L’Ange déchu #1 – Mon ange déchu » J. Kenner

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Investisseur brillant qui change en or tout ce qu’il touche, Devlin Saint est parti d’un modeste héritage pour décrocher des milliards. À présent, il est à la tête de l’un des organismes de bienfaisance les plus en vue sur la scène internationale. C’est un homme déterminé à aider les plus démunis, à combattre l’injustice et à rendre le monde meilleur. C’est du moins une partie de la vérité.

Mais ce n’est pas toute la vérité.

Parce que Devlin Saint cache un secret redoutable. Et il est prêt à tout pour le protéger. Quand Ellie Holmes, journaliste d’investigation, s’intéresse à un meurtre non résolu, elle se retrouve empêtrée dans un nœud d’intrigues et de passion, tandis que Devlin se rapproche dangereusement. Mais alors qu’entre eux, l’intensité et la sensualité montent en flèche, les soupçons d’Ellie suivent la même courbe. Jusqu’à ce qu’elle en vienne à douter de l’authenticité de leur relation torride, craignant qu’il ne s’agisse que d’une façade derrière laquelle il cache des secrets sombres et tortueux.

 

⭐⭐⭐⭐

Nouvelle série pour l’auteure, et c’est plutôt une réussite. L’univers est planté, nous sommes dans une romance, mais pas que, l’auteure y a mélangé pas mal de suspens, comme nous en trouvons de plus en plus dans les parutions de romances que je peux voir passer sur les réseaux. Le romantic suspens est devenu à la mode, et pas mal d’auteurs surfent sur cette vague. Encore faut-il pouvoir être cohérent dans l’intrigue et son déroulement !

C’est d’ailleurs ce qui me fait toujours un peu peur avant de me lancer dans ce genre de lecture. Je suis matrice de thrillers, du coup je suis peut-être un peu plus exigeante lorsque je lis ce genre de romance. Cependant, je vous rassure tout de suite, J. Kenner se débrouille franchement pas mal du tout au niveau cohérence, mais surtout, elle maintient le rythme sans que le niveau ne s’essouffle ou que cela perde en crédibilité. La seule chose que je regrette, mais cela ne nuit pas réellement au récit, c’est qu’à aucun moment nous ne connaissons les réelles pensées de Devlin, nous n’avons pas son point de vue. C’est le choix de l’auteure et je le respecte, mais je trouve que cela aurait pu donner un réel plus à cette intrigue. Le fait de ne jamais se retrouver dans sa tête, ajoute énormément de mystère à son propos, c’est un homme intriguant, on a envie de creuser, mais nous faisons les découvertes en même temps que Ellie.

Peut-être suis-je un peu trop habituée à avoir au minimum deux points de vue dans mes lectures, et que ne pas avoir celui de ce mystère ambulant me frustre un peu plus que je le pense en vous écrivant ces quelques lignes !

Ellie est journaliste d’investigation, elle va vouloir découvrir la vérité sur le meurtre de son oncle, et c’est en menant cette enquête qu’elle va croiser le chemin de Devlin Saint, qui n’a de saint que le nom. Devlin, c’est un paradoxe à lui tout seul, autant leurs rencontres sont bourrées d’électricité tellement l’attirance est palpable, autant certains propos très dures pourraient en refroidir plus d’une. Est-ce que cet homme est comme cela de nature, ou tente-t-il de protéger un secret ? Il est tellement difficile à cerner que, malgré cette attirance, on ne peut s’empêcher de douter, tout comme Ellie d’ailleurs.

Je suis curieuse de voir où la suite va les mener, si mes premières hypothèses vont dans le bon sens ou si au contraire je me trompe totalement. Pour certaines, j’avoue que je préférerais clairement me tromper, si ce n’est pas le cas, cela remettrait tellement de choses en questions !

Un premier tome à découvrir sans hésiter, surtout que la suite est prévue début de l’année prochaine, cela ne fait donc pas trop longtemps à attendre, bien que cela me frustre malgré tout de devoir patienter !

Merci à J. Kenner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *