De Sacha @ Macha » Rachel Hausfater & Yaël Hassan

Editeur : Flammarion

Livre : Achat – Location sur Lirtuel (Belgique)

Derrière son ordinateur, Sacha envoie des mails à des destinataires imaginaires, comme autant de bouteilles à la mer. Jusqu’au jour où Macha répond. Un échange commence petit à petit, timide au début, puis les secrets se dévoilent. L’amitié qui naît entre eux va donner la force à Sacha de percer le mystère qui entoure sa famille…

 

⭐⭐⭐⭐

Pour être honnête, je n’attendais pas grand chose de ma lecture, le titre m’a simplement donné envie de découvrir ce livre. Et ce fut une agréable surprise.

J’ai aimé le cheminement du début à la fin, une fin qui m’a d’ailleurs fais ouvrir les yeux en très grands ! Celle-ci remet tellement de chose en question que je me dit qu’il va falloir que je le relise du début, je veux voir si maintenant que j’ai connaissance de ce détail, je vais ressentir les échanges de mails entre Sacha et Macha de manière différente.

Ce que j’ai apprécié par-dessus tout, c’est que d’un thème plutôt du genre à casser le moral, le résultat n’est pas du tout ce à quoi j’aurais pu m’attendre au fil de ma lecture. Bien au contraire, j’ai trouvé que le rendu dans sa globalité était plutôt à donner le sourire. Oh non, pas tout le temps, mais certains mails échangés entre Sacha et Macha ont su me donner envie de sourire alors que franchement les messages en eux-mêmes ne sont pas forcément joyeux.

En y regardant bien, Sacha et Macha sont des opposés, pourtant, au fil des mails échangés, on fini par se rendre compte qu’ils sont plutôt du genre à se compléter. L’un est un peu trop réservé, alors que l’autre serait plutôt susceptible. Au fur et à mesure de ces échanges électroniques, un lien va se créer, Macha va aider Sacha, mais l’inverse est également de la partie. Comme je le dis, d’opposés, ils finissent par devenir complémentaire. Comme si chacun d’eux trouvait enfin ce petit morceau qui lui manquait pour devenir une personne qui pourrait avoir de l’intérêt pour les autres.

C’est un récit qui se lit rapidement, mais l’intensité n’en est pas moins au rendez-vous. D’un livre dont je n’attendais pas grand chose en particulier, j’ai découvert un déroulement intéressant et un dénouement étonnant qui me fait me poser pas mal de questions sur ce que j’ai lu avant.

Je terminerai en disant que c’est à lire sans hésiter.

Rien à faire, hein, Macha ? Même quand tu ne veux pas parler, tu parles… pour me dire que tu ne parles pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *