Hate to love > Penelope Douglas

Ils étaient faits l’un pour l’autre… jusqu’au jour où ils se sont rencontrés.

Depuis plus de sept ans, Misha et Ryen échangent des lettres. Des lettres dans lesquelles ils se racontent, se livrent, se soutiennent. Une seule règle : ne jamais chercher à se rencontrer. Un interdit qui a convenu à Misha pendant toutes ces années. Il n’a pas besoin de connaître le visage de Ryen pour qu’elle soit sa muse, son inspiration, celle pour qui il écrit ses chansons et, quelque part, son âme sœur. Mais, un soir, il croise une jeune fille dont les goûts excentriques se rapprochent un peu trop de ceux que Ryen lui a décrits dans ses lettres pour que ce soit une coïncidence… Et alors, face à cette jeune fille d’une beauté solaire, renversante, Misha n’a aucun doute : il sait que c’est elle. Maintenant, impossible de résister, il doit s’approcher. Quitte à ne jamais révéler à Ryen qui il est vraiment. Et quitte à découvrir une Ryen bien différente de l’idéal qu’il s’était imaginé…

Paru le 2 novembre 2017 aux éditions Harlequin France


L’avis de Marlène – Note 4,5/5

La collection &H des éditions Harlequin nous propose vraiment des romances addictives et hors du commun. J’avais hâte de retrouver la plume de Penelope Douglas qui peut se féliciter de nous offrir des romances passionnées et originales. Ici j’ai passé un excellent moment avec [Hate to love] qui m’a embarquée dans une histoire aux émotions multiple. Je peux dire que je suis passée par toutes les phases, l’histoire de Misha et Ryen m’a autant plu qu’elle m’a déstabilisée et j’ai terminé le roman totalement convaincue de la puissance de cette romance. Evidemment, il y a certains aspects qui sont mieux gérés que d’autres et je vais vous expliquer tout ce que j’ai ressenti avec ce roman.

En lisant le résumé, je m’étais fait une petite idée de ce que serait cette romance, et bien j’étais carrément à côté de la plaque, rien ne me préparait à l’histoire de Misha et Ryen. Premier point, je pensais que la relation épistolaire serait plus présente, qu’elle serait en quelque sorte le centre de l’histoire, hélas ce ne fut pas le cas, et c’est peut-être ce qui m’a fait passer à côté du coup de cœur, mais attention de pas grand chose, car le contenu de ce récit est tellement intense et porteur d’un message de sensibilisation au sujet du harcèlement scolaire, que cela n’a pas atténué le plaisir que j’ai pris avec ce roman.

Pour reprendre un peu l’histoire, Misha et Ryen, c’est une histoire qui dure depuis sept longues années. Ils s’écrivent depuis tout ce temps, à la suite d’un échange de correspondants scolaires… une chose en entraînant une autre, ils ont continués de s’écrire ! Ils partagent une relation particulière, étant donné qu’ils ne se sont jamais vu, Ryen est la muse de Misha quand lui est son confident, son âme sœur… Au détour d’une soirée, Misha se retrouve face à une fille qui a tout pour être sa Ryen, sa personnalité singulières et ses goûts excentriques lui mettent la puce à l’oreille, il sait qu’il a Ryen devant lui… Mais étaient-ils faits pour se rencontrer ? La tentation est trop grande pour Misha, il ne peut plus reculer quitte à découvrir une Ryen bien différente de la fille qu’il croit connaître !

On entre très vite dans le récit, la rencontre de Misha et Ryen survient très rapidement, et c’est à ce moment là que j’ai été déstabilisée, je me suis dis, mais mince alors, que nous réserve l’auteure ??? C’était en même temps excitant et angoissant, et au fil des pages je me suis rendue compte de l’importance de cette histoire. Les thèmes abordés par l’auteure vous glaceront le sang, c’est abordé d’une manière très vive et rentre dedans. Penelope Douglas a fait des choix audacieux pour nous narrer l’histoire de Misha et Ryen. Tout d’abord, elle nous propose une héroïne que l’on ne peut pas aimer au premier abord, mes sentiments ont été très mitigés envers Ryen, mais je n’ai pas pu me résoudre à la détester, car la vie n’est pas un long fleuve tranquille, on fait des erreurs, on ne réfléchit parfois pas assez aux conséquences de nos actes, et en ce qui concerne notre héroïne on est vraiment dans un cercle vicieux. Vous découvrirez toutes ses facettes, vous apprendrez à l’aimer au fil des pages. J’ai ressenti beaucoup de colère envers elle, mais aussi beaucoup de compréhension. Penelope Douglas a mis en scène une héroïne au antipodes de ce que l’on peut trouver dans les romances actuelles. Ryen n’est pas docile, douce et gentille. Ryen ne sait finalement pas vraiment qui elle est… Elle est a un segment de sa vie où elle a fait de mauvais choix… J’ai trouvé cela intéressant d’avoir une héroïne difficile à cerner et à aimer, car cela a rendu mon ressenti plus vif. Le côté psychologique de sa personnalité et de son attitude est vraiment bien retranscrit et cela m’a plu. C’est un personnage qu’il faut apprivoiser et apprécier en découvrant l’histoire.  Avec Misha nous avons aussi droit à un personnage énigmatique et changeant, et le pire c’est que l’on ne comprend pas tout de suite tous les changements qui s’opèrent en lui. Misha est très attirant, il est chanteur dans un groupe, il semble avoir la tête sur les épaules et il écrit des lettres quoi… Misha est un héros qui m’a perturbée au fil des pages, j’étais au aguets, prête à avoir des indices quant à son changement de comportement, je voulais savoir quel était son but en se rapprochant de Ryen. Misha est un fin stratège qui pousse parfois le vice très loin, j’ai été étonnée par cette facette de lui… C’est un personnage captivant, cette dualité entre ses émotions et ses envies. Entre la haine et l’amour, il n’y a qu’un pas n’est-ce pas ? 

Les personnages secondaires sont nombreux, ils enrichissent le récit en mettant en scène les thèmes traités par l’auteure. Certains personnages sont détestables, honnêtement certains m’ont donné la nausée, et c’était exactement ce que l’auteure voulait, nous montrer que la nature humaine peut être vile et malsaine. L’ambiance dans le milieu scolaire est limite anxiogène, j’ai souvent ressenti un gros malaise lorsque nos personnages se retrouvent dans l’enceinte de leur école. On a l’impression que ce qui se joue sous nos yeux n’est pas possible, et pourtant… de nos jours le harcèlement scolaire est le pire fléau qui existe pour les adolescents… A notre époque, une fois rentrés à la maison, on retrouvait un peu de sérénité mais actuellement avec les réseaux sociaux, le harcèlement vous suit jusqu’à chez vous. L’auteure a mis l’accent sur les émotions avec des scènes écœurantes et scandaleuses. Mais sachez que cela se passe réellement, on a tendance à vouloir faire l’autruche et fermer les yeux, mais non !

La narration est très addictive, on a davantage le point de vue de Ryen, mais nous obtenons beaucoup de réponses avec les chapitres du point de vue de Misha. La plume de Penelope Douglas se veut assassine et percutante, c’est un peu sa marque de fabrique, elle provoque des émotions vives et intenses chez ses lecteurs. J’aimerais revenir sur le côté érotique/charnel de l’histoire qui contribue à augmenter la contradiction des émotions suscitées par ce roman. Le sexe est un élément assez troublant par moment, car oui nos héros sont jeunes, et c’est vrai que l’on a l’impression que le vocabulaire utilisé serait plus crédible avec des personnages plus mâtures, maintenant cela s’inscrit tout à fait dans l’intrigue qui surfe avec l’interdit d’une relation malsaine. Misha et Ryen forment un couple déchirant, vous verrez que cette histoire est très émouvante et que l’auteure a réussi à brouiller les pistes jusqu’au bout. L’intrigue est très intéressante, imprévisible honnêtement, j’ai été jusqu’à la fin. Jusqu’au twist final qui m’a laissé sans voix… J’étais loin, très loin du compte… Cette romance est rythmée, entre fiction et réalité, je me suis retrouvée prise au piège de mes émotions, complètement subjuguée par le dénouement de l’histoire. Les émotions suscitées par ce récit sont nombreuses, j’ai ressenti de la colère, de la tristesse, de l’incompréhension mais aussi beaucoup de compassion et de compréhension envers nos personnages. J’ai aussi été assaillie par des sentiments contradictoires qui m’ont mis en colère, en percevant précisément les émotions de nos héros, l’attirance indéfectible, le lien qui unit Ryen et Misha malgré tous les rebondissements et les révélations…

En bref, Penelope Douglas signe là un roman coup de poing. Une romance orchestrée d’une main de maître grâce à des personnages singuliers qui ne sont pas parfaits, l’auteure a fait des choix audacieux sur tous les aspect de cette histoire. Elle aborde des thèmes qui avaient besoin d’être mis en lumière de cette manière, avec un petit côté poussif et troublant, qui reflète la complexité des émotions éprouvées par nos héros. L’intrigue est imprévisible, originale et très addictive. Tout y est, amitié, amour, passion, manipulation et mensonge. Penelope Douglas nous prouve qu’il est parfois difficile de trouver sa place et d’exister tout simplement. Mais aussi que dans la vie il nous arrive de faire des erreurs et des mauvais choix. J’ai terminé ce roman en ayant l’impression d’avoir pris une bonne claque, j’ai compris tous les messages que l’auteure souhaitait nous transmettre. C’est le genre de lecture que j’apprécie particulièrement car au-delà du divertissement il y a une véritable part de réflexion… J’ai envie de dire que ce roman c’est un peu un incontournable dans le genre new adult et je ne peux que vous conseiller de le lire !


Extrait

Ils ne comprennent pas ce qui nous lie.

Je sais que ça te fais peur. Tu es parfaite. Je ne rentre pas dans le moule.

Tu es la Belle . Je suis la Bête.

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin pour leur confiance. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *