Dark and dangerous love – Saison 1 > Molly Night

2438. La Terre est désormais dominée par les vampires et les humains ne sont rien d’autre qu’objets de plaisir et nourriture pour les immortels. Le plus vieux et le plus puissant d’entre eux, Atticus, est le roi de ce nouvel ordre mondial. Réputé sans cœur ni compassion, il tombe pourtant fou amoureux d’une simple humaine et exige qu’elle vienne vivre avec lui au palais.

Issue d’une famille de notables humains, Evelyn Blackburn souhaitait une vie simple auprès de l’homme qu’elle aime, Ethan. Malheureusement le destin en décide autrement et son monde s’effondre lorsqu’on lui annonce qu’à 18 ans, elle devra quitter sa famille et ses amis pour vivre aux côtés du roi. Éprise de liberté et rebutée par les vampires, Evelyn a bien du mal à accepter ce qui lui est imposé.

Mais comment échapper au vampire le plus puissant sur Terre ? Elle trouvera alors un soutien inattendu en la personne de Lord Hansel, vampire aux yeux verts, qui s’avère être le meilleur ami du roi.

PARU LE 22 MARS 2018 AUX EDITIONS HUGO NEW ROMANCE.

LIEN D'ACHAT - ICI.


L’avis de Marlène – Note 4,5/5

La saga DARK AND DANGEROUS LOVE va faire couler beaucoup d’encre. Hugo roman nous propose vraiment une saga novatrice qui allie Bit-Lit et Dark romance. Je suis plutôt rodée en ce qui concerne l’aspect dark de l’histoire, et j’ai trouvé que le contexte était très bien exploité. Donc vous voici averti, cette romance se veut sombre, teintée de violence et de désespoir. Et pourtant Molly Night a réussi à donner énormément de nuances à tous ses personnages ce qui nous donne un premier opus captivant, angoissant et terriblement addictif. Honnêtement, je ne savais pas vraiment où je mettais les pieds avec ce roman, je ne suis pas habituée à lire de la Bit-Lit, c’était donc une découverte très sympa.

Je vais commencer par attirer votre attention sur le fait qu’il s’agit là d’une romance particulièrement sombre… Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Et bien tout simplement que vous allez découvrir un univers sombre où la violence et le sexe règnent en maître, enfin ce sont surtout les vampires qui sont les rois mais passons. Bref, ne vous attendez pas à une romance fleur bleue car vous n’y trouverez pas votre compte. Non, ici l’auteure nous offre une histoire très complexe dans un monde dominé par les vampires et autres créatures surnaturelles, notre héroïne va subir son existence, et cela pourrait bien révolter certaines d’entre vous si vous ne vous sentez pas capables de mettre vos a priori de côté. Cela reste avant tout une fiction, une histoire inventée de toute pièce.

Petit rappel, le récit nous plonge en 2438, la terre est désormais dominée par les vampires, et seuls quelques humains ont encore un statut social qui leur permettent de vivre aisément au milieu des vampires. C’est le cas de la famille d’Evelyn, notre héroïne. Atticus est le roi de ce nouvel ordre mondial, la vampire nation. Et quand le roi veut quelque chose, il l’obtient. Fou amoureux, il va donc exiger la présence d’Evelyn au palais royal dès sa majorité, mais notre héroïne est loin d’être docile et elle tient plus que tout à sa liberté. Même éprise d’Ethan, qu’elle aime depuis de nombreuses années, elle va devoir se soumettre à son roi… J’ai tiqué un petit peu qu’Atticus puisse être capable d’éprouver de l’amour… mais passons.

Vous allez me dire, oh mais les vampires on adore ça ! J’avais tellement craqué pour les Cullen ou les frères Salvatore ^^ Oui je suis accro à Vampire diaries, et j’assume ! Et bien ici je vous dirais de voir totalement au-delà de ce que vous connaissez en matière de vampire. Ici on va percevoir tout ce qu’il y a de plus sombre chez ces buveurs de sangs. Les vampires de Molly Night ont énormément de pouvoir et ils dominent toute la planète, soumettant les mortels à leur domination. L’auteure a réussi à créer un monde régit par de nombreuses lois, j’ai aimé cet univers tel qu’elle nous le décrit.

Ce premier opus pose les bases d’une histoire qui est loin d’être simple. Car si le roi Atticus semble s’amouracher d’Evelyn un peu précipitamment et bien Molly Night prend son temps pour développer ses intrigues. Les choses ne se font pas non plus du jour au lendemain, il y a un véritable parcours chronologique et on se rend vite compte qu’Evelyn ne pourra rien faire pour échapper à son destin. Molly Night nous présente ses personnages en les étoffant au fur et à mesure. Evelyn, notre héroïne est une battante, elle a un caractère assez affirmé, elle est insolente et aime plus que tout sa liberté. On ne peut pas dire qu’elle soit magnanime et elle n’a absolument pas peur de se mettre en danger. Pourtant, à l’aube de ses 18 ans, elle perd espoir et c’est totalement compréhensible. 

Elle ne voyait aucune raison de vivre. L’avenir lumineux et heureux qu’elle avait imaginé était à présent anéanti, remplacé par un destin funeste. Elle savait qu’elle ne serait jamais heureuse au palais royal. Une vie dans une cage, même dorée, ne valait pas la peine d’être vécue.

Mais en même temps, elle a un courage hors du commun qui la pousse à espérer un futur différent. Elle se remet en cause, essaye de ne pas se laisser aller à ses sombres pensées même si elle est tiraillée entre espoir et désespoir. Elle sera souvent en proie avec ses émotions. 

Il y avait toujours une lueur d’espoir dans la vie, et même si elle était très mince, il fallait s’y accrocher et continuer à se battre. Si vous baissez les bras, alors vous êtes sûr de ne jamais rencontrer le bonheur.

Je me suis donc très vite attachée à Evelyn car c’est une jeune femme simple et même si elle est parfois trop impulsive et irréfléchie cela cadre parfaitement avec ce qu’elle vit et ce qu’elle doit affronter, ainsi qu’à son jeune âge. Ses décisions et ses choix ont des répercussions sur toute sa famille et celle d’Ethan, celui qu’elle aime. Elle doit donc faire preuve de maturité et éviter d’être égoïste, et pourtant qui lui en voudrait de se rebeller ?

Heureusement, Lord Hansel entre très vite en scène et il sera un précieux réconfort pour Evelyn. Et pourtant il est le meilleur ami du roi Atticus. Il est celui qui le conseille. Atticus est le créateur d’Hansel, leur relation est donc particulière, vous découvrirez pourquoi au fil des pages. Bref, Hansel est comme un rayon de soleil dans les ténèbres d’Evelyn car malgré son statut de vampire, il est différent avec elle. Plus attentionné, il l’aide en la guidant, même s’il passe bien trop les agissements intolérables d’Atticus. Evelyn va comprendre dès sa première rencontre avec Hansel qu’il y a peut être quelqu’un qui lui apportera du réconfort pour traverser cet enfer.

Si c’était Atticus qui l’avait tenue dans ses bras, elle se débattrait de toutes ses forces parce que la seule idée du contact de ce montre lui donnait la chair de poule. Mais c’était différent avec ce vampire aux cheveux bouclés. Pour des raisons qui lui échappaient, elle ne dédaignait pas sa compagnie. Au contraire, elle la trouvait singulièrement réconfortante et elle se sentait en sécurité.

Hansel est un personnage vraiment intéressant et je peux affirmer qu’il a ma préférence, et de loin. Il est vraiment craquant et j’aime vraiment son rôle dans l’histoire. J’aime qu’il n’ait pas une place facile, entre sa loyauté pour Atticus et son attirance perturbante pour Evelyn, Hansel aura bien du mal à faire les bons choix. C’est mon personnage préféré, il a vraiment beaucoup de charisme, il est pragmatique et très observateur. Il est un atout pour Evelyn car il a le pouvoir de tempérer Atticus. Je suis donc #TEAMHANSEL ! Qui m’aime me suive ^^ Hansel va lui aussi être tiraillé entre sa place au sein de la vampire nation et sa place aux côtés d’Evelyn. 

Il n’aimait pas que les jeunes filles soient contrariées, et a fortiori lorsque c’était Evelyn. C’était peut-être dû au fait qu’il lui avait sauvé la vie, mais il ressentait un besoin étrange de la protéger. Elle plus que quiconque.

Le roi Atticus est un personnage antipathique, honnêtement je ne l’aime pas, je n’ai pas réussi à m’attacher à lui mais en même temps ce n’est pas ce que l’on nous demande. Au contraire, la haine qu’il m’a fait ressentir a motivé la guerrière qui sommeille en moi, oui oui je me vois un peu comme Xena, la guerrière parfois et en plus elle est sexy ^^ Bref, Atticus est énervant au possible… Il gouverne le monde mais je n’ai pas spécialement trouvé qu’il avait la carrure pour tenir ce rôle. Et pourtant, au fil des pages son personnage s’étoffe et j’ai trouvé son histoire terriblement intéressante, Molly Night a réussi à me faire aimer son personnage au-delà du dégoût qu’il m’inspirait.  Mais j’ai quand même furieusement envie de lui botter le train. Il m’a mise hors de moi avec ces « Je t’aime… » mais j’ai aimé sa personnalité dominée par ses crises de comportement. Il est sujet à la violence et il dérape facilement. C’est un des plus vieux vampire et j’ai aimé toute son histoire qui a aiguisé ma curiosité. Atticus s’avère être un monstre qui ne manquera pas de captiver les lectrices. Il incarne à merveille la noirceur, la violence, la décadence et il tient son rôle à la perfection. Je pense que vous allez aimer le détester. 

Ethan, le grand amour d’Evelyn est un personnage qui n’est pas dénué d’intérêt, pourtant je l’ai trouvé très fade. J’avoue que j’ai l’impression que cela ne me ferait pas grand chose s’il disparaissait soudainement lol, mais… je ne peux pas raisonner comme cela, car Ethan est bien plus important qu’il n’y paraît et les apparences sont parfois trompeuses. En tout cas, il n’a pas ma préférence en tant que prétendant pour Evelyn. Oui oui, vous avez bien lu. Ethan m’a fait penser à Gabe dans Hunger Games, sympa mais pas du tout mon genre et pas assez de prestance. Mais qui sait je changerais peut-être d’avis dans le tome suivant.

Les personnages secondaires sont nombreux, ils gravitent tous autour d’Evelyn et Atticus. Molly Night nous les présente rapidement sans jamais nous perdre dans le récit. Ils ont tous un rôle à jouer, ils interviennent en temps et en heure pour enrichir l’histoire et je dois dire que j’ai aimé la tournure que les événements ont pris.  

Molly Night nous propose plusieurs intrigues, on suit bien évidemment le sort d’Evelyn aux prises avec les trois hommes qui peuplent maintenant sa vie. Atticus, Hansel et Ethan. Et oui, la demoiselle a le choix et ses prétendants sont loin d’être inintéressants. Vous allez aussi plonger dans un univers dominé par les vampires et autres créatures surnaturelles, loups garous, sorcières, ect… Vous imaginez bien que tout ne tourne pas qu’autour de l’attirance malsaine d’Atticus pour Evelyn. J’ai adoré l’intrigue à suspense qui se met en branle assez rapidement. Je n’ai rien vu venir, je me laissais porter par l’histoire et mes réactions quand j’ai compris ce que l’auteure nous réservait… Attention, ça va secouer. J’ai trouvé l’univers de l’auteure pleinement maîtrisé, elle nous apporte des descriptions au fil des pages, elle nous dévoile les histoires des vampires et ce que cela engendre sur la vie des humains. J’ai aimé cet aspect fantastique qui se mêle naturellement aux rebondissements. 

La romance dans ce premier opus n’a rien de classique. L’amour ne fait pas rêver dans cette histoire. Il instille l’espoir avec Ethan, la peur avec Atticus et le trouble avec Hansel. Molly Night arrache son héroïne à son quotidien pour la plonger dans un monde fait de violence, de sexe non consenti et de désespoir… Oui j’ai sais comme ça c’est pas hyper vendeur, mais franchement c’est là tout l’intérêt de cette histoire. On est bien d’accord qu’il s’agit d’une fiction, au même titre qu’un thriller où un tueur s’amuserait à massacrer je ne sais combien de victime. Bref, tout ça pour dire que oui il y a de la violence dans cette saga, il y a une forme de tension sexuelle malsaine car Atticus a du mal à se contrôler, il y a un contexte assez glauque qui nous plonge dans une ambiance qui donne froid dans le dos. Forcément on craint pour notre héroïne, on sursaute à chaque page de peur de lire la suite, et c’est brillant car c’est exactement l’effet escompté par ce genre de récit. Il faut être claire dès le départ que l’on ne cautionne pas les actes des personnages mais qu’ils contribuent à l’excellence du récit car ils nous poussent au-delà de nos limites. Molly Night met en lumière des thèmes assez intéressants comme l’amitié, l’amour, la loyauté, les sacrifices, le bien et le mal. Elle met en marche un scénario qui ne manque pas de piquant et j’ai adoré faire fonctionner mon imagination avec ce roman.

Je n’ai pas été choquée par les rebondissements malgré le fait qu’ils soient parfois écœurants, je me suis sentie bafouée et révoltée, j’avais envie de tout faire pour sortir Evelyn de là mais j’étais aussi captivée par sa résilience et sa façon d’appréhender les autres. Je me suis très vite sentie dans mon élément, dans cet univers fictif et bien orchestré. Le style de Molly Night est addictif, bien qu’un peu simple par moment. Mais on sent la progression dans son écriture au fil des pages et surtout elle alimente son intrigue avec des éléments qui n’ont eu de cesse de me captiver. Le récit est à la troisième personne, ce qui nous donne une vue d’ensemble sur tous les personnages et tous les rebondissements, cela nous permet de rester observateurs et de ne louper aucun détail. Je n’ai absolument pas perçu le côté fan fiction étant donné que je ne connais pas du tout les one direction, je vois qui ils sont mais je ne les ai jamais suivi donc à mon niveau je n’en fais pas cas dans mon avis.

En bref, ce premier opus nous offre de très bonnes bases pour une série qui n’a pas fini de nous surprendre. Qu’on se le dise, c’est une romance sombre, je vous conseille ce roman si vous aimez que la Bit-Lit flirt avec un côté sombre et un peu malsain. Si vous aimez les héroïnes avec du caractère, qui n’ont peur de rien mais qui gardent tout de même une certaine fragilité au fond d’elles. Accrochez bien votre ceinture car ce n’est pas à Disney Land que Molly Night vous emmène mais bien à Vampire Nation, un monde dominé par les vampires. Le récit nous offre des rebondissements qui ne manqueront pas de vous faire réagir, le style de l’auteure est captivant et addictif, j’ai aimé sa façon de poser son décor. Telle une marionnettiste elle joue avec le destin de ses personnages, elle ne les ménage pas et elle leur en fait voir de toutes les couleurs dans un contexte particulièrement sombre.  Elle a réussi à s’approprier un univers en y orchestrant une romance avec une dynamique un peu particulière. Une héroïne, trois prétendants… Perso, je suis #TEAMHANSEL ^^ Si vous vous sentez l’âme d’une guerrière, n’hésitez pas à découvrir DARK AND DANGEROUS LOVE. 


Extrait 

Arrête de pleurer. Arrête de pleurer, Evelyn, tu ne peux pas pleurer à chaque fois que tu rencontres un problème. Ce n’est pas une solution. Si tu pleures c’est de l’apitoiement, tu dois être forte. C’est la seule façon de t’en sortir. 

Mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Le fait qu’Evelyn veuille être forte ne voulait pas nécessairement dire qu’elle le pouvait. Contre sa volonté, les larmes se mirent à couler de ses yeux rougis sur ses joues à la peau boursoufflée.

Ne pleure pas, ne pleure pas, se répétait-elle, en vain. Les larmes continuaient à couler.

Un gémissement brisé s’échappa de ses lèvres. La réalité de sa situation l’avait frappée de plein fouet. Elle avait cru toucher le fond auparavant, mais elle se trompait. C’était maintenant qu’elle touchait le fond. Plus de famille. Plus d’Ethan. Plus de liberté. Plus rien.

Je remercie Olivia et les éditions Hugo & Cie pour cette lecture. 

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Un commentaire sur “Dark and dangerous love – Saison 1 > Molly Night

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *