Les Brumes de Cendrelune #2 – La symphonie du temps » Georgia Caldera

Editeur : J’ai Lu

Kindle : ICI

Propulsée au poste de Premier Violon de l’orchestre impérial par un concours de circonstances, Céphise se voit contrainte d’intégrer la cour de Cendrelune. Elle y découvre un univers où règne un danger permanent, où faux-semblants et complots de toutes sortes rythment la vie quotidienne des courtisans.

En parallèle, les prémices de la dissidence se propagent au cœur de la Cité d’Acier, et la légion censée mater la révolte en Achéron tarde à revenir au palais. Céphise saura-t-elle déjouer les pièges de cette nouvelle vie et reconnaître ses véritables alliés – ceux qui partagent son vœu le plus cher… ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Je pense pouvoir dire sans hésiter que je détèste Georgia Caldera ! Non, mais ça ne va pas non !!! C’est quoi cette fin de fou qui m’a donné clairement envie de tout retourner chez moi ? Bon ok, en vrai, j’adore cette auteure et ce qu’elle me fait ressentir, mais il faut avouer que cette fin est ignoble !

Nous retrouvons Céphise et Verlaine là où nous les avions précédemment laissé. Nous rencontrons de nouveaux personnages, dont Olympe une jeune fille qui apparaîtra à plusieurs reprises. Georgia nous fait voyager entre présent et passé, celui de Céphise et Verlaine. Nous apprenons en même temps qu’eux la teneur de ce lien si particulier qui semble les attirer l’un vers l’autre.

Je dois dire que Georgia a su jouer à la perfection sur tout les tableaux. Que ce soit en ce qui concerne Verlaine et Céphise, que ce soit sur les moments passés dans l’outre-monde, ou encore la partie d’intrigue concernant la jeune Olympe. J’ai adoré que cette fois Héphaïstos soit un peu plus sur le devant de la scène, je pense d’ailleurs qu’il a un très grand rôle à jouer pour la suite. Nous commençons aussi à entrevoir de quelle manière les Dieux sont arrivés là.

Cette suite présage un troisième volet dès plus palpitant qu’il me tarde d’enfin pouvoir découvrir. Georgia a su piquer ma curiosité qui réclame maintenant d’être satisfaite.

Quoi que je fasse, j’étais voué à être un monstre, enchaîné pour toujours à cette créature sordide qui m’habitait. Damné à jamais…

Retrouvez mon avis sur le premier tome :
#1 Le jardin des âmes

Merci aux éditions J’ai Lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *