C’était écrit » Alessia Jourdain

Editeur : Autoédition

Kindle : ICI

Je vous ai mis le lien vers la version existante, la ré-édition sera disponible en broché le 20/08.

Moi, Juliette, je vais me marier au plus merveilleux des hommes, David. Pour le meilleur et pour le pire ! Il est magnifique. Vous savez, parfait ! Grand, doux, sensible, beau et sexy en diable ! J’ai eu la (bonne ?) idée de nous réserver une semaine de vacances sous le soleil de Valencia, Espagne. Ville où je n’étais plus retournée depuis mes dix-huit ans. Seulement voilà… Je n’avais pas prévu de tomber sur lui, Alberto, le mec qui avait fait vibrer mon cœur quelques années plus tôt…
Alors, pour le meilleur, ou pour le pire ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Honnêtement, si vous aimez la romance et que vous en lisez pas celle-ci… je ne comprendrai pas que vous puissiez passer à côté sans vous arrêter !

Personnellement, c’est avec cette ré-édition que je découvre la plume d’Alessia Jourdain, et je vous assure qu’il va maintenant falloir que je me lance à l’assaut de ses autres parutions ! Qui a dit que ma PAL finirait par diminuer un jour ? Comment j’ai découvert cette auteure ? Eh bien, via une story Instagram. Une blogueuse, désolée mais impossible de me souvenir qui, avait partager que l’auteure lançait un appel à chronique pour la ré-édition de son tout premier bébé. Je me suis dit que c’était l’occasion de justement voir le style de l’auteure, même si une plume s’affine et s’améliore avec l’expérience, je trouve que débuter par le premier bébé est malgré tout une manière de se faire une idée qui restera plutôt vague de ce dont l’auteure est capable. Si elle réussi à me conquérir d’entrée de jeu, alors c’est moi qui suis foutue, parce que je veux forcément lire les autres titres parus… Je suis foutuuuuuuuue !

J’ai déjà lu pas mal de romances dans lesquelles je trouve que les personnages font un peu trop personnages, alors qu’ici, j’ai plutôt eu l’impression de découvrir des personnes réelles, des personnes comme vous et moi. Comme le dit si bien le titre, c’était écrit, peu importe où, mais c’était écrit quelque part que Juliette et Alberto se retrouveraient. Par contre, les conditions de ces retrouvailles restaient un mystère entier. Et c’est là que le talent de l’auteure entre en jeu, réussirait-elle à m’emporter ou pas, réussirait-elle à ce que cela soit convaincant ou pas, est-ce que ce serait une évidence ou est-ce que des obstacles à franchir feraient leur apparition de manière naturelle ?

Si certaines décisions sont simples à prendre, d’autres le sont beaucoup moins, parfois il serait tellement facile de choisir la facilité alors que si nous pensons un minimum à ce que notre décision pourrait avoir comme conséquences, sur nous mais aussi sur les autres, peut-être que la facilité n’est pas le chemin qu’il faut emprunter.

Au fil des pages qui se tournent, nous voyons les personnages évoluer, je dirais même qu’ils grandissent, justement grâce à certaines décisions prisent. Leurs vies ne sont pas toute tracées, oh que non, il doivent faire face à des embuscades, à des retournements de situations parfois déroutants. Un peu comme dans la vraie vie après tout ! Et c’est là, pour moi, le point fort de ce roman, que tout ne soit pas une évidence, que l’auteure réussisse à nous faire douter tout comme c’est le cas pour les personnages. Et puis, cet épilogue… en voilà un qui a eu raison de ma résolution de ne pas pleurer…

Pour le reste, je vous laisse le soin de découvrir par vous-mêmes tout les petits secrets qui se cachent entre les pages de cette romance. Et comme le dit si bien une expression, rien ne sert de courir, cela vaut également pour les sentiments.

Vous savez ce que c’est de tomber amoureux au premier regard ? Le genre d’amour qui vous foudroie ? Qui vous submerge ? Une première rencontre qui vous serre le cœur, chamboule votre monde ? Qui vous fait oublier tout ce que vous saviez ou imaginiez jusqu’à présent ?

Merci à Alessia Jourdain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *