La collection « Court Toujours » – Mes avis sur les six premières parutions

Je vous en ai déjà parlé lorsque j’ai eu le plaisir de recevoir les six premières parutions de la toute nouvelle collection aux éditions Nathan. Je n’ai fais que vous présenter les résumer les différents livres, il est temps maintenant de vous en parler un peu plus 🙂

 

Livre : ICI

Anton est interne dans un lycée difficile.

Sa seule bouffée d’oxygène : ses discussions sur un forum en ligne, caché derrière l’avatar de Silent boy.

Car dans la vraie vie, Anton ne donne jamais son avis, ne prend jamais parti. Jusqu’à sa rencontre avec Nathan…

⭐⭐⭐⭐

Premier avis que vous pouvez découvrir en lisant mon article sur cette nouvelle collection des éditions Nathan, et pourtant, c’est le dernier que j’ai lu dans la pile des 6 parutions ! Sans réelle raison en fait, je voulais simplement garder la seule plume pour laquelle j’avais déjà lu au moins une parution pour la fin.

Silent boy, c’est le reflet de la société actuelle, celui que vivent des milliers d’étudiants chaque jour. Il y a les têtes de turcs comme on dit, et nous en découvrons une ici. Le harcèlement, cela vous parle ? Eh bien, c’est de cela que nous parle l’auteur à travers les lignes de Silent boy.

Le jeune homme se cachant derrière Silent boy, n’est pas le harcelé, il n’est pas non plus le harceleur, il est celui qui va prendre conscience de beaucoup de choses qui vont mal. C’est une autre manière d’évoquer ce sujet bien réel, et c’est fait de belle manière, la plume de l’auteur est décidément une plume que j’ai beaucoup !

Livre : ICI

La mère de Johanne est malade.

La jeune fille part avec elle pour un dernier voyage à Londres, sur les traces de son passé, quitte à sombrer dans la folie, elle aussi…

⭐⭐⭐⭐

La vie est faite de deux grandes phases, du moins la plupart du temps. Celle où nos parents s’occupent de nous, et celle ou cela devient l’inverse. C’est ce sujet qui est traité ici, ce moment où un des parents n’est plus apte à s’occuper de lui-même, alors l’enfant prend le relais.

Mais parfois, c’est pour une mauvaise raison, ou une raison qui pourrait avoir des conséquences sur la personne concernée, celle qui pourrait le perdre en voulant faire bien !

L’auteur nous entraîne dans les méandres de la mémoire, de la perte de celle-ci, de la perte des souvenirs, cette perte qui nous ferait oublier notre propre identité.

Si tout au long de ma lecture j’étais totalement en phase avec le texte, je me suis un peu perdue à la fin, il me manque quelque chose, et cela me gêne. Je ne trouve pas cette fin logique, mais ce n’est que mon ressenti.

Livre : ICI

Ethan rencontre par accident son grand-père dont il ignorait l’existence et découvre un terrible secret de famille…

⭐⭐⭐⭐

Un récit tout en pudeur qui nous fait nous poser pas mal de questions sur nous-même.

Ce récit est parfois un peu, beaucoup même, perturbant, mais une jolie leçon par la même occasion. C’est aussi le genre de récit qui n’a besoin d’absolument rien de plus que ce qu’il ne possède déjà. Et, c’est également le genre de récit qui se suffit à lui-même, il n’a absolument pas besoin d’avoir des dizaines d’avis sur la toile, il ne peut que plaire.

Livre : ICI

Rosalie pense à Jessica. Cette fille a besoin d’elle. Le destin les a mises sur le même chemin, dans le même tram, justement pour que Rosalie la sauve. Jess a besoin d’elle, elle le sait.
Puisqu’elle l’a sauvée une fois, elle devra la sauver toujours. C’est sa mission.

Rosalie vient en aide à Jessica, agressée dans le tram. Elle la raccompagne chez elle, revient le lendemain demander des nouvelles, s’accroche. Petit à petit, la vie de Jessica vire au cauchemar…

⭐⭐⭐⭐⭐

Cette histoire courte de Séverine Vidal est franchement digne d’un film ! En peu de pages, l’auteure aborde divers thèmes assez fort, comme la dépression par exemple. Le côté psychologique est développé afin que l’on comprenne bien tout les enjeux, l’impact de certains événements sur la vie d’une personne.

Il suffit parfois d’une seule seconde pour que la vie d’une personne prenne une toute autre direction, pour que nous nous retrouvions dans une situation ingérable qui nous change pour toujours, qui fait même de nous une toute autre personne, différente de ce que nous étions quelques instants auparavant.

Rosalie est dans ce cas, elle a vécu un drame. Alors, lorsqu’elle assistera à une scène de harcèlement sur le quai du tram, elle ne pourra faire autrement que d’intervenir et de « sauver » Jessica. Mais à partir de là, la situation va devenir très rapidement invivable pour Jessica, alors que Rosalie va se montrer de plus en plus envahissante sans pour autant en devenir dangereuse, et pourtant…

Comme je le dis plus haut, une intrigue assez courte dans son format, mais qui possède tout les ingrédients d’un film dans son déroulement, dans son contexte, dans son final.

Livre : ICI

Paul est parti de chez lui par ennui. Il croise sur son chemin l’auteur du roman épouvantable qu’il a pris au pif dans une boîte à livres.

L’écrivain est aussi prétentieux que mauvais, mais sa fille est canon : Paul qui n’a nulle part où dormir va passer la nuit chez eux.

⭐⭐⭐

Ayant lu pas mal de bonnes critiques sur l’auteur, je me suis lancée à la découverte de ce titre sans hésitations.

Comme Paul qui ne comprend absolument rien au livre qu’il a pris au hasard dans une boîte à livres alors qu’il attendait le train, j’avoue que je n’ai pas trop compris où voulait en venir l’auteur. Le récit à bien un début, il a également un milieu, mais la fin est plutôt floue, il reste encore tellement de choses incompréhensibles, que je suis plutôt dans le questionnement, et non dans l’imagination de la suite possible comme avec les fins ouvertes en règle générale.

J’avoue que certains passages m’ont bien fait rire, certaines scènes sont tellement irréelles, que cela en deviendrait vite hilarant.

Qu’elle serait votre réaction si, par le fruit du hasard, vous vous retrouviez face à la personne qui a écrit un livre auquel vous n’avez rien compris ? Seriez-vous du genre à lui dire la vérité ? Ou seriez-vous plutôt du genre à vouloir essayer de comprendre en posant des questions qui pourraient vous y aider ? Je suis clairement dans la deuxième catégorie, eh puis, je n’aime pas dire que je n’ai pas compris, alors je vais vouloir à tout prix trouver la solution à cette incompréhension.

Un texte qui ne manque pas d’intérêt, même si celui-ci serait plus du genre à me dérouter qu’autre chose !

Livre : ICI

Nathan et son meilleur ami Ihmed partent en vacances sans leurs parents pour la première fois.

Mais cette soudaine indépendance va mettre à mal leur amitié de toujours…

⭐⭐⭐⭐

Une petite histoire que j’ai trouvée bien écrite, et qui est beaucoup plus qu’une simple histoire d’amitié. Non, ne vous attendez pas à autre chose qu’une histoire d’amitié, nous ne sommes pas à Brokeback Mountain ! Nathan et Ihmed sont bel et bien des amis, cela fait environ une dizaine d’années maintenant qu’ils se connaissent.

Tout semble se passer pour le mieux entre eux, pourtant, de simples vacances vont mettre cet amitié à très rudes épreuves. Et pas parce que l’amitié pourrait devenir autre chose, nous ne sommes absolument pas dans ce genre de récit.

L’auteure aborde des thèmes de sociétés, des thèmes qui sont et seront toujours d’actualité, peu importe dans quel pays nous vivons. Je ne vais pourtant pas vous dévoiler ces thèmes, mais les prénoms de nos deux amis devraient déjà vous en donner un petit indice sur au moins un des deux grands sujets.

Malgré la dureté des thèmes, j’ai trouvé que l’auteure avait su garder une certaine légèreté, malgré tout, elle explore plutôt bien les problématiques. Bien que pour bien faire, il aurait fallu que nous soyons dans une parution plus longue, mais pour le peu de pages, et bien je trouve qu’elle a su trouver le juste milieu.

Je ne connaissais absolument pas l’auteure, mais j’ai aimé sa plume, sa manière de m’embarquer, sa manière d’aborder certains problèmes sans pour autant que cela alourdisse le récit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *