Plume » Mélodie Smacs

Editeur : Livresque Editions

Livre : ICI

Plume, sirène intrépide et peu loquace, se passionne depuis toujours pour le monde terrestre. Toutefois, suite à d’anciennes querelles, son peuple fuit les va-pieds autant que possible. Rien ne semble pourtant pouvoir la retenir. Plume souhaite en découvrir toujours plus sur cet univers inconnu qui l’attire sans cesse. Ses escapades la conduiront à faire des rencontres incroyables, qui changeront sa vie de manière définitive. Malgré les difficultés qu’elle affrontera, parviendra-t-elle à trouver l’équilibre entre terre et océan ?

Cette version comprend :

– Un Noël Océan (paru dans The Christmas codex)

– Plume, merveille de l’océan (paru en ebook)

– Plume, entre Terre et Océan (texte inédit)

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Aaaaah Plume, depuis le temps que je voulais découvrir ton histoire ! Je suis tombée amoureuse de cette couverture dès que je l’ai vue, c’est-à-dire, lors de sa sortie il y a maintenant un an. Impossible de ne pas vouloir en savoir plus, surtout que les sirènes et moi, c’est une très longue histoire. J’avais la version kindle, sans pour autant l’avoir lue. Mais lorsque j’ai eu la chance de remporter le méga concours organisé par les éditions Livresque fin 2019 et que Plume faisait partie des livres que j’ai eu le bonheur de recevoir, vous pensez bien qu’elle devait sortir en premier de cette immense PAL qui venait s’ajouter à celle que j’avais déjà. Au départ, c’est le hasard qui a fait que j’ai enfin décidé d’intercaler ce livre dans mes autres lectures déjà prévues. C’est en préparant le brouillon de ma chronique que là, j’ai remarqué que la date anniversaire était cette semaine ! C’est donc comme un cadeau d’anniversaire que je fais à Plume sans l’avoir prémédité 🙂

Tout comme Plume a envoûté Maxime avec son chant, moi, eh bien ce serait plutôt la plume de Mélodie Smacs qui m’a complètement charmée. Ce n’est pourtant pas la première parution que je découvre de cette auteure, pourtant, j’ai eu l’impression de la redécouvrir.

Ce livre est donc une intégrale dans laquelle nous avons trois parties. Premièrement il y a Un Noël Océan qui est une nouvelle et grâce à laquelle nous rencontrons Plume et quelques unes de ses soeurs sirènes, ainsi que Maxime vers la fin. Ensuite vient Plume, merveille de l’océan, où Plume et Maxime se rencontrent et s’apprivoisent. Et enfin la troisième partie Plume, entre Terre et Océan qui est clairement celle que j’ai préférée, je l’ai trouvée carrément magique.

Maintenant, développons un peu le tout !

Plume est donc une sirène qui tout comme Ariel est attirée vers le monde terrestre, elle prend souvent des risques en allant à la surface pour voir ces gens vivre. Alors que Maxime a une phobie de l’eau, le voilà qui se retrouve en vacances sur une île pour faire plaisir à Lyn avec qui il entretient une relation sans réelles attaches. Mais voilà qu’un jour, il entend un chant très spécial vers lequel il va se sentir attiré. C’est là qu’il fera sa première rencontre avec Plume qui va l’enchanter de bien des manières, pas uniquement grâce à son chant mélodieux et envoûtant. Ils vont apprendre à se connaître petit à petit, au fil des jours, Plume va apprendre à Maxime à ne plus avoir peur de l’eau et à surmonter sa phobie qu’elle ne comprend pas trop, elle qui vit dans l’océan.

Ils vont vivre une très belle histoire, mais la fin des vacances arrive, … Que vont-ils devenir si elle reste dans cet océan et que lui se retrouve à des centaines de kilomètres d’elle ? Comment cette histoire peut-elle survivre à l’éloignement ?

C’est là que j’ai eu une furieuse envie de crier à l’injustice, voir Plume avec une telle tristesse et voulant à tout prix trouver une solution qui pourrait enfin leur donner une chance de poursuivre, de se retrouver. Mais la vie est malgré tout bien faite, alors que la sirène surmonte difficilement cette séparation, elle fera une nouvelle rencontre qui changera définitivement sa vie, et ce, sur bien des choses. Ran est un hybride, non pas humain/sirène, mais il est autre chose, c’est un solitaire et l’arrivée fracassante de Plume dans sa vie va également lui faire voir la vie différemment. Lui et Plume ont au moins un point commun, ils sont blessés, brisés par la vie.

STOP, je ne vous en dis pas plus !

Par contre, je ne remercie pas Mélodie… Le titre d’un des chapitres est « Sous l’océan », j’ai eu la chanson de La petite sirène en tête jusqu’à la fin, encore maintenant en écrivant ma chronique… Je suis partie pour l’avoir plusieurs jours en tête maintenant, grrrrr. Mais comme j’aime partager, je ne résiste pas à vous la mettre ci-dessous, histoire de me sentir moins seule à fredonner !

Je termine en disant que si vous aimez les univers captivant, les romances fantastiques, les romances sans scènes tralala, les récits qui vous embarquent loin, ou tout simplement les belles histoires et les plumes qui vous enchantent, c’est le livre qu’il vous faut.

Aussi proche de son élément, elle ne craint rien d’un simple humain tel que moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *