Sur les traces de Belzébuth » Aurélie Genêt

Editeur : Nats Editions

Livre : ICI

Fin du XIVe siècle. Le chevalier Richard et ses compagnons parcourent les routes du royaume de France dans le but d’aller combattre les Anglais. De joutes en amours, de villes en campagnes, ils arrivent en Auvergne et découvrent un étrange château sur lequel plane une vieille malédiction. De nos jours, la famille Mariey au grand complet, le chat Belzébuth compris, part en vacances en suivant, sans le savoir, le chemin du chevalier. En poursuivant leur félin fugueur, parents et enfants se retrouvent piégés dans un monde figé dans le temps… Le salut de chacun se cache-t-il dans un mystérieux livre, écrit jadis par le chevalier Richard ?

 

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Je me dois d’être honnête, je ne pensais pas me sentir autant immergée dans ce récit, je pensais plutôt le lire tout comme je lis un livre prenant mais avec lequel je n’entre pas réellement dans l’intrigue. En à peine quelques pages, Aurélie Genêt a su me capturer pour ne me relacher qu’à la fin, et encore, j’aurais été consentante pour rester prisonnière encore un peu ! Ne regardez pas son nombre de pages, il peut être impressionnant si vous êtes habitués à des romans d’environ 300 pages, mais croyez-moi, je ne les ai pas vues défiler.

Franchement, ce genre de livre sur grand écran, je signe sans même hésiter !

Belzébuth… mais qui donc donne ce nom à un chat ? Enfin, j’ai bien une tortue qui s’apelle Mister Turtle… et un chien qui répond au doux nom de Pilou… Je m’égare quelque peu…

Revenons-en à ce qui nous occupe en ce moment si vous êtes ici !

Sur le récit en lui-même, je ne vais rien vous dévoiler de plus que le résumé, il faut absolument que vous viviez cette aventure comme je l’ai fait, avec uniquement le résumé comme indication de l’univers dans lequel vous allez pénétrer. Cependant, sachez que non seulement j’ai trouvé cette aventure relativement intense, mais que l’auteure ne laisse pas de temps morts. Ce qui est un excellent point lorsque nous somme dans un livre de plus de 500 pages, dans le cas contraire, on en vient vite à s’ennuyer et à trouver le temps long. Pas de cela ici, je vous le garantis. L’auteure nous donne également des personnages tous plus intéréssants les uns que les autres, j’ai pris énormément de plaisir à les cotoyer, à apprendre à les connaitre, je les trouve super bien travaillés, vous aimerez en avoir certains dans votre entourage réel.

Pour faire bref, je dirais que c’est un livre destiné à tout les lecteurs, que vous soyez ou pas amateurs de fantastique d’ailleurs, mais surtout à tout les âges, mon fils de quinze ans est en train de le lire depuis hier et il accroche totalement. Nous sommes donc au moins deux à vous conseiller de le lire sans tarder, vous ne pourrez que vous sentir totalement immergé en à peine quelques pages, come ce fut le cas pour moi, ainsi que pour mon fils.

Pour en savoir un peu plus : Entretien avec Aurélie Genêt

Je mourrai seul, abandonné comme un vieux chien inutile, moi qui ai tout construit ici, qui leur ai permis d’exister. Ils se perdent à leur tour, tels les hommes de ma jeunesse. Lecteur, mon ami, sois sage et viens-leur en aide.

Merci à Merry et aux éditions Nats pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *