Premières lignes #134

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

BLACK BIRD’S SONG de Mary Matthews paru en autoédition.

OPERATION SEDUCTION A L’OTAK KAFE de Chani Brooks.

Manson est membre des Black Bird, un club de bikers basé à Los Angeles. Entre trafic et vie illégale, le MC voudrait retrouver ses anciennes activités notamment la sécurité d’événements musicaux. Afin de renouer avec ce milieu, c’est Manson qui est envoyé pour jouer les baby-sitters auprès de Dolls, le chanteur du groupe Shadow’s Blossoms, fraîchement sorti de désintoxication. La rock star au charme magnétique a épuisé plus d’un gardien et espère bien faire de même avec le petit nouveau. Seulement, Manson est plus coriace et compte résister aux tentatives de Dolls pour le séduire et le faire céder. Mais lorsque le biker va entrer dans sa vie et essayer de le comprendre, leurs mondes vont s’entrechoquer, leurs secrets vont se révéler et chacun trouvera en l’autre bien plus que ce que laissent entrevoir les apparences.

PREMIÈRES LIGNES

Pour pas changer, je suis en retard. J’ai droit à un regard sombre du President, mais le reste du club s’en fout, ils sont habitués à m’attendre. Je fais le tour de la table, j’exagère en saluant tout le monde, puis je m’installe à ma place en posant ma tasse bien en évidence pour faire comprendre à East que je suis un connard qui, même à la bourre, prend le temps d’aller se servir un café.
J’aime bien défier notre President parce que c’est tellement simple de le faire sortir de ses gonds, ce mec est si nerveux qu’à part en rire, on ne peut rien faire d’autre pour lui.
— Dans deux minutes, tu vas regretter ton affront.

Il est sexy, il sera son colocataire. Elle est prête à tout pour le séduire mais les ailes de l’amour sont fragiles… Fanny tient l’Otak’Kafé, un café-lecture dédié au manga hérité de sa cousine. Grande romantique, Fanny se laisse facilement berner. Heureusement qu’elle peut compter sur ses fidèles clientes, pas pour l’aider dans sa comptabilité, mais pour conquérir le prince charmant. Elle est amoureuse en secret d’un de ses clients. Enfin, secret, toutes les filles de l’Otak’Kafé sont au courant !
Yannis, jeune homme charmeur, secret et un peu cynique, profite de la gentillesse de Fanny tout en ignorant ses tentatives pour le séduire. Aussi, lorsqu’un soir, il échoue sur son canapé, elle décide de tout tenter pour le faire « atterrir » dans son lit. Mais les doux papillons devraient se méfier des princes qui brillent, car les ailes de l’amour sont fragiles…

#GeekIsTheNewSexy

PREMIÈRES LIGNES

Je n’y arriverai jamais toute seule.

Fanny ferme les yeux très fort, juste quelques secondes, comme lorsqu’une magical girl incante un sort et se transforme dans une envolée de paillettes. Mais pas de paillettes pou Fanny, pas de baguette magique non plus. Juste elle, les pieds dans une flaque. L’eau provient de l’évier à sa gauche et s’écoule derrière le comptoir de la caisse. Mais il faut faire comme si de rien n’était, car devant Fanny, la file des clients s’allonge, attendant qu’on leur vende leur manga du jour, qu’on encaisse leur heure de lecture, qu’on leur serve une pâtisserie japonaise…

Fanny tient un café manga à Paris, toute seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *