Premières Lignes #103

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

Je ne suis pas un gay de fiction de Naoto Asahara paru aux éditions Akata

Dear You de Emily Blaine paru aux éditions Harlequin

 

Jun est lycéen, et il est gay. Bien que vivant caché, il sait parfaitement qui il est. Fan de Freddie Mercury, il fréquente un homme plus âgé que lui… et marié ! Son seul véritable confident, Mister Farenheit, est une connaissance d’internet avec qui il discute via les réseaux sociaux. Mais quand un matin, au détour d’une librairie, il croise Miura, une de ses camarades de classe, en train d’acheter un manga homo-érotique, son quotidien va petit à petit s’effriter. Car cette dernière, fan de  » tout ce qui est homo « , ne voit pas l’évidence devant elle. Petit à petit, la lycéenne va tomber amoureuse de Jun… Ce dernier, prêt à tout pour entrer dans le moule et obtenir un bonheur  » comme les autres « , va essayer de répondre à cet amour. Combien de temps pourra-t-il entretenir ce mensonge

Premières Lignes

Par une belle journée ensoleillée, la dernière des vacances de printemps, je tombe par hasard sur une camarade de classe, Miura, devant les caisses d’une librairie de Shinjuku. Elle tend à une caissière un livre dont la couverture affiche un garçon en uniforme scolaire et un homme en costume en train de s’enlacer. Miura paraît tellement pétrifiée que la scène mériterait d’être prise en photo et intitulée Figée dans le temps.

Bienvenue au  Peninsula, un palace de rêve au cœur de la ville qui ne dort jamais.

C’est là qu’officie Kathleen Dillon, dont la mission, en tant qu’hôtesse d’accueil, est de satisfaire toutes les demandes de ses prestigieux clients. Pour la plupart d’entre eux, elle est transparente – mais pas pour Andrew Blake. Dès son arrivée à l’hôtel, ce magnat de la presse, secret et extrêmement charismatique, semble s’intéresser de très près à Kat. Depuis qu’elle occupe ce poste, c’est la première fois qu’on la remarque. Si elle se sent d’abord flattée, très vite, cette attention soudaine la déstabilise. Il faut dire que les exigences de son nouveau client sont plutôt troublantes…

Premières Lignes

Cinq…

Cinq… C’est le nombre de marches qui séparent le Peninsula du monde réel. Cinq marches de velours rouge, encadrées de deux statues de lion, rugissant leur plaisir de faire partie de l’élite.

Personne n’entre ici par hasard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *