Before The End » Elma Vangard

Editeur : Cherry Publishing

Livre : ICI

Gabriel est en phase terminale d’une leucémie. Après 8 ans de combat contre la maladie, il décide de rendre les armes lorsqu’on lui annonce une nouvelle rechute. Il cesse ses traitements pour se libérer et passer ses derniers mois à vivre aussi intensément que possible, entouré de sa famille et de son meilleur ami, Finley.Mais alors qu’il ne lui reste que quelques mois à vivre, la vie lui offre la possibilité d’un dernier amour. Mais l’amour n’est jamais tel qu’on l’attendait… C’est un amour fusionnel et passionné qui le submerge mais qui, pourtant, lui semble inconcevable.Gabriel saura-t-il dépasser ses peurs et laisser libre cours à ses sentiments ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Deux jours ont passés depuis que j’ai tourné la dernière page et les mots sont toujours aussi difficile à trouver pour vous parler de ma lecture !

Commençons par la fin ! Non mais sérieusement ! C’est quoi cette manière de couper ce tome à ce moment-là ?!? Non mais parce que là je suis en mode totale frustration ! Pas cool de terminer l’année de cette manière ! J’espère que la suite est bientôt ddisponible parce que je vais hurler si ce n’est pas le cas ! Aaaaah Cherry Publishing, je vous déteste de me mettre dans cet état, je vous déteste tout autant que je déteste Elma Vanguard qui fait vivre cette frustration aux lecteurs mais surtout à Gabriel et Finley ! Oh oui je vous déteste… Mwais ok tout le monde sait que ce n’est pas vrai et que je le dis sous le coup du choc de ce premier tome, enfin j’espère que tout le monde le sait !

Non, n’insistez pas, je ne vous dévoilerai absolument rien sur l’intrigue elle-même !

Sachez simplement, que si je déteste à ce point l’éditeur et l’auteure, c’est que cette histoire m’a complètement retournée de par les émotions qu’elle m’a fait ressentir tout au long de ma lecture. J’ai terminé ce premier tome sur les rotules et le souffle carrément absent. Mon coeur a joué au yo-yo du début à la fin, mon estomac c’est tordu dans tout les sens, mes yeux se sont noyés à de multiples reprises…

Gabriel et Finley sont tellement touchants, tellement rempli de sincérité, rempli d’amour également. Mais cet amour est caché, pas caché aux yeux des autres, non, c’est à eux-mêmes qu’ils cachent ce qu’ils ressentent vraiment l’un pour l’autre, ou du moins ils ne savent pas que l’amitié qu’ils ont l’un pour l’autre est beaucoup plus que cela. Ils sont fusionnels, l’un ne va pas sans l’autre, quand l’un va mal, l’autre aussi, quand l’un souffre, l’autre également. C’est un amour sincère mais destructeur et totalement exclusif.

Je veux la suite sans attendre… non… je ne veux pas la suite… je l’exige !!!

Plus personne ici ne m’appelle par mon nom de famille ni ne me vouvoie depuis bien des années… Je suis Gabriel. Gabriel, le bon gamin atteint d’une leucémie. Celui contre qui la maladie a gagné le combat. Je suis Gabriel, ce pauvre gosse adorable que l’on pleurera quand il partira. Celui qui fait tomber le pourcentage de réussite en ce qui concerne la lutte contre la leucémie. Je suis ce jeune homme de vingt-deux ans qui a grandi entre les séances de chimio et les rémissions. Celui qui a toujours rechuté. Je suis celui à qui on a dû annoncer trop de fois le retour du crabe.

Merci à Pauline et aux éditions Cherry Publishing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *