#PrixAudiolib2020 – Miroir de nos peines » Pierre Lemaitre

Editeur : Audiolib

Achat : ICI

Lu par : Pierre Lemaitre

SérieLes enfants du désastre, Volume 3

Durée : 14 h

Avril 1940. Louise, trente ans, court, nue, sur le boulevard du Montparnasse. Pour comprendre la scène tragique qu’elle vient de vivre, elle devra plonger dans la folie d’une période sans équivalent dans l’histoire, où la France tout entière, saisie par la panique, sombre dans le chaos, faisant émerger les héros et les salauds, les menteurs et les lâches… Et quelques hommes de bonne volonté.

 

L’histoire

J’ai découvert cette trilogie en regardant l’adaptation du premier opus « Au revoir là-haut » il y a un moment déjà, que j’ai totalement adoré dès les premières minutes. De là, je me suis procurée le livre, que je n’ai d’ailleurs pas encore lu. Je n’ai pas lu le second tome, mais cela ne m’a pas empêché de totalement adhérer à cette troisième partie. Maintenant, il va falloir que je me fasse la totale, j’ai envie de retourner au début avec Au revoir là-haut.

Ce troisième volet est une merveille, tout autant que le premier (du moins pour la version film que j’ai pu voir) je me suis vue totalement captivée par le récit. Ce que j’aime par-dessus tout, c’est que, même si nous savons que nous sommes dans de la fiction, nous n’en avons pas l’impression. Je me suis moi-même retrouvée avec Louise comme compagne de route et non avec Louise dont je découvre l’histoire singulière.

Honnêtement, cet auteur devrait être dans les lectures scolaire obligatoires, il aiderait énormément d’élèves, j’en suis persuadée. Si j’avais pu avoir un professer d’histoire tel que lui, je ne me serais pas ennuyée durant chaque heure de cours que j’ai plus subie qu’autre chose.

Le nom de Pierre Lemaitre n’est plus à faire, mon avis ne sera qu’une minuscule goutte d’eau sur la toile où vous en trouverez de nombreux autres sur chacune de ses oeuvres. Mais si comme moi, vous aimez les bons livres, voir même les excellent livres, alors cet auteur doit se trouver sur vos étagères (en livres ou en audio peu importe). Il a un style bien à lui, un style particulier qui embarque le lecteur dès les premiers mots.

Cette version audio ne fait pas moins de 14 heures, mais croyez-moi que celles-ci défilent à grande vitesse. Tout comme nous ne pouvons décrocher des pages d’un livre, nous nous laissons bercer par la voix de l’auteur qui est elle aussi un véritable régal.

La narration

Le fait que ce soit l’auteur lui-même qui nous livre ici la version audio, eh bien je trouve que cela donne une dimension totalement différente que si c’était une autre personne. Après tout, qui mieux que l’auteur peut aller dans le sens exact de ses personnages, il les a créé, a vécu en leur compagnie durant un long moment, il les connaît comme personne ne le pourra jamais.

Galerie Photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *