La Belle et la Bête » Amandine Clemente

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

La Belle et la BêteLa féérie du conte au service de la romance.Plongez dans un univers rempli de magie et de mystère où seul l’amour est roi.Depuis que Lucien Le Second a succédé à son père sur le trône, le royaume vit des heures bien sombres. Chaque mois, le nouveau tyran réclame une jeune femme et chaque mois, la pauvre captive disparaît. Un jour, c’est Belle qui est désignée pour partager trente jours avec le souverain au sein du château. Trente jours seulement pour mettre fin à la terrible malédiction qui entoure le royaume et tous ses habitants. Trente jours pour faire succomber le roi…ou pas.

 

⭐⭐⭐⭐

Revisiter les contes est devenu de plus en plus fréquent, et je suis toujours curieuse de découvrir de quelle manière un auteur peut mettre sa griffe sur un  récit qui n’en est pas à sa première ré-adaptation. C’est le hasard qui m’a fait tomber sur cette parution lors d’un de mes voyage sur la planète Amazon, elle rentrait parfaitement dans le défi actuel du PLIB 2020, alors je n’ai pas hésité. Et je suis ravie d’avoir tenté, parce que j’ai passé un bon moment.

L’auteure n’en est pas à son coup d’essai dans l’écriture, me voilà maintenant curieuse de découvrir ses autres parutions, eh oui, ma liste d’envies me fait de plus en pluss la gueule, mais après tout j’ai toujours le dernier mot ^_^

Amandine Clemente nous donne ici une adaptation originale, car cette fois, ce n’est pas la Belle qui est mise en avant, mais bien la Bête, et j’avoue que j’ai apprécié ce changement. Autre chose qui fait l’originalité, c’est qu’ici, nous n’avons pas de réelle bête toute poilue, ou encore un homme défiguré, non, ici c’est plutôt du domaine psychologique. Je dirais que la fameuse bête n’est pas extérieure, mais bien intérieure, car si le roi est dès plus charmant pour la vue, intérieurement il est plutôt empli de noirceur.

Mais notre Belle n’est pas mal non plus dans son adaptation, très différente également de celle que nous connaissont, et croyez-moi, vous allez l’adorer !

Pour le reste, il vous faudra en faire la découverte par vous-même 🙂

— Certaines choses vont changer dans le royaume, annonça-t-il, les yeux plissés en guise de menace. Désormais, j’exige qu’une jeune femme issue du peuple ou de la noblesse me soit livrée chaque mois, elle devra se présenter devant les grilles du château et faire ses adieux à sa famille.

Lu dans le cadre du #tournoideselites organisé par le #plib2020

Un commentaire sur « La Belle et la Bête » Amandine Clemente »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *