L’ivresse des libellules » Laure Manel

Editeur : Michel Lafon

Livre : ICI

Quatre couples d’amis dans la quarantaine décident de s’octroyer des vacances sans enfants dans une villa de rêve.
Mais l’ambiance qui se voulait insouciante et idyllique ne tarde pas à se charger d’électricité. La faute aux caractères (et petites névroses) de chacun, aux modes de vie différents, à l’usure et la routine qui guettent les amoureux quand s’invite le quotidien, et à des parents qui ont oublié ce qu’était leur vie lorsqu’ils ne l’étaient pas encore…
Quand débarque une jeune et jolie célibataire, le groupe est plus que jamais au bord de l’implosion.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐

La chose que j’ai le plus apprécié durant ma lecture, c’est que finalement, tout le monde peut aisément s’identifier aux personnages, cela les rend plus humains, plus proches de nous en tant que lecteurs. D’après moi, c’est le point fort de ce roman, sans mettre de côté l’histoire en elle-même, bien entendu. J’ai eu l’impression de réellement entrer dans leurs vies, et non de simplement les lire.

Des vacances en couple, entre amis, s’éloigner des responsabilités du quotidien, prendre le temps de souffler un peu, de se retrouver, quoi de mieux ? Mais si vous ajoutez une pièce au puzzle, que se passe-t-il ?

Ce roman, je le divise en deux parties, la première est assez calme, nous rencontrons les différents personnages, nous faisons leur connaissance. La deuxième est un peu plus mouvementée Laure Manel a joué avec mes nerfs par moments, mais au final, si nous y regardons de plus prêt, et si nous somme réellement honnête, l’arrivée d’une personne étrangère dans un groupe, eh bien soit cela se passe super bien, soit cela peut créer des tensions et faire quelques dégâts.

La vie de couple, vous serez d’accord avec moi que ce n’est pas forcément tout les jours facile, il y a des remises en questions, des concessions, il y a les enfants et leur éducation (lorsqu’il y a des enfants bien entendu), il y a le temps que l’on passe ensemble, les petites habitudes (bonnes ou mauvaises), les prises de tête parfois pour un petit rien, les discussions, … La vie de couple quoi 🙂

Avec L’ivresse des libellules, l’auteure nous propose des morceaux de vie, de vie de couple, les hauts et les bas de ceux-ci. C’est un roman plein d’amour, et d’amitié, mais auquel elle ajoute un petit grain de sable, si l’on y prend pas garde, ce petit grain pourrait mine de rien faire pas mal de dégâts, ou pourrait au contraire, donner une nouvelle perspective.

Je ne vous en dévoile pas plus, pour ma part, j’ai passé un excellent moment, alors pourquoi pas emporter ce livre dans vos bagages lors de vos prochaines vacances ?

Comme chaque année depuis huit ans, ils partent avec « le groupe ». Habituellement, ils louent pour une semaine, avec les enfants. Cette année, ce sera différent. Mieux, espère-t-elle. Une fois n’est pas coutume, elle se sentira un peu moins différente des autres.

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *