Le Destin des Coeurs Perdus #4 – La Sœur Maudite » Jc Staignier

Editeur : Something Else

Kindle : ICI

De la France à l’Angleterre, découvrez le destin entremêlé des familles Kane et Percival. Dans cette épopée médiévale, trois sœurs que tout oppose en apparence prouveront que l’amour filial peut vaincre toutes les épreuves.
« Quel est l’idiot qui lui avait raconté que seuls l’argent et le pouvoir dominaient le monde ? L’amour dominait le monde. »

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Passer à côté de ce quatrième opus du destin des cœurs perdus aurait été une chose totalement impensable ! Si vous relisez mes avis sur les tomes précédents, vous comprenez que je suis carrément devenue folle avec cette saga historique. Parce que dans le genre auteure sadique, n’oublions pas de mentionner celui de JC Staignier !!!

Mon aventure avec elle a débuté via Facebook lorsqu’elle m’a proposé de découvrir son premier tome en tant que bêta-lectrice… depuis, je ne la lâche plus de parution en parution ! L’avantage est qu’elle vis pas très loin de chez moi, je dirais une bonne quinzaine de kilomètres. Si l’envie me prend de réellement lui faire subir une petite séance de torture, je serai rapidement devant sa porte !

Etant donné qu’il s’agit ici d’un quatrième tome, je vais vous en dire le moins, possible, même si, en me laissant aller, j’aurais pas mal de choses à vous dévoiler ! Mais il faut également que je préserve votre envie de le découvrir par vous-même. La chose la plus importante étant que je vous conseille de commencer par le début malgré tout !

Le première chose que j’ai adoré découvrir ici, eh bien c’est l’arbre généalogique, je trouve que celui-ci donne un réel plus à cette saga, il est maintenant impossible de ne pas savoir qui est qui, impossible de se demander si tel ou tel personnage est de tel ou tel côté de la famille. Un gros bonus que je me devais de mentionner.

Le personnage qui m’a le plus touché dans cet opus, c’est la jeune Liseron. J’avais une certaine idée sur elle, mais comme souvent, les apparences… Je dois dire que l’auteure a su faire que cette fille me touche de bien des manières. Mais attention, il n’y a pas qu’elle, l’auteure sait construire ses personnages de telle manière que nous les adorons, nous aimons les suivre du début à la fin, mais également à travers les générations. Ou nous adorons les détester, parce que comme dans chaque tome, il y en a forcément au moins un que nous souhaiterions voir disparaître définitivement, et ce, sans aucun regret !

Au niveau de l’intrigue, eh bien c’est pareil, l’auteure a su construire un univers riche et détaillé, un univers ni tout rose, ni où vous risquez de croiser une licorne ou un Bisounours ! N’oublions pas que nous sommes au Moyen-âge, une période où il ne faisait pas spécialement bon de vivre si vous étiez une femme ! Pourtant, personnellement, eh bien c’est la période de l’histoire que j’aime découvrir à travers les livres, et l’auteure m’y entraîne sans difficultés.

Cette saga pourrait devenir lassante, ce n’est clairement pas le cas, il y a sans cesse des rebondissements qui tiennent le lecteur en haleine, des romances qui font pétiller nos yeux, des décors fabuleux, des personnages que nous avons envie de découvrir un peu plus, des émotions à en être submergé, … Si vous cherchez de la romance cliché, de la romance gnangnan, alors passez votre chemin. Mais si vous aimez les univers très complets où la romance se mêle à merveille à la cruauté et la dure vie du Moyen-âge, alors c’est la saga qu’il vous faut !

— Je pense que j’ai rempli mon devoir dans cette maison et que vous n’avez plus besoin de moi. Je repars à Gigondas !
— Faites donc ! Fuir, c’est tout ce que vous savez faire ! Et permettez-moi de vous dire que votre suffisance est aussi démesurée que la taille de votre sexe !
— Je prends tes affirmations comme un compliment ! ironisa-t-il en soutenant le regard furieux de la jeune femme.
— Idiot ! jura-t-elle avant sortir de la chambre en trombe afin de ne pas lui montrer ses larmes.

Retrouvez mes avis sur les tomes précédents :
#1 Les Damoiselles de Castel Dark
#2 La Rebelle de Castel Dark
#3 Les héritiers de Castel Dark

Merci à JC Staignier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *