La Lettre d’Amour Interdite » Lucinda Riley

Editeur : Editions Charleston

Livre : ICI

Un amour interdit, un dangereux secret et une histoire qui se répète…
1995, Londres.
Joanna Haslam, brillante journaliste londonienne à qui rien ne semble sourire dernièrement, se retrouve tirée du lit par son patron pour aller couvrir les funérailles de sir James Harrison, monstre sacré du cinéma britannique, qui vient de s’éteindre à l’âge vénérable de 95 ans. Un reportage mondain qui a peu de chance de lancer sa carrière…
Et pourtant, sous le luxe et le glamour qui entourent la dynastie Harrison, Joanna ne tarde pas à remonter la piste d’un secret. Déterminée à lever le voile sur plus de soixante-dix ans de mensonges et de mystère, la jeune femme comprend qu’elle est devenue la cible de personnes haut placées, prêtes à tout pour empêcher la vérité d’éclater.
Marcus Harrison, le charismatique et très troublant petit-fils du grand acteur, sera-t-il un allié ou un ennemi dans cette quête de vérité ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Je trouve qu’il est difficile de classer de roman dans une seule catégorie. Le titre fait penser à une romance, le résumé  nous dirigerait plus vers un roman d’aventure plutôt dangereuse. Et bien au final, je trouve que c’est un mélange de plusieurs genres, le mettre uniquement dans une catégorie ne serait pas lui rendre service, bien que je l’ai moi-même classé en « Roman ». Je ne pense pas que ce livre puisse rentrer dans une seule case, il est beaucoup plus que cela.

Ne vous attendez pas à entrer directement dans l’action, Lucinda Riley débute calmement et de manière assez classique. Cela nous permet également de nous imprégner de l’ambiance qui se modifie au fur et à mesure que nous tournons les pages, cela se fait petit à petit. Mais cela nous permet aussi de rencontrer les personnages et d’apprendre à les connaître de manière moins superficielle que si tout les événements se mettent à s’enchaîner dans les premières pages.

Avec pas loin de 700 pages dans sa version poche, je me suis demandé si le suspens de l’intrigue resterait tout au long de ma lecture, si celui-ci n’allait pas finir par s’étouffer. Ou au contraire, si l’auteure n’allait pas en faire un peu trop et qu’au bout d’un moment on finisse par se sentir noyé par le poids de l’intrigue. Mais j’avais tort de me poser ce genre de questions, l’auteure a géré jusqu’au bout, et même si j’ai vu la fin se dessiner en y arrivant, cela n’a absolument rien enlevé à ce que je reste complètement captivée par ma lecture. Une autre fin m’aurait un peu trop perturbée je pense, bien que je n’aurais pas eu le choix que de l’accepter, mais franchement celle-ci est juste parfaite.

La lettre d’amour interdite, je l’imagine un peu comme une immense machine où les rouages s’imbriquent parfaitement les uns aux autres, parfois de manière subtile, parfois de manière plus qu’évidente. Chaque chose est à sa place, bien que l’on puisse parfois se poser pas mal de questions, on finit par en comprendre les tenants et aboutissants. Ou comme le fait l’auteure en début de chapitre, comme un immense échiquier où chaque pièce est à sa place (bien que je n’y connaisse absolument rien aux échecs) et ne se déplace que de manière qu’au final nous trouvons logique.

Sans être un thriller, nous n’en sommes finalement pas très loin, nous nous trouvons dans l’espionnage, ce qui n’est pas moins haletant si celui-ci est bien écrit. Je vous certifie qu’il l’est et que j’ai eu beaucoup de mal à poser mon livre lorsque c’était nécessaire. Joanna pourrait très bien devenir une James Bond Girl, en tout cas elle en a le charisme et l’étoffe !

Un roman à lire et relire, ou à dévorer tout comme ce fut le cas pour moi !

– Ecoute, je pense qu’on va peut-être un peu trop vite. J’ai besoin de respirer. Merci pour le dîner. Bonne nuit.

Merci aux éditions Charleston pour leur confiance.

3 commentaires sur « La Lettre d’Amour Interdite » Lucinda Riley »

  1. «  La lettre d’amour interdite  » de Lucinda Riley est le dernier roman que j’ai lu en tant que lectrice pour les editions Charleston. Cette annee 2018 aura ete pour moi tres speciale et je ne l’oublierai pas de sitot. Lucinda Riley est une auteure que j’apprends doucement a connaitre grace a sa saga best-sellers des «  Sept soeurs  ». J’attendais impatiemment de decouvrir cette auteure dans un autre contexte. Je remercie les editions Charleston pour cette merveilleuse trouvaille et pour cette annee de decouvertes incroyables.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *