Son Amour Viking #1 – Charmé Par Le Viking » AJ Tipton

Éditeur : Savvy Storytelling

Kindle : ICI

Dans une petite ville endormie, Michael tente de maintenir son diner à flot. Sigvard est un citadin de passage, un pro de l’événementiel qui traîne un secret vieux de mille ans. Ce couple improbable pourra-t-il sauver toute une ville avant qu’il ne soit trop tard ?

Michael Wallace est parfaitement satisfait de son existence routinière. Il vit depuis toujours dans la même ville, sert chaque jour les mêmes clients, relit encore et toujours les mêmes livres. Mais son train-train est bouleversé de fond en comble le jour où Sigvard Tandoh débarque soudain en ville avec un sourire coquin et un passé mystérieux.

Sigvard Tandoh est un Viking – un Viking qui parcourt la Terre depuis mille ans, en proie à une malédiction. Il pense avoir déjà tout vu, tout fait et tout savoir. Mais sa rencontre avec Michael va remettre en question toutes ses certitudes. Quand la malédiction qui pèse sur lui met Michael en danger mortel, Sigvard doit affronter un choix impossible : rester à ses côtés ou fuir pour protéger l’homme qu’il aime.

⭐⭐⭐

Un viking maudit, un citadin sexy et une intrigue fantastique… Voici les ingrédients de cette nouvelle qui avait tout pour me plaire.

J’aime le format qui nous permet de passer un bon moment de lecture sans que cela ne s’étale sur des centaines de pages. Ici j’ai totalement adoré les personnages qui sortent de l’ordinaire. Sigvard a tout expérimenté, et pour cause, il erre sur Terre depuis plus de mille ans… De retour dans la petite ville de Boothby, il fait la rencontre de Michael, le petit fils d’une de ses vieilles amies. On peut dire que l’attirance est fulgurante pour les deux hommes. Mais comment une histoire serait-elle possible alors que Sigvard ne vieillira jamais ? Nos héros prendront-ils le risque de se lancer dans une histoire impossible ?

Si j’ai aimé cette histoire, je dois revenir quand même sur la narration qui m’a posé problème. Tant sur la mise en page que sur la traduction. Le récit fait 77 pages, et j’ai peiné à arriver à la fin à cause de plusieurs facteurs liés à la narration. Dialogues mal insérés, double point de vue mal démarqué. Bref, l’histoire était vraiment sympa mais pas facile à lire. Je dois dire que cela fut difficile d’apprécier la plume des autrices car la mise en page déroute le lecteur et nous plonge dans un fouillis compliqué à démêler.

En bref, une lecture courte, sexy avec un côté fantastique bien exploité. Les personnages m’ont charmé sans problème, je déplore seulement les bémols que j’ai mentionné et qui ont gâchés une partie de ma lecture.

Sigvard était peut-être sans-gêne, agaçant – sans parler du fait qu’il jouait dans une cour où un gars de province comme Michael, qui ne savait pas rouler des mécaniques comme un citadin bon teint, n’avait aucune chance de le rejoindre – mais cet homme était taillé pour le sexe. Et le voir faire des grimaces aux enfants tout en finissant le nettoyage remua dans les entrailles de Michael de curieuses sensations, des sensations qu’il n’avait plus ressenties depuis très longtemps.
« Michael ? Tu m’écoutes, mon cœur ? » Michael fit volte-face et sentit le sang affluer à ses joues, à l’idée d’avoir été surpris les yeux fixés sur le cul de Sigvard.

⭐⭐⭐,5

Vous savez déjà que je suis plus que faible face à un Viking… Ne soyez donc pas étonné que je me sois lancée sur cette parution, qui en plus n’est pas très longue et du coup facile à intercaler entre mes autres lectures !

Si le récit en lui-même a du potentiel, je suis désolée vis-à-vis du correcteur, mais là nous avons un soucis… Pour commencer, il y a quelques mots manquants tout au long de ce premier tome, deuxièmement des mots inversés à quelques reprises. Il ne faut pas venir me dire que cela vient du duo d’auteures, cela vient de la traduction et la correction française. Cela ne sert pas du tout les personnes traduites qui vont voir leur parution descendue en flèche par les lecteurs pointilleux à ce sujet. Je n’ai pas regarder de qui sont les autres traductions de ces auteures, mais si c’est le même, je ne dis pas que je serai tentée de les lire…

Sigvard ayant trois frères, je pense pouvoir dire sans me tromper, que les prochains tomes seront sur eux. Eux aussi étant victime de la malédiction dont est victime Sigvard, il y a matière à exploiter. Sans le problème mentionné plus haut, honnêtement, l’intrigue est plutôt bien ficelée et assez cohérente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *