Lily 2.0 #2 – Solstice d’été » Emilie Colline

Editeur : Editions Caouanne

Livre : ICI

Au cours d’un voyage scolaire à Florence, entre la contemplation des chefs-d oeuvre de la Renaissance et les délires propres à une bande d’ados en vacances, affleurent chez Lily de nouvelles capacités extrasensorielles : distinction des auras, perception auditive et visuelle de fantôme, clairsensibilité… S’agit-il du syndrome de Stendhal qui provoque souvent troubles et hallucinations chez les touristes exposés à tant de beauté ou de l’éclosion soudaine de facultés de clairvoyance et de médiumnité ? Tout en se familiarisant, le jour, avec la pensée humaniste, l’alchimie et l’hermétisme, Lily replonge, la nuit, dans l’univers fascinant des énergies subtiles.

 

⭐⭐⭐⭐,5

Ce second tome de Lily 2.0 est, d’après moi en tout cas, encore meilleur et plus abouti que son prédécesseur que j’avais déjà fortement apprécié lorsque je l’ai lu. Tout comme dans le premier tome, Emilie Colline aborde pas mal de sujets qui touchent obligatoirement le lecteur. J’ai adoré retrouver la même dynamique que précédemment, j’avoue que si plus de livre étaient construits de cette manière, je pense que cela pourrait motiver les plus jeunes à lire. Car non, ce n’est pas que du texte page après page, c’est réellement interactif et plus que plaisant à lire.

Emilie Colline aborde, par exemple, le thème de l’aura. Je me suis d’ailleurs prise au jeu de faire moi aussi les petits exercices afin de découvrir si je pourrais réussir à apercevoir les auras. Il n’y a pas que les auras dans ce tome, il y a beaucoup de thèmes abordés de manière que je trouve ludique pour les plus jeunes, et franchement, moi aussi à presque 42 ans, j’ai appris pas mal de choses finalement. Donc, pour moi, ce n’est pas que pour les plus jeunes, mais bien pour tout les âges.

J’ai adoré aussi voyager à Florence, j’ai l’impression que l’auteure connaît très bien cette ville, en tout cas, plus que si ce n’étaient que des informations prises sur le net afin d’écrire un livre. J’ai eu l’impression d’y être.

J’ai aussi appris à faire de la glace à la vanille sans sorbetière ! Je n’avais jamais fait de glace de ma vie, je l’achète et puis voilà, mais là, je me suis dit que j’allais tester. Je n’aurais pas du car je sens que je vais devoir en faire souvent 🙂

Un second tome à la hauteur et même plus de ce que j’en attendais après le premier tome, et cette fois, eh bien j’ai à nouveau hâte de pouvoir poursuivre cette aventure au fil des équinoxes et solstices.

« Palazzo Vecchio, Palazzo Pitti, Palazzo Medici-Riccardi…,
ils ne manquaient pas de palais, les Médicis ! Et c’est sans
compter les villas, domaines et autres propriétés qu’ils
avaient dans les environs de Florence. […]

Merci aux éditions Caouanne ainsi qu’au site Simplement.Pro.

Retrouvez mon avis sur le premier tome :
#1 Equinoxe de printemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *