#PLIB2020 – Rouge Sang & Noir Corbeau #1 – L’apprentie Faucheuse » Justine Robin

Editeur : Le Héron d’Argent

Livre : ICI

#ISBN9791094173374

« Aujourd’hui, je suis morte. »

Amélia Pratt était une simple domestique, pauvre et sans avenir. Mais par une froide nuit d’hiver de l’année 1850, un homme la précipite dans la mort.
Elle renaît alors sous les traits de Red Death, l’une des sept petites faucheuses. Désormais, son rôle est de pourchasser les esprits errants et les fantômes. Et à ce petit jeu-là, elle est la meilleure !
Pourtant, elle n’a pas choisi l’Ankou le plus docile pour la seconder dans sa tâche. En effet, le beau Rain n’est autre que son propre meurtrier, désormais contraint de lui obéir pour l’éternité…
Entre complots, dangers et trahisons, parviendra t-elle à accomplir son rêve : devenir la prochaine Grande Faucheuse du Sanctuaire de la Mort ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Je savais que dans le cadre du PLIB2020 je ferais forcément de belles découvertes, eh bien L’apprentie Faucheuse en fait partie. Et pas qu’un peu, j’ai adoré ce premier tome, vivement le suivant d’ailleurs, j’ai juste trop hâte de pouvoir retrouver Amélia, Rain, et tout les autres.

J’ai beau essayer de trouver un point, rien qu’un seul, négatif, ou au moins, moins bon que les autres… Mais je cale, je n’en trouve pas ! Pour moi, honnêtement, tout y est, même les illustrations qui débutent chaque chapitres sont juste superbes ! Comment pourrais-je ne pas être complètement sous le charme, et surtout ravie d’avoir craqué pour ce livre ? C’est un petit bijou, et je veux absolument le second dans sa version papier également !

Justine Robin a construit un univers unique et assez complet autour de la mort. Un peu comme si elle réinventait tout ce que nous pourrions déjà savoir sur le mythe de la mort et de ce qui l’entoure. Dans la version papier (je ne sais pas si c’est le cas pour le numérique), lorsque nous arrivons à la moitié, il y a des illustrations de certains personnages, illustrations faites par l’auteure elle-même, et croyez-moi, elles sont superbes. J’avoue que c’est ce que j’ai regardé en premier en ouvrant le livre, je suis une indécrottable curieuse, mais cela ma permi de mettre un visage sur les personnages avant de débuter ma lecture, d’encore mieux les visualiser dans le récit.

C’est vrai que nous débutons sur un événement peu joyeux qui est la triste vie de servante ainsi que la mort de la jeune Amélia, mais ce n’est là que le prologue et le début de l’aventure palpitante qui nous attend par la suite.

Vous pensiez que la mort est de tout repos ? Vous vous trompez !

L’auteure maîtrise parfaitement l’univers qu’elle a imaginé, aucun faux pas, aucun temps mort, des personnages d’apparence simple et pourtant qui ne le sont pas tant que cela, une intrigue unique. Une des chose que j’ai franchement appréciée, par exemple, c’est le fait que durant un combat, nous avons les différents points de vue au sein d’un même chapitre. J’ai trouvé que cela rendait cette scène encore plus prenante, encore plus réelle.

J’ai vu que ce n’est pas le premier de cette auteure, voilà ma whishlist qui s’allonge encore un peu, mais je suis tombée sous le charme de la plume de Justine Robin, impossible de ne pas vouloir découvrir son autre livre, ni la suite de L’apprentie Faucheuse lorsqu’il sera disponible.

En attendant, je ne peux que vous conseiller de vous aussi faire cette découverte !

J’allais mourir ici. Seule, dans la pénombre polaire…

Et en effet, ce soir-là, dans les eaux noires de cette rivière, alors que les bijoux de Madame Hataway sombraient dans un scintillement d’or, de perles et diamants, il advint l’impensable : je mourus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *