Before The End #2 » Elma Vangard

Editeur : Cherry Publishing

Kindle : ICI

Finley n’est plus son meilleur ami, il est bien plus que ça. Gabriel l’a enfin réalisé, et mettre des mots sur ses sentiments s’avère bien plus facile que prévu.
La maladie, quant à elle, gagne du terrain. Les mois se réduisent à quelques semaines.
Bientôt, Gabriel n’existera plus.
Comment faire accepter son choix, celui de mourir dans la dignité ? Comment continuer à être heureux alors que son bonheur lui file entre les doigts ?
Lancés dans une terrible course contre la montre, Gabriel et Finley font tout pour se créer de nouveaux souvenirs. C’est leur dernière chance de permettre à Gaby d’exister pour toujours.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Si avec le premier tome, j’ai eu de la difficulté pour écrire ma chronique, avec cette suite, je ne sais pas du tout quoi dire…

D’un côté, j’ai adoré, d’un autre, j’ai eu envie d’étriper l’auteure, et pas que pour le plaisir, ooooooh non, j’aurais pris tellement de plaisir à l’avoir sous la main, la torturer, la laisser reprendre son souffle, et ensuite recommencer… Si les auteurs peuvent se montrer sadique, je peux être pire qu’eux !!!

Comme vous le savez maintenant, je lis principalement durant mes trajets pour aller et revenir du boulot… croyez-le ou non, mais j’ai été tellement submergée par les émotions, que j’ai pleuré en attendant le bus, je ne vous dis pas la tête des autres personnes qui se trouvaient pas loin de moi ! Alors un conseil, NE PAS LIRE CE SECOND TOME SI VOUS N’ETES PAS CHEZ VOUS BIEN A L’ABRIS !

J’ai cru de nombreuses fois que mon cœur ne tiendrait jamais jusqu’à la fin, j’ai failli faire une chose que je ne fais jamais, aller directement à la fin pour lire les dernières phrases avant de revenir là où j’en étais. Je ne l’ai pas fais, et heureusement, j’aurais été totalement anéantie de ne pas avoir vécu cet instant lorsque c’était le bon moment !

Elma Vangard aborde encore plusieurs thèmes, l’homosexualité, ou du moins le fait d’accepter que l’on puisse être attiré par une personne du même sexe que nous, la maladie que nous vivons à travers Gabriel, mais également à travers les autres personnages, l’euthanasie est aussi au centre de ce second tome.

Je hais toujours autant l’auteure et l’éditeur, parce que bon, j’ai pleuré à l’extérieur, mais à l’intérieur, je suis carrément en morceaux. Finley et Gabriel ont eu ma peau, j’ai terminé ma lecture en pleurs, et pourtant avec un sourire jusqu’aux oreilles. Si, si, c’est possible ! Croyez-moi, l’auteur va s’immiscer à l’intérieur de votre esprit, de votre corps, elle va prendre un malin plaisir à se diriger vers votre cœur, elle va le faire saigner doucement, ensuite elle va se rendre aux niveaux de vos tripes, elle va les prendre et les tordre dans tout les sens, après cela, elle va remonter vers votre gorge, elle va serrer lentement et longtemps… Une reine de la torture, je vous le dis !

Tout comme pour le premier tome, il aura fallu quelques jours avant que je puisse écrire quelques mots sur ma lecture, et encore, ils ne sont tellement pas à la hauteur de ce que j’ai pu ressentir !

Une duologie à ne pas manquer, vous devez rencontrer Finley et Gabriel, vous allez les aimer, les détester, mais par-dessus tout, vous aurez envie de hurler vos émotions !

– Je vais mourir.
Ma sœur soupire, et détourne le regard.
– T’es pas obligé de le rappeler.
Je pouffe, presse davantage sa paume dans la sienne et tente d’ignorer le rythme effréné de mon pouls.
– C’est moi qui l’ai décidé.
– Non, tu n’as pas décidé d’être malade, répond-elle fermement.
– Ça, non, mais je veux avoir le dernier mot sur la maladie.

Merci aux éditions Cherry Publishing.

Retrouvez mon avis sur le premier tome :
#1 Before The End » Elma Vangard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *