Vendredi manga #22 – Punch up #1 #2 #3 & #4

Un des deux RDVs mangas de la semaine où nous vous parlons… manga ?

Cette semaine, je vous parle des quatre premiers tomes de la saga PUNCH UP de Shiuko Kano paru chez Kazé.

PUNCH UP #1

Éditeur : KAZE MANGA

Livre : ICI

Motoharu Maki est un brillant architecte ayant tout ce qu’il faut pour être heureux dans la vie, si ce n’était des goûts très pointus en matière de garçons ! Ce beau trentenaire se vante de placer la barre très haut et n’accepte que des partenaires d’un standing élevé. Mais un jour, alors qu’il supervise un chantier, il rencontre Kôta Ôki, jeune ouvrier au sang vif, qu’il déteste immédiatement. C’est alors qu’un coup du sort, incarné par le chat de Motoharu, va rapprocher les deux hommes…

⭐⭐⭐

UN DÉMARRAGE LABORIEUX !

En vue de la sortie du cinquième opus au mois de mars, j’ai eu envie de découvrir les premiers tomes. Je peux vous dire que le démarrage a été laborieux.

Dès les premières pages, j’ai été totalement larguée dans l’univers de Shiuko Kano. On plonge dans la vie de Motoharu et Kôta. Ils ne pourraient pas être plus opposés qu’ils ne le sont. Je dois dire que j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. Perdue entre tous les personnages et une histoire qui s’enchaîne beaucoup trop vite, j’ai cru que je n’arriverais jamais à saisir les tenants et les aboutissants de ce premier tome.

Heureusement, dans la seconde moitié du récit, j’ai enfin trouvé ma place et je me suis mise à apprécier les personnages. Ils sont nombreux et cela ne m’a pas aidé au tout début. On peine à les cerner, à savoir quelles sont leurs relations. Je m’y suis perdue aussi à cause du coup de crayon du mangaka. Certains personnages se ressemblent énormément et à un moment je ne savais plus vraiment sur quel pied danser.

Au-delà de toutes ces difficultés, je dois avouer que j’ai aimé l’univers et le cheminement de l’histoire. Entre Motoharu et Kôta, il y a la différence d’âge et de statut social, ce qui est super intéressant. Nos héros ont aussi des personnalités très différentes de par leurs vécus respectifs. Motoharu est sûr de lui, c’est un véritable coureur et il ne s’en cache pas. Kôta est beaucoup plus sensible, fragilisé par des histoires d’amour sans avenir il a du mal à avoir confiance en lui. Ce qui le rend très touchant.

Nos héros vont se retrouver en colocation par un concours de circonstance et on ne pouvait prévoir la suite de leur histoire. Tout va très très vite, niveau temporalité c’est un peu trop rapide et on peine à percevoir le temps qui passe.

Les personnages sont très intéressants et c’est clairement ce qui m’a donné envie de poursuivre la saga.

En bref, un premier opus laborieux mais pas dénué d’intérêt. Motoharu et Kôta ont su piquer ma curiosité et me donner envie de poursuivre l’aventure à leurs côtés.

PUNCH UP #2

Éditeur : KAZE MANGA

Livre : ICI

Kôta, ouvrier charpentier au sang vif, est en proie aux doutes et à l’inquié- tude. Son colocataire et amant, l’invétéré coureur de pantalons Motoharu, n’a pas clairement répondu à sa déclaration. C’est alors que Saiga, ami d’enfance et protecteur du jeune homme, entre en scène et décide de confronter l’architecte à ses sentiments. L’heure est arrivée de laisser parler son cœur…

INCLUS : Lune de miel, où vous ferez la connaissance du premier amour de Kôta…

⭐⭐⭐⭐

UN SECOND TOME QUI M’A DAVANTAGE PLU !

C’est indéniable, ce second tome est vraiment mieux que le premier. J’ai été tout de suite dans l’histoire, j’ai retrouvé nos héros avec plaisir et je peux dire qu’il se passe un maximum de choses dans cette suite.

Nos héros sont en couple mais le passé de Kôta refait surface et met à mal le faible équilibre de la relation de Motoharu et Kôta. Comment vont-ils gérer les obstacles ?

Ce second tome nous offre beaucoup d’émotions. Nos héros forment un couple épanoui et leurs ébats témoignent de leur attirance. Mais qu’en est-il des sentiments ? Kôta a déclaré sa flamme mais Motoharu est resté muet… Les doutes s’installent et perturbent nos deux héros.

J’ai adoré cette suite riche en rebondissements. On apprend beaucoup de choses intimes sur Kôta. C’est un personnage que j’adore. Les dessins m’ont davantage plu car moins brouillons et plus représentatifs des sentiments de nos héros. Motoharu et Kôta sont dans la tourmente, ils ne communiquent pas assez en dehors de leurs corps à corps torrides qui font grimper la température.

Les personnages secondaires donnent vraiment de la profondeur à l’histoire, on se retrouve au milieu de tout ce petit monde et on a qu’une envie… aider nos héros à aller au devant de leurs problèmes.

L’intrigue m’a captivée, il se passe pas mal de choses, ce qui entraîne le lecteur dans une réflexion très intense. Kôta a clairement ma préférence, je le trouve plus attachant que Motoharu qui conserve un côté arrogant qui me dépasse un peu. Malgré cela il reste intéressant et j’adore le duo qu’il forme avec Kôta.

Ce manga aborde des thématiques très sympas, outre le côté divertissant de la romance, on prend en compte le passé des personnages et leurs envies futures.

En bref, un second opus qui m’a vraiment plu pour les problématiques rencontrées. Motoharu et Kôta évoluent dans cette relation passionnelle qui n’en est qu’au prémices d’une histoire plus sérieuse. Les dessins nous offre passion et émotions pour mieux nous faire entrer dans l’univers de nos héros.

PUNCH UP #3

Éditeur : KAZE MANGA

Livre : ICI

Rien n’aurait dû pouvoir troubler le bonheur de Maki et de son amant au tempérament de feu… Mais depuis qu’il a surpris Kôta en compagnie de son premier amour, l’architecte s’inquiète sérieusement. Et le destin semble s’acharner sur lui puisque que Yûya devient bientôt son nouveau client. Du haut de sa candeur et de son échafaudage, Kôta, lui, se triture l’esprit à essayer de comprendre le comportement de Maki, au point de manquer de vigilance et de faire une chute accidentelle…

⭐⭐⭐⭐

UN TROISIÈME OPUS CAPTIVANT !

La saga a pris une tournure vraiment captivante. Ce troisième opus nous propose une évolution des personnages très bien travaillée, mais surtout un rebondissement de taille qui va remettre la relation de Motoharu et Kôta en question…

Le mangaka a tiré son épingle du jeu avec un virage à 180°. Je n’en reviens toujours pas de ce qu’il fait subir à ses personnages. Notre duo doit faire face à un bouleversement de taille. Je ne souhaite pas trop en révéler mais sachez que ce tome est vraiment riche en émotions.

Je suis définitivement séduite, comme quoi il arrive que l’on démarre une saga sur un avis mitigé, et que l’on adhère totalement par la suite. Dans ce tome, beaucoup de thématiques sont abordées, avec beaucoup de tact et de justesse. Motoharu comprend enfin certaines choses. Dommage qu’il ait fallut un accident pour qu’il se rende compte de l’amour qu’il porte à Kôta.

Cette série se bonifie tome après tome. J’en arrive à ne plus vouloir quitter nos héros, c’est dingue, non ?

Je suis très sensible aux sujets abordés, que cela soit avec le frère de Kôta qui est transsexuel, ou bien toutes les thématiques autour de l’estime de soi, de la confiance en soi. Kôta reste le personnage le plus touchant et c’est mon petit préféré mais Motoharu s’améliore et il nous livre une nouvelle facette de lui et j’aime beaucoup.

En bref, un troisième opus qui s’avère excellent, nos héros vont traverser une épreuve que je n’avais pas vu venir. Les dessins nous dressent le portrait de deux hommes qui se retrouvent dans une situation incertaine. Leurs émotions sont à vif, ils se livrent avec sincérité et cela rend l’histoire terriblement touchante. En terminant cet opus, je savais pertinemment que la suite m’attendait à portée de main. Et heureusement !

PUNCH UP #4

Éditeur : KAZE MANGA

Livre : ICI

Maki regrette son geste déplacé envers son amant amnésique et, de peur de succomber à la tentation, l’évite en se jetant à cœur perdu dans son travail. Kôta, de son côté, grâce à son entourage, tente de remettre de l’ordre dans ses sentiments en commençant par Yûya. Mais, fragile à l’image de celui qu’il était à ses 15 ans, il craint que l’affection qu’on lui porte ne lui soit pas réellement destiné. À l’architecte maintenant de reconstruire les fondations de leur relation. Sauront-ils rebâtir leur amour ?!

❤❤❤❤❤

COUP DE CŒUR !

Ce tome… une perfection ! Qui l’eut cru, alors que le premier opus m’avait laissé mitigée, je termine ce quatrième opus avec un gros coup de cœur pour Motoharu & Kôta.

J’ai adoré le cheminement de l’histoire. Toutes les réflexions et l’attitude des personnages.

On perçoit toutes les fêlures de Kôta. Son amnésie bouleverse son existence et celle de son amant. Cette dynamique nous entraîne dans une avalanche d’émotions. Je n’en reviens pas de tout ce que j’ai ressenti avec ce tome.

Motoharu se métamorphose, il m’a énormément plu. Ses décisions, sa façons d’aimer Kôta avec ou sans ses souvenirs. Ses remises en question sont pertinentes et il en devient vraiment attachant.

Ce tome pose beaucoup de problématiques qui m’ont touché du début à la fin. Le message que le mangaka nous transmet est vraiment beau et très imagé. Je suis tombée un peu plus amoureuse de nos héros.

Cette saga n’aura cessé de se bonifier et je termine avec les yeux pleins de petits cœurs tellement ce tome m’a émue et émoustillée. Car oui nos héros s’aiment et leurs corps a corps ne laissent pas indifférents.

En bref, joli coup de cœur pour ce quatrième opus qui nous offre de belles émotions. Motoharu et Kôta m’ont conquise avec cette histoire si intense et surprenante ♡ Un BL à lire absolument ! J’attends maintenant le cinquième tome avec impatience.

GALERIE PHOTO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *