Monsters in the dark #3 – Larmes silencieuses > Pepper Winters

Editeur : Milady

Livre : ICI

Date de parution : 22/08/2018

Tess ne parvient toujours pas à oublier ceux qui l’ont torturée et doit à présent se reconstruire. Q désire l’épouser et par-dessus tout la sauver de ses cauchemars. Après avoir trouvé comment guérir Tess, il décide de l’emmener à Paris afin de lui faire signer un contrat de mariage, la désignant comme sa seule héritière. Mais alors que tous deux passent la nuit la plus torride de leur vie dans un palace à Rome, Q est rattrapé par ses ennemis. Cette fois-ci ce sera à Tess de se battre corps et âme pour l’homme qu’elle aime.


⭐⭐⭐⭐, 5

Le troisième opus de la saga [Monsters in the dark] nous offre une suite d’une rare intensité. La dynamique amoureuse est digne d’un film d’horreur, Tess et Q vont devoir affronter l’adversité une fois de plus.

Cette saga est toujours aussi addictive, les tomes se succèdent mais ne se ressemblent pas, Pepper Winters pousse ses lecteurs toujours plus loin dans l’horreur, il faut dire que nos héros ont été mis à l’épreuve dans le second opus, et j’avoue que je ne savais pas comment ils allaient pouvoir s’en sortir. Tess doit réussir à oublier ceux qui l’ont torturé et Q doit l’aider à redevenir celle qu’il aime, celle qui l’accepte tel qu’il est, avec ses démons…

Le constat est unanime, je ressors subjuguée par cette lecture… Cet opus s’avère encore plus dur que les autres, la psychologie est poussée à son paroxysme et l’autrice ne s’est fixé aucune limite… Cette suite m’a retournée le cerveau mais aussi les tripes. Pepper Winters est brillante, la violence qu’elle instille dans les pages de son livre est mesurée, elle sert son intrigue et je dois avouer que j’ai trouvé ça fascinant. Souvenez-vous que nos héros ne sont pas Mr et Mme « Tout-le-monde ». Ils ont une relation atypique qui leur correspond totalement mais depuis son enlèvement, Tess n’est plus la même, et Q a besoin de la retrouver…

Cette suite ne nous laisse aucun répit, le lecteur est pris dans les mailles du filet, il y a de véritables retournements de situation et je vous avoue que j’ai été surprise à bien des niveaux. On entrevoit la noirceur de la personnalité de Q avec cet opus, j’ai eu peur vraiment… C’est un homme captivant, qui se bat contre ses démons. On prend la pleine mesure de ses pensées, j’ai eu froid dans le dos. Q reste tout de même un homme charismatique dévoué à celle qu’il aime.

Ce que j’aime avec cette série, c’est que l’autrice nous prouve que l’amour se traduit de diverses manières. Elle sort des schémas classiques, et même si cela reste de la fiction, les émotions sont palpables et intenses.

Les rebondissements sont étourdissants, je n’ai pas pu restée en retrait, je me suis sentie pleinement actrice de cette suite. Je me suis sentie plus proche encore de Tess qui traverse l’enfer aux côtés de l’homme qu’elle aime. Le danger est toujours aussi présent, on découvre avec effroi certaines choses qui relancent l’intrigue un peu plus.

L’histoire d’amour est tumultueuse, la violence se mêle à la passion, l’espoir n’est pourtant pas loin, et même si le tunnel est plongé dans l’obscurité, on ne peut qu’espérer la lumière au bout !

En bref, un troisième opus fascinant et hautement psychologique. Pepper Winters nous offre une suite qui donne froid dans le dos, nos héros vont devoir s’affronter pour espérer se retrouver. Cette saga ne s’essouffle pas, au contraire, elle gagne en intensité, bravo !

– Où en étions-nous ? Demanda-t-il, les mâchoires contractées, les yeux sur ma marque au fer rouge.
Une expression bestiale, effrayante, passa furtivement sur ses traits.
– De voir ma marque sur ta peau… ça me fait quelque chose, Tess. Ça me touche là, dit-il en se frappant la poitrine du poing. Ça me calme là, ajouta-t-il en portant la main à sa tempe.
Q était fort, invincible, mais sous la surface, il avait besoin autant que moi d’être rassuré. Que je lui répète chaque jour que je ne le quitterais pas. Que je ne me couperais plus de lui.

Merci aux éditions Milady pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *