La nature du désir #1 – Les cartes en mains » Joey W. Hill

by

Editeur : Juno Publishing

Kindle : ICI

Lauren est un docteur avec une attitude saine envers le sexe, sans honte de ses penchants comme dominante sexuelle. Elle veut de l’amour et une famille, mais elle commence à croire qu’il n’y a pas de M. Parfait prêt à rester à ses côtés dans la maladie et la santé… et être menotté, dépouillé et frappé avec une cravache.

Puis son amie Lisette l’invite à passer un long weekend sur une île privée. Il s’avère que Lisette ne peut pas venir avec elle, mais Lauren décide d’y aller de toute façon, avec personne pour compagnie sauf Joshua, le gardien de l’île, et son ami Marcus. Bien que les deux hommes soient beaux, c’est Joshua qui attire l’attention de Lauren, et pas seulement parce que Marcus préfère les hommes.

Quelque chose dans les yeux orageux de Josh l’attire. Lorsque Marcus organise un jeu de soumission et de contrôle entre tous les trois qui durera tout le week-end, Lauren saisit l’occasion. Josh la submerge avec sa volonté de se soumettre aux désirs de son corps, mais son cœur veut découvrir les secrets derrière ces yeux. Elle va devoir démolir ses défenses et lui faire tout donner. Et c’est une Maîtresse qui n’accepte pas un « non » comme réponse…

Note de l’éditeur: Romance érotique avec présence d’une scène MMF.

 

L’avis d’Alouqua

⭐⭐⭐

Cela ne m’arrive pas souvent, heureusement, mais pour cette parution de chez Juno Publishing, j’ai eu du mal de formuler mon avis, je l’ai lu samedi, nous sommes lundi et je vous donne seulement mon ressenti maintenant, alors que je note toujours mes avis à chaud. Je suis assez ouverte au niveau lecture, j’accepte beaucoup de style, de genre, de lecture que l’on ne trouve pas sur énormément de blog, j’estime que chaque livre doit avoir sa chance de trouver son lectorat, c’est d’ailleurs ce que je souhaite à cette saga, parce que l’écriture en elle-même, le temps que l’auteur a passé à l’écrire, toute ces choses font qu’un livre finira par trouver ses lecteurs. Et il faut bien dire que si cette saga est éditée, c’est que l’éditeur y a vu du potentiel, donc je ne vois aucune raison que celle-ci ne trouve pas une personne pour lui donner une meilleure note que la mienne.

Je ne vais vous donner que les points que je trouve positifs, car oui, malgré ma note, il y a des points positifs, et les voici.

Chacun des personnages que l’on rencontre est travaillé, il ou elle est crédible, cohérent dans sa manière d’agir, intéressant à connaître à divers niveaux, leur évolution au sein de l’histoire est parfois fulgurante parfois elle se fait un pas après l’autre, mais chacun a bel et bien un rôle à jouer dans cette histoire. Mon principal souci avec eux, est que je n’ai pas réellement réussi à m’attacher à l’un d’eux, que ce soit côté femme ou homme, donc forcément cela me tire plus vers le négatif car j’aime pouvoir m’attacher à au moins un personnages présents dans mes lectures. Je souhaite sincèrement que cela ne soit que mon cas et non celui de toutes les personnes qui liront ce premier tome.

Niveau décor, rien à dire, si ce n’est que je veux bien moi aussi avoir une amie qui m’invite sur une île privée. Ce décor est paradisiaque, j’avais juste envie de m’y retrouver. c’est vrai qu’à ce niveau, il serait difficile de trouver un seul point négatif, nous ne sommes pas dans un immeuble de banlieue ou dans un gratte-ciel dans une ville bondée, oh que non, et franchement la personne qui m’invitera aura ma reconnaissance éternelle, sauf que je n’irai que pour me prélasser et non pour les mêmes raisons que Lauren 😉

Parlons un peu érotisme, car oui, nous sommes bien dans une saga ou cet aspect prend une grande importance. Donc il faut bien en parler également. Certes, nous avons pas mal de scènes érotiques, mais je trouve qu’elle ne sont pas là uniquement pour donner du piquant ou pour dire « j’ai écris une saga érotique », chacune de ces scènes est bien écrite, il y a également du BDSM, mais pour moi, ce n’est pas dans la lignée des 50 nuances, il n’y a pas de surenchère de la part de l’auteur, chacune de ces scènes a finalement un but, un peu comme si les personnages ne pouvaient faire ressortir leurs véritable émotions qu’à travers leurs corps. Ce qui quelque part n’est pas non plus un mauvais point, nous exprimons chaque jour beaucoup de choses uniquement par la gestuelle, par notre manière de nous tenir, alors pourquoi pas avec notre corps tout entier, c’est une manière comme une autre de s’exprimer, d’extérioriser ce que l’on a en nous. Parfois, un geste veut dire tellement plus qu’une parole.

Alors finalement, ok ce premier tome n’a pas réussi à me convaincre, mais peut-être que vous ce sera le cas, il ne faut surtout pas vous arrêter sur le fait que moi je n’ai pas accroché, votre ressenti ne sera certainement pas le mien, nous avons chacun notre manière de ressentir une histoire, chacun nos attentes. peut-être que vous donnerez la note maximale, voir même que vous aurez un coup de coeur pour cette saga, mais pour ma part, il faudra que le résumé du second tome me donne envie de poursuivre. Quoiqu’il en soit faites-vous votre propre avis, nous ne sommes jamais mieux servi que par soi-même, et vous seul savez si d’après le résumé, vous aimerez cette aventure ou si elle ne vous tente pas.

Je vais terminer en espérant que l’auteur et l’éditeur ne m’en voudront pas trop, mon but n’est, et ne sera jamais, de donner un avis négatif sur un livre, je préfère faire ressortir ce que je trouve positif.

Merci aux éditions Juno Publishing ainsi qu’au site NetGalley.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *