Les coeurs noirs des coquelicots » Elsa Sebire

Editeur : Evidence éditions

Livre : ICI

Christelle se réveille dans une petite chambre d’hôtel de la ville lorsqu’elle découvre avec horreur que Victor, son amour, a disparu. Le jeune homme, qui, encore quelques heures auparavant, la faisait danser dans ses bras, s’est volatilisé sans laisser de traces. S’ensuit alors un combat long et difficile contre l’absence. Un voyage que Christelle entreprend, une quête sans relâche de la vérité à travers les rencontres et les souvenirs. Qu’est-il réellement arrivé à Victor ce matin-là ? Assoiffée de réponses, Christelle ira jusqu’au bout pour comprendre ce que cache la mystérieuse disparition de son amant. Au fil de cette poursuite effrénée, une seule question surtout obsédera la jeune femme : qui est Victor ?

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Pour commencer, c’est cette couverture qui m’a attirée. Le titre m’a intriguée, je trouve qu’il fait plus thriller que romance, du coup j’ai eu envie d’en savoir plus. Et puis, le résumé, bien entendu, lui aussi a su titiller ma curiosité. Une disparition, voilà qui n’est pas souvent traité dans les romances, il y a de quoi faire travailler mon imagination bien avant d’ouvrir le livre et enfin découvrir le récit.

Victor, pourquoi cet homme a disparu ? Au fil des pages, je me suis posée énormément de questions, sur lui évidemment, mais également sur Christelle, sur leur histoire, sur tout un tas de choses. Ce qui en a fait une lecture totalement addictive et franchement déroutante par moment, mais un régal malgré tout.

Je ne vous cache pas qu’à un moment, j’ai crains le pire pour Victor, et par répercussion pour Christelle. Je dois bien dire que l’auteure a su me mener en bateau sur beaucoup de choses, sur certains éléments qui semblaient rendre les choses plus évidentes, mais finalement j’étais tellement loin de la vérité que cela en est carrément bluffant. Je me demande si Elsa Sébire ne devrait pas tenter le genre thriller, d’après moi, elle excellerait dans ce style.

Faites attention, vous serez prévenus, auteure sadique en vue… Mais je trouve que dans le thriller, ou encore dans une saga avec des fins de tomes carrément à faire hurler les lecteurs de frustration, oui, franchement, le rendu serait excellent.

Je n’ai pas compter le nombre de fois où j’aurais voulu entrer dans le récit, tenir la main de Christelle durant son voyage, l’encourager, l’aider durant sa descente aux enfers. J’ai adoré voyager en sa compagnie, l’auteure doit aimer elle aussi voyager, cela se ressent dans sa manière de décrire ce qui nous entoure, on a l’impression d’y être, de sentir ce que sent Christelle.

J’ai trouvé que tout dans ce roman est bien dosé, que ce soit les événements, les rebondissements, les questionnements. Si je dois vous donner un conseil pour débuter cette semaine, ce serait de découvrir cette plume qui nous offre une très belle histoire bien prenante comme je les aime.

J’attends religieusement un appel, une manifestation. Je ne supporte plus cet enfer du silence, ce silence qui devrait parler, mais qui se tait. C’est un silence douloureux, insoutenable, si bruyant qu’il cogne sur les parois de ma tête, mettant mon corps entier au supplice.

Merci aux éditions Evidence pour leur confiance.

2 commentaires sur « Les coeurs noirs des coquelicots » Elsa Sebire »

  1. Merci infiniment pour cette chouette chronique sur mon roman. Ton évocation des thrillers me donne envie de m’y essayer! Très joli blog en passant 😊

    1. Oh mais oui un thriller, franchement je suis certaine de moi en disant que cela rendrait une intrigue géniale.
      Merci beaucoup pour le compliment 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *