Elites #2 – Hide & Sick » F.V. Estyer

Editeur : Autoédition

Kindle : ICI

« Kane et Cooper ont beau être du même monde, ils n’ont rien en commun. Le premier, légende du hockey, vit depuis toujours dans le mensonge. Le second, étudiant à l’université, forme un couple qu’il pensait solide avec Olivia, la belle-fille de Kane.
Une soirée et tout bascule. Les deux hommes vont devoir naviguer entre passion, désir et peur. Mais parfois, il faut se rendre à l’évidence. On ne peut pas toujours gagner. »

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Avis à la population des lecteurs : AUTEURE SADIQUE EN VUE ! Et je peux vous dire que dès le prologue elle commence fort !

Ce second tome est, pour moi en tout cas, supérieur au premier. Je n’ai certes pas eu de coup de coeur, mais franchement, niveau qualité, il est netement supérieur, encore une fois, ce n’est que d’après moi, les ayant lu l’un à la suite de l’autre, j’ai ressenti une nette évolution dans l’écriture. Impression ? Réalité ? Aucune idée, mais c’est bien ce  que j’ai ressenti. Enfin bref, je pense que vous êtes ici en ce moment pour découvrir ce que j’ai pensé de ce second tome, et non pour savoir ce que j’ai pu ressentir sur l’écriture elle-même ! Je voulais néanmoins souligner ce fait que je trouvais important.

Comme je le dis déjà en débutant ma chronique, dès le prologue, nous sommes dans le bain, mais attention que ce prologue ne donne qu’un petit aperçu de ce qui nous attend par la suite. (Si vous lisez mon avis sur le blog vous pouvez d’ailleurs découvrir un extrait qui provient de ce prologue, je ne les poste que sur le blog et instagram).

Il y a un thème que l’auteure aborde ici que j’ai peu croiser lors de mes lectures, je trouve cela franchement agréable de pouvoir avoir un vent de fraîcheur à ce niveau. Le thème dont je parle est celui de la différence d’âge, en général, les protagonistes ont le même âge à quelques années près, mais ici ce n’est pas le cas. Mais attention que celui-ci est trèsbien géré par l’auteure, il n’y a absolument rien qui pourrait choquer et je dirais même que cela devient réellement secondaire au fil des pages.

A un moment, je me susi fait la réflexion que nos deux hommes n’ayant absolument rien en commun et que cela allait être la grosse galère pour réussir à ce que cela avance. Eh bien non, c’est certain que ce n’est pas évident, mais à un moment, il faut bien se rendre à l’évidence que les différences s’estompent pour que l’on puisse découvrir une véritable passion et une alchimie fabuleuse.

Enchâner les deux tomes, eh bien cela n’a eu que pour effet de totalement me frustrer de na pas avoir un troisième sous la main. Non, je mens un peu, cela m’a aussi donner furieusement l’envie de me lancer à la découverte des autres livres de l’auteure que je n’ai pas encore lu, et y en a quelques uns ! Je n’ai lu que Désirs défendus et une histoire courte dans le recueil Le tatouage. Honte à moi, n’est-ce pas !!! Il va falloir que je comble cette lacune !

— Tu as aimé ça? Me mater? me demande-t-il avec un sourire satisfait.

Ma gorge est sèche. Je suis tétanisé. Ecrasé par sa présence, son regard, l’odeur de sexe et de transpiration.

Je déglutis.

— Je…

Merci à F.V. Estyer.

Retrouvez mon avis sur le premier tome :
#1 Popul(i)ar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *