Vatican miracle examiner #2 – Le jugement de satan » Rin Fujiki

Editeur : De Saxus

Livre : ICI

Les enquêteurs du Vatican face à face avec le Seigneur des Ténèbres !
Il existe au sein du Vatican une institution spécialisée dans l’authentification des miracles, le
Siège des saints. Nous allons suivre les enquêtes de deux de ses membres : Le père Hiraga, un scientifique pragmatique, et le père Nicholas, expert en vieux manuscrits et crypto analyse.
Dans cette nouvelle affaire, ils sont envoyés dans la petite république africaine de Sofuma à l’église Saint Carmel où repose le corps du prêtre et grand prophète Johannes Jordan. Ce dernier est décédé il y a plus d’un an, mais son corps est resté intact et n’a fait l’objet d’aucun phénomène de décomposition. Miracle ou supercherie ?
Alors que le père Hiraga se passionne pour le cas et s’intègre parfaitement dans l’église africaine, le père Nicholas éprouve un sentiment de malaise grandissant qu’il ne peut expliquer. Une des prophéties de Johannes semble mentionner les deux prêtres du Vatican et la mort prochaine de l’un d’entre eux. Quelle est cette force maléfique qui semble les observer dans l’ombre ?

 

⭐⭐⭐⭐

J’étais plus que ravie de pouvoir retrouver les pères Hiraga et Nicholas, cela ne fait que quelques jours que je les ai rencontré pour la première fois, mais ils me manquaient déjà.

Ce second tome n’est pas vraiment une suite, c’est une nouvelle enquête de nos experts en miracle, oui des experts en miracle, car comme les experts des séries télé du même nom, ils décortiquent ce qui amène les gens à demander à ce qu’un miracle soit reconnu comme tel. Pour ce tome, ce n’est pas réellement un miracle qu’ils vont examiner à la loupe, mais bien un homme dont le corps est conservé en parfait état malgré sa mort survenue plus d’une année avant.

Cet homme doit-il donc être canonisé ? Est-ce une supercherie ? Si c’est effectivement une supercherie, dans quel but ? Les prémonitions de cet homme étaient-elles le fruit de Dieu, d’un esprit ?

Dans ce second opus, nous allons également croisé un autre phénomène, une autre croyance, celle des chamans, après tout, nous sommes en Afrique. Mais depuis leur arrivée sur le sol Africain, le père Nicholas n’est pas au mieux de sa forme, il semble être la victime d’un mauvais sort, de plus, une des prophéties de l’homme dont ils doivent déterminé si celui-ci doit être ou pas canonisé, un des deux prêtres envoyés par le Vatican, va trouver la mort dans les jours qui viennent.

J’avoue, j’ai franchement flippé, j’ai eu peur pour lui, j’ai même eu envie d’allée jeter un œil aux dernières pages, bien que je me sois retenue de le faire, ce n’est pas dans mes habitudes d’avoir un tel comportement, mais j’avais un mauvais pressentiment. Réel ou pas ? Le père Nicholas est-il réellement menacé ? Va-t-il vraiment mourir sur le sol Africain ?

Si j’ai trouvé ce tome tout autant addictif que le premier, j’ai eu un peu plus de mal avec certains termes bien spécifiques, tel que ceux de particules, de microbes, des noms bien scientifiques qui m’ont donné du fil à retordre. Mais si je met ce point de côté, ce tome est bien à la hauteur de ce que j’en attendais, et c’est, pour moi, le principal.

Si vous aimez les livres différents, si vous aimez allez de surprises en surprises, si vous aimez faire des découvertes et refermer votre livre e ayant appris quelque chose, franchement lancez-vous dans les Vatican Miracle Examiner, le voyage vaut le détour !

– Robert ! Robert ! Que vous est-il arrivé ?
L’Italien put à peine ouvrir les yeux, mais ses paupières semblaient si lourdes que seule la partie blanche des yeux était visible. Il n’était pas du tout dans son état habituel.
– Le diable… m’a r… endu… visite…

Merci à Pauline et aux éditions De Saxus pour leur confiance.

Retrouvez mon avis sur le premier tome : 
#1 L'école noire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *