Fucking love #5,5 > Amélie C. Astier

PARU LE 17 MAI 2020 EN AUTOÉDITION

LIEN D’ACHAT – ICI 

Bienvenue dans l’univers du porno gay.

Chez FUCKING BOYS, le monde du X est revisité.

Jax et Dereck sont en couple depuis quelques années déjà. D’abord amis, puis amants, les deux acteurs sont tombés amoureux derrière les caméras du célèbre label Arty.

Après une demande en mariage à Aspen, le duo prépare leur union. Ils vont enfin se dire oui et agrandir leur famille de façon officielle dans la simplicité.

Le hic ? Une journaliste décide de faire de leur mariage, son sujet pour un reportage dans un magazine réputé de la communauté LGBTQ+ de Los Angeles.

Entre les tournages, les fantômes du passé, les imprévus et les enterrements de vie de garçons foireux, Jax et Dereck vont devoir trouver le meilleur moyen de se rendre devant l’autel sans finir à la une des journaux du web.

⭐⭐⭐⭐⭐

UNE NOVELLA ÉPIQUE ! A LIRE DE TOUTE URGENCE !

Ayant dû me résoudre à faire l’impasse sur le tome cinq pour cause de blocage, j’ai voulu poursuivre la série tout de même. Parce que Jax et Dereck sont mes premiers coups de cœur pour Fucking Love ! J’aurai aimé réussir à lire le tome sur Mason et Zane, mais cela n’a pas été possible à cause des émotions trop violentes qui m’auraient tiré vers le bas en ce moment malgré la beauté de leur histoire. J’en suis la première déçue mais que voulez-vous, on ne contrôle pas toujours ses émotions.

Bref, je ne pouvais pas ne pas lire cette novella épique sur Jax et Dereck. Tout dans cette lecture m’a plu ! De A à Z !

Amélie C. Astier a un talent fou, elle a laissé sa folie prendre le contrôle et j’ai adoré ça ! Ce tome c’est de l’humour à mourir de rire avec une Sage en très grande forme. Cette gamine c’est du bonheur ! On retrouve des moments très sexy, des passages plus touchants et un cheminement magique !

Jax et Dereck vont franchir le pas. Se marier ! Après trois ans d’amour, nos héros sont prêts à se passer la corde au cou et mon Dieu, c’était magnifique ! J’ai été émue, moi qui aime l’intensité des mariages, là j’ai été servie. L’intrigue n’est pas seulement portée sur le mariage, il se passe pas mal de choses qui rendent l’histoire plus profonde, qui font avancer nos personnages avec sensibilité.

On retrouve cet univers pour notre plus grand plaisir, et quel plaisir ! J’ai frissonné à certains passages, on retrouve aussi tous les membres de l’équipe que l’on aime et qui forment désormais une grande famille.

Amélie à fait fort avec cette novella qui nous offre de la diversité, qui s’engage une fois de plus à militer pour la cause LGBT+ ! Je suis une fervente admiratrice des Fucking Boys, et je ne m’en lasse pas.

En bref, un moment de lecture 100% plaisir ! Émotions garanties ! Mention spéciale pour Sage qui m’a fait mourir de rire ! J’espère poursuivre cette série qui a une place importante pour moi, Amélie a su me faire aimer un univers qui s’affranchit des préjugés sous sa plume.

Ma fille ressemble de plus en plus à une enfant. Elle n’est plus mon bébé qui avait encore du mal à parler et qui ne mesurait pas un mètre.
À bientôt neuf ans, c’est ma fierté. Elle est adorable avec ses tresses blondes, ses robes et son air de coquine. Elle continue de porter les bracelets LGBTQ+ qu’elle a eus à la Gay Pride. Nous y sommes tous allés cette année, depuis le temps qu’elle le réclamait. Autant dire qu’elle a fait fureur. Les potes de Brooks et Lake, acteurs et « célébrités » au sein de notre milieu, sont tous tombés sous le charme de ma gamine. À juste titre. Dereck est son premier fan, et il lui mange dans la main malgré les années.
— Houlà, vous avez la tête de quand on fait des bêtises, constate Sage.
Je passe une main dans mes cheveux en ayant un regard coupable et amusé.
— Ils ont fait des bêtises, confirme Brooks.
Dereck ouvre le frigo pour en sortir une carafe d’eau et une autre de thé glacé. J’ouvre le placard pour prendre quatre verres.
— C’était bien votre film ? je les interroge à la place.
— Papa change toujours de sujet quand il a fait des bêtises, explique Sage à l’intention de Brooks.

⭐⭐⭐⭐⭐

Une parenthèse tellement à l’image de ce couple ! Du premier au dernier mot, un régal, et avec les parutions de ce genre, il y a toujours l’effet de pas assez tellement nous sommes bien en compagnie de tout les personnages! Même avec 400 pages, je n’en aurais pas eu assez, je vous rassure que le fait qu’il n’y a qu’un peu plus de 200 pages n’y est pour rien. mais c’est Amélie aussi… c’est quoi cette manie de nous rendre complètement addict à ses saga !

Une fois encore, un rayon de soleil se faufile et nous donne une pêche d’enfer, y a pas à dire, mais Sage, si elle n’était pas dans le récit, il faudrait l’inventer, elle est tellement pétillante que je la trouve carrément indispensable. Il faut bien avouer qu’après le tome 5, il fallait bien cet interlude pour nous remettre sur pied !

Le souci maintenant, c’est que j’ai envie de retourner au début, avec le premier tome, revivre cette rencontre entre Jax et Dereck, assister à nouveau à la naissance du couple, voilà l’effet de cette parenthèse, en tout cas c’est son effet sur moi !

Amélie, fidèle à elle-même, nous offre ici un moment de pur bonheur en oubliant personne, et surtout en nous accompagnant pour cette grande ascension et ce cap que franchissent Jax et Dereck. Un moment de pur délice du début à la fin. Bref, je suis sous le charme et croyez-moi qu’il fallait bien cela après le cinquième opus qui m’a mise dans un état impossible à décrire.

On ne se prend pas la tête avec cette union, mais on joue le jeu des coutumes. Je ne sais pas à quoi Jax va ressembler et il ignore les détails de ma tenue. Ma mère a souhaité nous offrir un truc neuf, un objet emprunté, un cadeau ancien et un détail bleu pour être dans la tradition, et espère que nous respecterons les autres.

Merci à Amélie C. Astier pour cette lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *