqu’elle fait appel à sa meilleure amie Garance pour lui donner son avis, celle-ci ne la ménage pas. En effet, Louise n’a jamais connu l’amour qu’à travers ses personnages. Les deux jeunes filles prennent alors une décision : s’inscrire sur le nouveau site de rencontre à la mode dans toute la France. Et ce, dans l’espoir de crédibiliser les récits de Louise.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Si je lis pas mal de romances MM, j’en lis assez peu en FF, mais j’ai l’avantage que chaque fois que c’est le cas, ce sont de belles découvertes. En ce qui concerne Other girls, c’est via Instagram que j’ai vu pour la première fois la couverture, et j’ai juste flashé dessus, je la trouve superbe. Eh puis le résumé n’a fait que confirmer que je devais absolument lire l’histoire de Louise.

Louise est une jeune femme qui aime écrire, lorsque son manuscrit est terminé, elle demande à sa meilleure amie Garance, de le lire et de lui donner un avis critique dessus. Mais, Louise n’a jamais connu l’amour, cela se ressent dans ce qu’elle écrit, et Garance n’y va pas de mains mortes pour le lui dire. Pour palier à ce problème, elle va convaincre Louise de s’inscrire sur une nouvelle application de rencontre, Gravitation. C’est vrai que Louise n’a jamais été réellement attirée par les garçons, pas plus que par les filles d’ailleurs, mais que ce soit une application qui lui révèle que les personnes les plus compatibles avec elle ne sont que des femmes ! Voilà bien une chose qu’elle n’accepte pas.

Dans les jours qui suivent, Garance va aller jusqu’à leur concocter une journée rencontre, justement grâce à l’application qui va organiser plusieurs voyages afin que les utilisateurs puissent rencontrer les personnes avec qui ils ont le plus d’affinités. Bien que Louise reste plus que septique face au résultat que lui a donner l’application, elle va faire ce voyage, après tout ce n’est qu’une journée. Dans le car qui les emmène, elles vont faire connaissance avec Laurène, qui sera assise juste à côté d’elles. Laurène ne cache absolument pas le fait qu’elle soit lesbienne, et quelque part, cela gêne Louise qui crie haut et fort qu’elle, eh bien elle ne l’est pas.

Au cour de ce fameux voyage, les choses vont évoluer, Louise va évoluer, elle va petit à petit prendre conscience que finalement elle est peut-être effectivement attirée par les filles, où est-ce juste par Laurène ?

Je ne vous en dévoile pas plus sur le récit en lui-même, mais vous auriez tort de ne pas vous laisser tenter. C’est un récit sur l’acceptation, non seulement des autres, mais également sur qui nous sommes, ici, principalement sur son attirance sexuelle en ce qui concerne Louise. Je me suis rapidement attachée à Louise, tout comme à Laurène d’ailleurs, elles sont toutes deux en souffrance, même si ce n’est pas pour les mêmes raisons.

Je ne connaissais pas du tout la plume de Solène, mais en à peine quelques pages elle a réussi à me conquérir, à me toucher, à m’émouvoir, bon ok parfois aussi à m’énerver. Honnêtement, il faudrait être difficile pour ne pas aimer ce récit, tout y est ! Solène, monte directement dans mon top auteurs !

‒ Pourquoi est-ce qu’il faut toujours que l’on dénigre ce qui est bien ? Si vous voulez cracher sur les gens, allez cracher sur les violeurs et les criminels ! Pas ceux qui ne font que s’aimer ! Ce qu’il y a dans votre culotte ne vous satisfait pas pour que vous alliez commenter ce qu’il se passe dans celle des autres ?

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *