Dahaka #1 – Ormazd l´oublié » Abdel Kader Lhakkouri & Yvan Postel

Editeur : Nats Editions

Livre : ICI

Au pays d’Al-Watan, les temps d’harmonie ont cédé la place à la guerre et à l’oppression. Elijah, un orphelin consumé par la rage, revient d’un long exil avec un objectif : venger son peuple et le pousser à la révolte… Même au prix de son âme…

 

⭐⭐⭐⭐

Mais oui mais non… Je suis arrivée bien trop vite à la fin ! Heureusement j’avais la suite sous la main, je ne me suis donc pas privée pour poursuivre dans la foulée. Il faut dire, que c’est très prenant à lire, mais c’est le soucis des BD, la fin est toujours bien vite arrivée.

Cette BD, eh bien j’ai adoré la découvrir, que ce soit pour son intrigue ou encore les dessins. certains m’ont un peu perturbés de par le choix des couleurs, comme celle de couverture par exemple, lorsque cela se passe durant la nuit eh bien nous avons des tons comme sur la couverture. Mais personnellement, je ne le considère pas comme un point négatif, l’avantage est que l’on sait directement si nous sommes en journée ou pas.

Elijah (que vous apercevez sur la couverture du côté gauche) est un jeune garçon qui a perdu ses parents ainsi que son jeune frère dans des circonstances des plus horribles. Son sentiment de vouloir à tout prix se venger est compréhensibles, même si ses choix ne seront pas chaque fois forcément les bons. Il va faire une rencontre qui va le changer, mais son but restera malgré tout le même : venger la mort de sa famille ainsi que de son peuple.

Ne risque-t-il pas de se perdre lui-même à travers toute cette haine qu’il ressent sans cesse depuis ce moment tragique ?

Un bon premier tome que j’ai pris plaisir à découvrir.

Merci à Merry et aux éditions Nats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *