Soul storm > Maris Black

PARU LE 25 MARS AUX EDITIONS MxM BOOKMARK

LIEN D’ACHAT – ICI

DAVE BALLARD est un requin. Un producteur de musique de haut niveau avec une seule chose en tête : prendre de l’avance en exploitant les talents des autres. Quand un collègue le convainc de se rendre au milieu de nulle part pour y recruter un chanteur tourmenté, Dave pense que c’est totalement inutile. Seulement, une fois qu’il voit sur scène le mystérieux et éloquent Luca Wayne, il change de refrain.

Avec sa voix touchante, son air de mauvais garçon et ses yeux verts tristes qui peuvent vous attirer vers le fond, Luca est le genre de talent qui apparaît une fois dans une vie. Avant même que sa première chanson ne soit terminée, Dave sait qu’il doit le faire signer. Le problème est que Luca ne veut pas être sur le devant de la scène.

LUCA WAYNE est parfaitement satisfait de jouer devant une foule de vingt personnes dans le bar miteux de son père à Tybee Island. Peu importe qu’il ressemble à un artiste de rue sans-abri et qu’il mange juste assez pour survivre. Luca ne veut pas plus. Il ne veut pas être une star. Bon sang, c’est à peine s’il désire vivre. Et après ce qui lui est arrivé, qui peut le blâmer ?

La découverte déchirante que Dave fait sur le passé de Luca réveille en lui quelque chose, attendrissant son cœur et ressentant le besoin de serrer Luca dans ses bras et faire en sorte de tout arranger. Mais Dave peut-il seulement concilier le requin des affaires qui vit en lui avec ses nouveaux sentiments ? Et même s’il le peut, les problèmes de Luca risque d’être plus que ce qu’il peut supporter.

Quand Dave se retrouvera plongé dans l’œil du cyclone, il découvrira une fois pour toutes s’il a la force de sauver Luca de sa tempête intérieure.

⭐⭐⭐⭐

BON MOMENT ASSURE !

Maris Black nous offre une romance courte, intense et efficace avec Soul Storm. J’insiste sur le fait qu’il s’agit d’un récit assez court, connaissant plusieurs lectrices qui n’aiment pas que cela aille « trop » vite, aussi je préfère le mentionner car ici la relation se construit en quelques jours.

Je fais partie de ceux qui croient au coup de foudre, je ne ressens jamais cette impression que tout se passe « trop vite » entre les personnages. J’ai donc dévoré cette romance et je l’ai aimé de A à Z. C’est le genre d’histoire qui emporte le lecteur dans une myriade d’émotions.

Dave et Luca m’ont fait sourire, ils ont fait grimper ma température et ils m’ont énormément émue. On se prend de suite dans cette histoire passionnée, nos héros sont deux opposés et pourtant ils ont trouvé un bel équilibre au fil des pages.

Maris Black a su me divertir, l’histoire est somme toute assez classique, pourtant je me suis régalée avec les personnages et l’ambiance authentique de leur romance.

La musique a une belle place au centre du récit, et c’est un univers que j’adore particulièrement. Surtout qu’ici l’histoire a tout de même de quoi surprendre dans le cheminement de l’histoire.

Dave est producteur de musique et Luca pourrait bien être sa prochaine star montante mais… leur rencontre va bouleverser leur univers et cela ira bien au-delà d’une relation professionnelle. Deux univers se percutent de plein fouet, nos héros sont touchants, on a droit à des moments mignons et d’autres vraiment torrides.

En bref, une romance courte, addictive et divertissante. J’ai adoré ce moment de lecture. Si vous cherchez une romance MM efficace et plaisante à lire, alors Soul Storm est fait pour vous.

Après m’être installé sur ma chaise et avoir utilisé une vieille serviette pour essuyer un petit rond humide sur la table, je n’attendis pas très longtemps avant de voir celui pour qui j’étais venu. Une silhouette sombre en short quadrillé traîna des pieds sur la scène, portant ce que je reconnus immédiatement comme la guitare Gibson de luxe de la vidéo. Je me demandai, et pas pour la première fois, comment un mec avec une allure de vagabond comme Luca Wayne pouvait posséder un instrument si beau.

Je n’eus pas vraiment le temps d’y réfléchir puisque tout l’air quitta mes poumons quand Luca avança sous la lumière tamisée du projecteur et s’assit sur son tabouret. Il portait un débardeur usé avec visiblement des trous de cigarette dans le tissu. L’ourlet du bas était déchiré et la bande de coton lâche se repliait sur sa cuisse. Ses bras maigres étaient complètement recouverts de tatouages avec des dessins sur le thème nautique, complexes et artistiques. Une ancre, un compas, une sirène, un bateau et ce qui ressemblait à un grand roi Neptune. L’addiction de ce mec à la plage atteignait de sacrés niveaux.

Puis il leva la tête, et la vue de son visage fut comme un coup de poing dans l’estomac. Pas de peau déchirée, pas d’œil crevé, pas de visage monstrueux comme dans mon cauchemar. En fait, Luca Wayne n’avait rien d’effrayant. Il avait une lèvre inférieure pulpeuse, bombée comme une invitation, et une lèvre supérieure qui s’étirait comme un arc avant que les coins de sa bouche s’affaissent. De grands yeux verts trouvèrent les miens, regardant entre les mèches de cheveux filasses qui n’avaient peut-être pas vu de shampoing depuis un mois. Il était maigre, fatigué, avec de grands cernes noirs sous ses yeux.

Il était magnifique, tout comme sa voix. Je sus que je devais l’avoir.

Dès qu’il pinça la première note hésitante sur sa Gibson, toute la foule se tut. Ces gens le connaissaient, ils savaient à quoi s’attendre et il ne les déçut pas. Sa voix sortit, fragile et précaire au début, répandant sa peine de cœur fantomatique dans chaque note, chaque syllabe. Et les paroles…

Battue par la pluie et le vent
Prise par l’inconstante marée
La coque vide d’un homme brisé
Et mon cœur tout aussi errant

Un commentaire sur « Soul storm > Maris Black »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *