Soeurs de sang #1 – L’Envol du phénix » Nicky Pau Preto

Editeur : Lumen

Livre : ICI

Les phénix ne sont pas les seuls à pouvoir renaître de leurs cendres…

Autrefois, j’avais une sœur, que j’aimais de toutes mes forces. Pourtant, si j’avais su, je l’aurais haïe. Mais qui a jamais pu contrôler les mouvements de son cœur ?

Véronika regarde brûler dans l’âtre deux œufs de phénix sur le point d’éclore… Dire qu’il y a quelques années à peine, de puissantes reines sillonnaient encore le ciel sur le dos de ces bêtes légendaires ! Avec sa sœur Val, elle ne veut qu’une chose : chevaucher ces animaux mythiques, comme ses parents avant elles. Mais c’est puni de mort, désormais, et tous ceux qui pratiquent la magie sont traqués sans merci. Toutes deux vivent donc dans la clandestinité…

Si seulement l’un de ces phénix pouvait venir au monde, leur vie en serait bouleversée ! Mais qui, de Val ou de Véronika, l’oiseau de feu choisirait-il ? Et ce n’est pas tout : ce que la jeune fille l’ignore, c’est que tous les dresseurs de phénix ne sont pas morts ou emprisonnés. Un petit groupe, retranché dans une forteresse au sommet des montages, poursuit la résistance. Le seul problème ? Ils refusent, désormais, d’entraîner des femmes.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Ce premier tome est grandiose, il renferme tout, je dis bien absolument tout ce que j’aime. Déjà la couverture et je suis conquise, elle est fabuleuse, vous ne trouvez pas ? Le résumé n’est pas non plus étranger à l’envie que j’ai eue de vouloir découvrir cette trilogie ! Mais honnêtement, la couverture me suffisait déjà amplement pour que ma curiosité soit plus forte que ma raison !

Je peux vous dire que pour un premier tome, c’est du lourd. J’irai même jusqu’à dire qu’en général, il faudrait bien deux tomes pour obtenir ce résultat. Alors que nous sommes censé apprendre à appréhender l’univers, faire connaissance avec les personnages, découvrir les divers enjeux de l’intrigue, commencer à s’attacher (ou non) aux personnages, … Eh bien nous avons encore plus, ce premier opus en vaut clairement deux, alors je vous laisse imaginer ce que pourrait donner la suite. D’après moi, si je ne fini pas en coup de cœur avec le second, ce sera carrément immanquable avec le suivant ! Déjà avec celui-ci, je n’en suis carrément pas loin du tout.

Je peux vous certifier que mon sac pesait lourd pour moi aller travailler, eh oui, impossible de ne pas le prendre avec moi pour y replonger dès que j’en avais l’occasion à mes pauses et durant les trajets ! Mon épaule s’en souvient !!! Mais cela en valait carrément le coup ! Des lectures comme celles-ci, j’en veux encore et encore ! Honnêtement, notez bien le nom de l’auteure si vous ne la connaissez pas encore, elle est phénoménale. Et si vous aimez la fantasy, j’espère vraiment que celui-ci est soit dans vos PALs, soit vos listes d’envies, soit que vous l’avez déjà lu et que vous ressentez une frustration énorme, tout comme moi, en attendant de pouvoir poursuivre !

Véronyka, c’est le genre de personnage féminin que je ne peux qu’adorer. De prime abord, on pense qu’elle ne réussira jamais la moindre petite épreuve, mais méfiez-vous de l’eau qui dort ! C’est justement dans les pires moments de doutes qu’elle va se révéler être tellement plus que ce que l’on peut penser d’elle au début, elle est phénoménale. En clair, elle est celle qu’il fallait pour l’intrigue dans laquelle nous embarque Nicky Pau Preto.

Unique, voilà un mot qui convient parfaitement à ce premier volet. Avouez qu’en général, nous avons souvent des dragons dans ce genre de livre, mais l’auteure a choisi de changer la donne, de nous embarquer à dos de phénix. Totalement grisant comme ballade, quoi que, ballade n’est pas vraiment le terme le mieux choisi, carrément pas même !

Une petite merveille de fantasy que j’ai littéralement dévoré. Ne faites pas comme moi par petites doses, ce fut un véritable supplice de ne pas pouvoir rester en compagnie de Véronyka !

Merci aux éditions Lumen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *