S’il suffisait d’aimer » Sophie Tremblay

Editeur : Sudarènes

Livre : ICI

Dans un monde où la population est divisée en deux grandes catégories, les Fades et les Normaux, l’amour est plus important que tout. L’Institut, l’organisme regroupant des centaines de spécialistes des sentiments, est le maître de l’univers, celui qui déclare certaines personnes inaptes à aimer.

  Ces personnes sont enfermées, torturées, brisées, moquées. Pour rajouter au supplice, une téléréalité populaire les mettant en scène se déroule chaque année afin de les ridiculiser.

  Ces personnes, les Fades, n’existent pas aux yeux de la loi.

  Et Élodie en est une.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

STOOOOOOOOOP !

Arrêtez tous votre lecture en cours, il faut que je vous parle de ce livre mélangeant à la perfection la romance et la science-fiction paru aux éditions Sudarènes et écrit par Sophie Tremblay !

Lorsque Sophie a commencé à parler de son livre à paraître sur Instagram, et que j’ai vu qu’elle recherchait des chroniqueuses, il me fut impossible de résister, et vous me connaissez, je suis tellement faible ! Mais après tout, la lecture n’est-elle aps un plaisir avant tout ? Je savais que je devrais faire des modifications dans mon planning pour lui faire une petite place, mais je n’ai pas pu résister… Vous savez quoi ? J’adore être faible si c’est pour découvrir une petite merveille de ce genre !

Je ne suis pas du tout du genre à aimer les télé-réalité, les deux seules que j’ai suivi, c’était la Star’ac lorsque Grégory Lemarchal participait (j’avais entendu sa voix par hasard chez ma voisine lors du tout premier prime et j’en suis tombée amoureuse, de sa voix hein !), et la seconde, eh bien c’est La ferme célébrité (ma grand-mère avait une ferme, je connaissais bien ce milieu très rude et j’étais clairement curieuse de voir des célébrités se dépatouiller). Du coup, oui, j’étais un peu réticente à cause de ce petit point dans le résumé, mais quel erreur j’aurais fait de résister simplement à cause de cela, tout le reste du résumé me tentait un peu trop. La tentation me tendait les bras, je ne lui ai pas résisté ! Ok, tout ce que je viens de dire n’a absolument rien à voir avec ma lecture, mais bon, j’y reviens, il fallait juste que vous compreniez le dilemme qui fut le mien avant de me lancer.

Si je dois faire un choix entre un livre de SF ou un de romance, je choisirez forcément celui de SF, alors j’ai été forcément un peu plus exigeante avec ce côté de ma lecture. Franchement, je n’ai absolument aucun point négatif à soulever, ni même sur le côté romance d’ailleurs, l’auteure c’est très bien débrouillée sur les deux fronts.

Je me suis très vite attachée aux différents personnages, principalement Elodie, elle a ce petit truc qui a su me charmer, ce petit plus que j’aime chez les personnages de livres. Quant aux autres, ils sont tous intéressants à rencontrer et à connaître, ils apportent chacun un réel plus au récit. Pas comme dans certains bouquins que j’ai déjà pu lire où j’avais plus l’impression de personnages ajoutés juste pour dire d’en avoir plus alors qu’ils n’apportaient absolument rien.

Mais vous savez quoi ? Le pire c’est que maintenant je déteste l’auteure… oh que oui ma chère Sophie ! C’est quoi cette fin ?!? Je fais quoi moi maintenant ? Suis-je censée attendre bien sagement ? Non, j’ai plutôt envie de hurler… AAAAAAAAAHHHHHHH ! Eh bien cela fait du bien !

Que cela soit clair, d’une certaine manière, cet épilogue est juste parfait, mais il appelle également une suite que je ne peux qu’espérer, si ce n’est pas le cas, eh bien, honnêtement il suffit à clôturer cette intrigue.Cependant, je ne dis clairement pas non à une suite !

Merci à Sophie Tremblay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *