Les Suppliciées du Rhône » Coline Gatel

Editeur : Préludes

Livre : ICI

Lyon, 1897. Alors que des corps exsangues de jeunes filles sont retrouvés dans la ville, pour la première fois des scientifiques partent à la recherche du coupable, mettant en pratique sur le terrain toutes les avancées acquises en cette fin de XIXe siècle. Autopsies des victimes, profils psychologiques des criminels, voilà ce que le professeur Alexandre Lacassagne veut imposer dans l’enquête avec son équipe, mais sait-il vraiment ce qu’il fait en nommant à sa tête Félicien Perrier, un de ses étudiants aussi brillant qu’intrigant ? Entouré d’Irina, une journaliste pseudo-polonaise, et de Bernard, un carabin cent pour cent janséniste, Félicien va dénouer, un à un, les fils enchevêtrés de cette affaire au coeur d’un Lyon de notables, d’opiomanes et de faiseuses d’anges. Jusqu’à ce que le criminel se dévoile, surprenant et inattendu, conduisant le jeune médecin au-delà de ses limites.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Moi qui suis totalement fan des séries du genre Les experts, c’était impossible que je passe à côté de ce livre. Je l’avais déjà repéré, du coup, lorsque j’ai vu qu’il faisait partie de la masse critique sur Babélio, je ne pouvais que croiser les doigts d’être sélectionnée !

De part son contexte historique, ce roman est doublement intéressant, nous assistons à la naissance de la criminologie. J’ai malgré tout un regret, que l’auteure ne garde pas le rythme du début jusqu’à la fin. Je m’explique, au début nous avons pas mal de détails, mais par la suite il y en a moins, alors que je trouve que cela aurait rendu l’histoire encore plus prenante qu’elle ne l’est déjà.

C’est comme pour les personnages qui restent un peu trop énigmatiques, cela m’a empêché de m’attacher à au moins l’un d’eux. Si cela n’enlève rien au fait que j’ai passé un agréable moment, il aurait pu être encore mieux si j’avais pu m’attacher à eux.

Malgré tout, je trouve que l’auteure a fait un boulot remarquable, on sent la recherche faite en amont, que certaines choses ont été peut-être un peu plus travaillées que d’autres. Mais franchement le résultat est génial  et pour ma part, j’ai dévoré ce livre. Les chapitres assez courts donne cet impression de rapidité dans la lecture, mais au final je me suis rendue compte que ce n’était pas qu’un impression, je l’ai réellement lu assez rapidement.

Une très belle découverte pour ma part, et je vous le recommande sans hésiter si comme moi vous aimez les séries du style des experts.

Ses yeux ne s’ouvraient plus, toutefois les odeurs la faisaient encore réagir. Elles lui parvenaient, crûment, sans fioriture ni atermoiement. Nauséabondes. Écœurantes. Malsaines.
Où était-elle ? Elle ne pouvait le dire. D’ailleurs, elle n’était pas certaine de vouloir le savoir.

Merci aux éditions Préludes ainsi qu’au site Babélio.

Un commentaire sur « Les Suppliciées du Rhône » Coline Gatel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *