Tout un monde dans sa voix » Katie Sugar

Éditeur : Autoédition

Livre : ICI

« J’ai entendu beaucoup de filles chanter, mais la sensibilité d’aucune d’entre-elles ne m’a caressé l’âme… jusqu’à toi. »

David possède un talent inné pour la musique. Compositeur au génie précoce, le jeune homme s’ennuie dans son art. Rien ne semble en mesure de raviver sa passion, jusqu’au jour où il rencontre Valentine. Dotée d’un tempérament farouche, cette dernière est une personne secrète, repliée sur elle-même. Pourtant, malgré les airs acerbes qu’elle se donne, David est intrigué par cette inconnue. Il trouve sa voix fascinante et décide de lui écrire une chanson. Valentine n’est pas le monstre qu’elle veut bien laisser croire. D’où lui provient cette souffrance intérieure qui la pousse à s’interdire toute forme de tendresse ? La douceur musicale peut-elle seulement aider un être brisé à se reconstruire ? Les premiers pas d’une grande chanteuse vont aussi marquer la naissance d’une relation fusionnelle.

⭐⭐⭐,5

UN ROMAN YA SYMPATHIQUE A LIRE MAIS QUI M’A LAISSE UN PEU SUR MA FAIM.

[Tout un monde dans sa voix] est un roman YA qui aborde un univers que j’aime particulièrement. La musique.

Avec Alouqua, nous sommes toujours partantes pour découvrir de nouveaux auteurs, c’est donc avec enthousiasme que nous nous sommes lancées dans cette lecture.

Katie Sugar nous offre un récit avec beaucoup de potentiel mais il m’a manqué ce petit quelque chose pour être comblée. Comme Alouqua, un élément de l’intrigue à totalement douché mon plaisir et j’ai trouvé cela terriblement dommage.

DES PERSONNAGES TOUCHANTS ET SINGULIERS ! 

L’histoire est orchestrée par des personnages touchants qui ont une personnalité intéressante et singulière.

Valentine est une jeune fille émancipée qui a eu son lot de malheur, elle a opté pour une manière bien particulière pour se protéger du monde extérieur. Avec l’adage qui dit qu’il ne faut pas se fier au apparence est bien trouvé. Valentine est une héroïne qui a réussi à me toucher de par son histoire mais aussi grâce à sa voix qui laisse filtrer toute sa souffrance. C’est une jeune fille qui a besoin d’un tremplin pour avancer et pour trouver sa voie… Et ce tremplin, c’est David qui va lui offrir. David est un virtuose, un compositeur de génie qui s’ennuie et qui avait besoin de s’éloigner de la cohue parisienne. David voit le potentiel de Valentine. Et à ses yeux, il sait qu’il peut faire d’elle une star.

Nos deux héros sont très intéressants, j’ai été très émue par le parcours de Valentine. David a piqué ma curiosité, j’avais envie de découvrir s’il allait réussir à accompagner Valentine vers une destinée musicale. Je n’ai pas eu de mal à m’attacher à eux, surtout que les personnages secondaires nous aide à les apprivoiser.

UNE INTRIGUE QUI AVAIT TOUT POUR ME PLAIRE…

En toute franchise, l’intrigue n’est pas mauvaise, bien au contraire. Mais je n’ai hélas pas compris les choix de l’autrice. Son style est un peu hésitant et un peu grossier par moment. Je pense aussi que le récit est peut-être un peu trop court pour les intentions de l’autrice. On se retrouve très vite à la fin du roman avec un cheminement parfois perturbant malgré le fait que de beaux messages sont transmis tout au long du roman.

J’ai essayé de me dire que le roman s’adresse à des lecteurs plus jeunes, qui ont des attentes moins élevées en terme d’approfondissement psychologique.

EN BREF : 

Un roman prometteur mais qui n’a pas su totalement me séduire. J’ai passé un agréable moment jusqu’à l’irréparable. Pour moi, il y a clairement un axe dans l’histoire qui m’a fait sortir de la route… Un choix que je n’ai pas compris et qui m’a fait passer à côté d’une excellente note finale. Ça arrive, et c’est un sentiment personnel. L’histoire transmet de très beaux messages, les personnages ont une belle alchimie et l’ensemble saura peut-être vous faire passer un bon moment de lecture.

David s’est fait la promesse d’ouvrir les yeux de la jeune fille concernant sa fabuleuse prédisposition pour le chant. Rien ne pourra l’en dissuader. Priver le public du don qui est le sien serait une erreur impardonnable !

⭐⭐⭐⭐

Si ce roman porte très bien son titre, pour une fois, c’est moi qui suis sans voix. Sans voix dans le sens où j’ai du mal à exprimer mon ressenti, et ce, même après en avoir discuté avec #Marlène.

C’est donc un premier roman pour Katie Sugar, et j’ai trouvé que quelque part, cela se ressentait de par une impression de maladresse et d’hésitation dans l’écriture. Il y a dans ce récit, un événement qui d’après moi ne sert pas forcément l’intrigue, je n’en dévoilerai pas plus sur cet événement qui ne serait que du spoiler, mais c’est un retournement qui pour moi n’était pas nécessaire.

Nous rencontrons donc Valentine, une jeune fille qui, encore mineure mais émancipée, a déjà un vécu difficile. Là non plus je ne vais pas entrer dans les détails, mais n’importe qui serait au trente-sixième dessous après avoir vécu ce genre de chose. On peut dire sans se tromper, que sa vie depuis quelques années, ce n’est que toujours prendre la fuite, sans jamais s’attacher aux personnes qu’elle côtoie.

Jusqu’au jour où elle fera la connaissance de David qui est le petit-fils de Ariella pour qui elle travaille en ce moment dans son épicerie durant la saison des vacances. David est un compositeur connu et reconnu pour son talent, dès qu’il touche quelque chose cela se transforme en or. David prend quelques temps de repos chez sa grand-mère, loin du tumulte qu’est la vie Parisienne. C’est durant cet éloignement qu’il va surprendre la jeune fille en train de chanter, sa voix va toucher quelque chose en lui, elle va le chambouler. Dès lors, il n’aura de cesse de vouloir la prendre sous son aile, mais Valentine est une jeune fille des plus farouches, et croyez-moi que pour la convaincre, il n’est pas au bout de ses peines.

Je ne vous en dis pas plus, à vous de découvrir le reste de ce récit. Je vais simplement ajouter que sans ce bémol que je soulève plus haut, j’ai passé un agréable moment en compagnie de Valentine et David, j’ai adoré Ariella qui quelque part, dans sa manière de voir calmement les choses, m’a un peu fait penser à la mienne qui trouvait toujours les mots justes pour toutes choses.

Valentine se laisse guider par son instinct et la confiance que David lui inspire. Si quelqu’un d’aussi sérieux que lui pense qu’elle dispose d’un quelconque talent pour le  chant, alors elle doit l’écouter même si tout cela lui semblre surréaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *