Premières Lignes

Premières Lignes #90

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

NOS ADORABLES MENSONGES de J. KENNER à paraître en AUTOEDITION

SAUVAGES #3 de MARIA VALE paru aux éditons MILADY

 

Elle n’est pas la femme que je croyais… mais une chose est sûre, c’est la femme que je veux.

Je ne me suis jamais considéré comme cynique, mais se faire larguer à l’autel, ça change un homme.
Maintenant, je ne pense qu’à mon travail. À développer ma société et à reprendre le cours de ma vie. Ne vous y méprenez pas, j’aime toujours les femmes. J’aime leur allure. Leur parfum. La sensation de leur corps – surtout la sensation de leur corps. Et je me suis donné pour mission d’offrir à chaque femme qui partage mon lit l’aventure de sa vie.
Mais se rapprocher ? S’engager ? Accorder à une femme ma confiance ? Non, hors de question.
Ou du moins, c’est ce que je pensais.
Et puis, je l’ai rencontrée. C’est amusant comme tout peut changer en un clin d’œil. Comme une erreur d’identité peut tout changer. Et pourtant, elle était là, professionnelle et pas du tout intéressée. Et moi, je l’ai instantanément voulue. Désirée.
Par-dessus tout, j’ai souhaité l’aider. La protéger, elle et sa sœur. Mais plus j’apprends à la connaître, plus j’ai envie d’elle. La totale. Je veux la femme et tout ce qui vient avec.
Et le miracle, c’est qu’elle me désire, elle aussi.
Le problème, en revanche, c’est que nous avons déjà été échaudés tous les deux. Maintenant, une chose est certaine – le seul moyen de survivre à la chaleur qui crépite entre nous, c’est de trouver le courage de se jeter ensemble dans le brasier.

Premières Lignes

Je ne crois pas aux relations, mais je crois à la baise. Pourquoi, me demandez-vous ? Bon sang, je pourrais écrire un bouquin. Petit guide vers le succès financier, émotionnel et professionnel. Mais franchement, pourquoi s’embêter avec un livre alors que la thèse entière se résume à cinq mots : Ne vous engagez pas. Baisez.

La légende dit que ses yeux annonceront la fin du monde… ou sa renaissance.

Né avec un œil bleu et un œil vert, Eyulf a été abandonné à la naissance et n’a jamais compris sa véritable nature. Varya est férocement loyale à la meute du Grand Nord qui l’a recueillie après que la sienne l’ait exilée. Lorsqu’elle découvre Eyulf blessé et affamé lors d’une patrouille, elle sait instantanément que jamais celui-ci ne sera accepté. Car son apparence fait de lui un présage de malheur… Pourtant Varya lui sauve la vie, au péril de la sienne, et dissimule sa présence aux loups superstitieux qui ne manqueraient pas de les condamner tous les deux. Jusqu’au jour où ils devront lutter côte à côte, pour leurs vies et pour la survie de la meute…

Premières Lignes

Les loups du Grand Nord vivent en paix depuis trop longtemps; ils se sont ramolis.
Ils ne s’en rendent même pas compte. Ils se croient assiégés, encerclés par l’ennemi, mais les chiffres sont éloquents. Cet hiver, quand les métamorphes ont attaqué, la meute a perdu quatre membres. Quatre, sur quatre cents.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *