Les assassins > R.J. Ellory

107281947Editions : Sonatine

Livre : ICI

Sur dix-huit mille assassinats par an aux États-Unis, seulement deux cents sont le fait de tueurs en série. Aussi les forces de police ne privilégient-elles que rarement la piste du serial killer. Lorsque quatre homicides sont commis en quinze jours à New York, selon des modes opératoires complètement différents, personne ne songe à faire un lien entre eux. Personne, sauf John Costello. Documentaliste au City Herald, et véritable encyclopédie vivante des serial killers, celui-ci découvre en effet que les quatre meurtres ont été commis à la date anniversaire d’un meurtre ancien, œuvre à chaque fois d’un tueur en série célèbre, selon des procédures rigoureusement identiques jusque dans les moindres détails. Y aurait-il dans la ville un serial killer qui s’inspire de ses prédécesseurs et leur rend ainsi un funèbre hommage ? En compagnie de Karen Langley, une journaliste du City Herald, et de Ray Irving, détective du NYPD, John va se livrer à la traque de cet assassin très particulier, à l’intelligence aussi fulgurante que morbide et à la virtuosité impressionnante.

107633999Une succession de meurtres étrangement ressemblant aux plus grandes scènes de crime va avoir lieu.

Ray Irving va hériter de cette enquête et sera aider par John Costello qui est lui-même un rescapé d’un serial killer, mais cela remonte à sa jeunesse.

Vous pensez bien que ce sac de noeud ne va pas être simple à dénouer, surtout lorsqu’ils vont se rendre compte que les meurtres actuels sont en fait perpétrés à la date anniversaire d’un autre meurtre ayant eu lieu dans le passé.

Par moment, j’ai eu l’impression que Costello servait un peu de bouée de sauvetage lorsqu’Irving se sentait complètement perdu. Peut-être est-ce du à son passé de rescapé, je ne sais pas trop. En tout cas, ils vont former une équipe de choc.

Une enquête rondement menée, qui nous laisse sur les rotules tellement elle est prenante.

Encore une fois, vous ne serez pas étonné si je vous dis que je suis un bien piètre enquêtrice ! Chaque fois que je me suis dis « Ca y est j’ai la solution », eh bien à chaque fois je suis tombée à l’eau. Heureusement je ne suis pas là pour mener l’enquête autrement tout les criminels seraient en liberté.

Un livre qui vous prend par la main dès la première page, et qui ne vous relâche pas avant la fin, j’ai passé une nuit blanche uniquement parce que je voulais savoir, je voulais continuer, impossible de lâcher prise. A un moment j’ai cru que je ne tiendrais pas, la fatigue se faisait bien ressentir, mais attention, j’ai gagné ce combat, et je suis allée jusqu’au bout.

Si vous aimez le genre thriller qui vous tiens éveillé, alors sans aucuns doutes possible, celui ci est pour vous.

C’était le premier que je lisais de cet auteur, mais je suis certaine de ne pas en rester là. La prochaine fois je m’y prendrai plus tôt pour commencer ma lecture en espérant ne pas y passer la nuit encore une fois. Mais j’avoue que ce fut une nuit blanche que je ne regrettes pas une seule seconde.

 

Merci aux éditions Sonatine pour ce service presse.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *